iOS 10.2.1 : La Mauvaise Surprise D’Apple
iPhone | © TheWireCutter

La sortie, il y a deux jours, d’iOS 10.2.1 apporte quelques corrections majeures, ce qui en fait une mise à jour essentielle. Cependant, elle risque de mettre en colère beaucoup d’utilisateurs de l’iPhone, et à juste titre…

En bref : Apple continue d’ignorer le fameux bug de 30%. Le problème – qui peut affecter tous les iPhones sous iOS 10, à l’exception de l’iPhone 7 et de l’iPhone 7 Plus – provoque la chute brutale de la batterie en dessous de 30%.

Ce problème rapporté en novembre, est soutenu par 124 pages de plaintes sur le site d’aide d’Apple, par Tony Fadell (le « père » de l’iPod »), et même le gouvernement chinois, qui a accusé Apple d’échouer à « répondre  aux besoins essentiels d’une communication sans fil » après que de « nombreux consommateurs » ont pourtant signalé le problème.

Apple avait promis de se pencher sur le problème et d’inclure un outil de diagnostic de la batterie dans iOS 10.2, mais la mise à jour elle-même n’avait fait qu’empirer le bug de 30%. Tous les espoirs se sont donc tournés vers la sortie d’iOS 10.2.1, après six semaines de tests et quatre versions bêta pour atteindre le cœur du problème.


Tout au long des tests d’iOS 10.2.1, Apple a refusé de communiquer sur le contenu de la mise à jour. Une attitude qui a rapidement été vue comme une farce de la part de la firme de Cupertino. Et maintenant nous savons pourquoi : rien n’a été fait dans iOS 10.2.1 pour résoudre le bug de 30%. Les utilisateurs affectés par le problème ont tweeté en masse pour manifester leur colère après la sortie de la mise à jour, mardi

Et maintenant, à quoi devrions-nous nous attendre ?

La version iOS 10.3 est déjà en cours de test, mais étant donné l’état actuel des choses, Apple doit encore admettre que le problème s’étend bien au-delà de l’iPhone 6S – pour lequel la société avait ouvert un service de remplacement de la batterie. Comme nous le savons tous, il est impossible de résoudre un problème tant que ne nous n’avons pas admis qu’il y en a un.

Il reste incertain que le bug de 30% reste même une priorité d’Apple pour la prochaine mise à jour iOS 10.3 –une version principalement axée sur l’introduction de nouvelles fonctionnalités, pas la correction de bugs comme ce devait être le cas pour iOS 10.2.1. En outre, avec des tests susceptibles de durer des semaines (entre quatre et six), les utilisateurs affectés par le problème n’ont plus qu’à attendre et espérer qu’Apple leur apporte enfin une solution à leur problème.

Ce qu’Apple doit faire à présent c’est communiquer. Dire s’ils planifient de corriger ce bug ou alors attester qu’il n’existe pas. Dans le premier cas, les utilisateurs n’auront plus qu’à attendre – encore -, mais dans le second, ils sauront désormais qu’il leur faudra acheter un nouvel iPhone ou alors passer chez une marque concurrente. 

La sortie prochaine du Galaxy S8 de Samsung ne pouvait pas plus mal tomber pour Apple