Présenté comme le remède anticrise par excellence, l’achat d’or suscite aujourd’hui l’intérêt d’un nombre croissant d’investisseurs. L’Agence BDOR, spécialisée dans le rachat et la vente d’or depuis 1999, accompagne les particuliers en proposant de nombreux produits à la vente (lingots d’or, lingotins, pièces d’or). Interview avec Cécile D, Responsable d’Agence BDOR.

 

Cécile, pouvez-vous présenter votre entreprise qui est spécialisée dans l’achat d’or ?

Depuis sa création en 1999 par M. Kostik, BDOR est spécialisée dans la vente et l’achat d’or, ainsi que dans l’analyse de métaux précieux au sens large avec différents niveaux d’analyse (numismatique, gemmologie).
Nous sommes une agence privée et indépendante. Les clients profitent de prix attractifs grâce à l’absence d’intermédiaires dans nos transactions. Ces derniers peuvent nous retrouver dans l’une de nos deux boutiques, à Strasbourg et Colmar, mais également sur Internet pour effectuer un achat d’or en ligne.
Nous réalisons chaque jour une veille économique pour connaître les dernières informations émanant de la Banque Centrale Européenne (BCE) ou de la FED. Très concrètement, nous pensons que l’or est le remède anticrise et l’ange gardien de votre épargne.

 

or
 

Pouvez-vous m’en dire plus ?

Considéré comme la valeur refuge par excellence, l’or est aussi ancien que la terre elle-même. Nous mettons en avant les avantages de l’or physique face aux solutions d’investissement classique tel que l’assurance-vie qui comprend un certain nombre d’inconvénients.
Souvent plébiscité, il n’est pourtant plus aussi pertinent qu’auparavant (rendement en baisse, accès limité, frais de gestion, dépendance auprès de la banque, fondement instable).
Si l’investisseur a besoin d’une somme d’argent, il doit rompre son contrat d’assurance-vie. L’or par ailleurs est palpable. C’est une monnaie d’échange internationale qui n’est pas indexée sur la dette. L’or est un solide bouclier protecteur.
Pour information, suite à la faillite de Lehman Brothers en 2008, certaines banques ont fait perdre beaucoup d’argent aux épargnants.

 

Choisir d’investir dans l’or est donc un moyen de sécuriser son épargne en ayant la possibilité de garder la main dessus ?

En effet, quand on possède un lingot d’or ou une pièce d’or, il est possible de venir l’échanger, le monnayer, le troquer, selon le cours de l’or du jour. Chaque individu est donc totalement indépendant à travers une transmission extrêmement facile. L’or permet également d’avoir accès à un moyen de paiement universel.
À Bâle sont réunies l’ensemble des plus grandes banques internationales (BRI) mondiales qui représentent 94 % du PIB. En 2008, ces banques ont mis en place un accord qui permettait d’avoir une stabilité et de référer les différents actifs financiers pour les protéger. L’or a toujours été placé en actif numéro 3. À partir du 28 juin 2021, les nouveaux accords de Bâle vont placer l’or physique en numéro 1. Il va ainsi devenir l’actif financier le plus intéressant et le plus sûr.
On prédit une forte augmentation de la demande qui pourra entraîner des listes d’attente puisqu’il y aura une confiance encore plus forte dans cette valeur refuge.


C’est donc le bon moment pour investir dans l’or ?

Si demain, un effondrement du système financier avait lieu, les personnes ayant investi dans l’or seront sauvées et ne risqueraient pas de perdre toute leur épargne à l’inverse de certains autres épargnants qui pourraient voir leurs économies bloquées. La loi « Sapin 2 » est très claire à ce sujet, elle indique ceci : « la loi organise l’état d’urgence des contrats d’épargne sous certaines conditions, par exemple en cas de crise d’hyperinflation. Les contrats peuvent être bloqués trois mois, renouvelables une fois ».
Justement, avec la crise sanitaire, on peut redouter une période d’hyperinflation en septembre prochain.

 

épargne

 

La crise sanitaire a donc renforcé l’utilité à investir dans l’or ? 

La dette française atteint désormais 115,7 % du PIB (contre 99,6 % en 2019) à cause de la crise du coronavirus. Face au risque de crise économique dans les mois à venir, mettre une partie de son épargne dans l’achat d’or est un choix nécessaire et primordial.
Avec l’achat d’or, il n’y a aucuns frais de gestion, aucuns frais de versement, et aucuns frais d’ouverture de compte. L’or se démarque ainsi des autres investissements : la transmission à ses ayants droit se fait très facilement. Depuis 2018, l’or n’est d’ailleurs plus soumis à l’impôt sur la fortune.
En période de bouleversement politique et géopolitique, l’or sert de protecteur et de sauveur. En somme, c’est grâce à l’ensemble de ces éléments et à la conjoncture économique que l’or parvient à se démarquer de tous les autres investissements.
Certes, il existe des périodes de pertes, mais elles touchent uniquement ceux qui ont revendu de façon précipitée. Le résultat est sans appel sur 50 ans, on note une performance moyenne de 8,17% par an et plus de 8,69% par an sur les 20 dernières années. Et le plus beau reste à venir : il est presque certain qu’il résultera des accords de Bâle III une augmentation considérable du prix de l’or.