CIC Private Debt, filiale indépendante du CIC créée en 2003, est un acteur pionnier du financement désintermédié à destination des PME et ETI françaises. Avec plus de 2,5 Mds d’actifs sous gestion, une équipe de 25 personnes réparties entre Paris et Londres, cette société de gestion agréée AMF et AIFM, finance la transmission d’entreprises et la croissance, interne ou externe, à travers la dette privée pour le compte d’investisseurs institutionnels et privés. Focus avec Sylvie Garcin, responsable des relations investisseurs et Guillaume RICO, directeur général de CIC Private Debt.

 

L’intérêt pour la dette privée se confirme-t-telle chez les investisseurs ? 

La dette privée est une solution de financement alternative et complémentaire à la dette bancaire. Dans le contexte actuel où les taux sont très bas, la dette privée devient un support de diversification très intéressant pour les grandes fortunes ou les Family Office qui souhaitent une gestion de portefeuille sophistiquée, à l’instar des grands institutionnels. Les investisseurs patrimoniaux s’intéressent de plus en plus aux fonds que nous levons. Souvent issus du milieu industriel, c’est un environnement qu’ils connaissent bien. Toutefois, c’est un engagement dans la durée, il faut accepter l’idée de rester dans un fonds qui investit et se désinvestit de façon progressive sur le moyen terme. Nous finançons des petites et moyennes entreprises françaises jusqu’aux grandes entreprises européennes, donc avec un niveau de risque plus ou moins élevé, mais compte tenu de notre historique, de notre recul et de notre business-model, le risque ne s’est quasiment jamais matérialisé chez nous. Nous proposons trois stratégies, de la plus dynamique (rendement à 10,5%) à la plus défensive (rendement à 3,5%).

 

Avec plus de 2,5 MDS d’actifs sous gestion, une équipe de 25 personnes réparties entre Paris et Londres. 

 

Quelle est votre valeur ajoutée ? 

C’est la sélectivité qui nous permet d’optimiser le couple rendement/risque ! Depuis 20 ans, notre expertise porte sur la dette privée et nous avons toujours été attentifs à la cohérence du couple rendement/risque de nos opérations. Nous proposons toujours des montages financiers stables qui ne mettent pas le prêteur en danger, positionnement qui se traduit dans notre track-record par un taux de défaut très faible (inférieur à 0,5 %). Notre sourcing multicanal est renforcé par notre partenariat privilégié avec le CIC. Tout cela crée un courant d’affaires très vaste qui nous permet d’être sélectifs. Notre choix a été, dès le départ, de privilégier des fonds de taille raisonnable afin de garder notre faculté à investir dans de bonnes conditions et ne pas être obligés d’aller sur les segments de marché sur lesquels la pression et l’agressivité concurrentielles nous semblent disproportionnées.

 

La dette privée est une solution de financement alternative et complémentaire à la dette bancaire.

 

page137image11511552
Infos pratiques