Comment Développer Son Intelligence Emotionnelle Au travail
Journaliste, j'écris sur les droits des femmes et les questions de genre.


Parfois, elles nous envahissent sans que l’on puisse les maîtriser. Bien utilisées, les émotions peuvent pourtant nous permettre d’être plus efficaces au travail. Dans « Vivre mieux au travail, s’affirmer et réguler ses émotions »*, Sophie Morin, psychothérapeute et psychologue du travail, nous donne des clés pour identifier, nommer et maîtriser nos émotions sans les étouffer. Quand intelligence émotionnelle rime avec efficacité professionnelle, on s’inspire de ses conseils pour s’épanouir au travail.

  • Prendre le temps d’interroger ses émotions.

« Il faut se poser la question : qu’est-ce je ressens ? Observez comment votre corps réagit. Est-ce de la peur, de la colère, de la tristesse ? Une fois l’émotion identifiée, cherchez à comprendre ce qui l’a déclenchée. Mais quand l’émotion atteint un niveau de huit sur dix, nous n’arrivons plus à réfléchir. La première chose à faire est donc de se poser et de respirer. C’est seulement là que vous pourrez vous poser les bonnes questions et y répondre. En cas de conflits, il existe la règle des six heures, qui impose de respecter ce laps de temps pour ne pas réagir à chaud. Il faut attendre pour exprimer sa colère, mais il faut y aller, sinon la situation sera explosive. »

  • Faire des exercices de respiration

« La respiration abdominale calme énormément. Il faut vraiment que ce soit une respiration longue qui descend jusque dans le ventre et qui part du ventre. Il faut prendre moins d’air que j’en expire. C’est purement physiologique : on active le nerf du système parasympathique qui va aller mettre en route des neurotransmetteurs qui agissent à l’inverse du stress, en ralentissant le cœur et la respiration. »

  • Identifier des personnes ressources au travail

« Je suis convaincue que beaucoup de personnes sont dans l’empathie. La personne ressource va vous écouter sans juger, mais ce n’est pas forcément celle qui vous donnera des conseils. Elle va vous permettre de ne pas vous isoler dans des situations difficiles et va avoir le recul nécessaire pour identifier les situations malsaines (harcèlement moral ou sexuel, par exemple). Si j’ai peur, une personne ressource pourra me rassurer, m’aider à relativiser. Et si je suis en colère, je peux exprimer cette colère avec elle. »


  • Développer l’estime de soi

« Il est souvent difficile de voir le positif chez soi, or, il faut apprendre à parler de ses réussites ! Pour y arriver, faites des listes de vos qualités, de vos expériences réussies. Si vous bloquez, faites-vous aider. Une fois que vous avez cette liste, relisez-la régulièrement, cela forcera votre cerveau à ne pas voir que le négatif. »

  • Développer les occasions de ressentir des émotions positives

« Dans un carnet, écrivez chaque jour trois choses positives. Chaque soir, identifiez les événements qui ont provoqué des sensations agréables. C’est un effort qui vaut vraiment le coup ! Personne n’a trois grands bonheurs dans la journée, mais ce peut être un fou-rire à la machine à café avec mes collègues, l’odeur d’un parfum agréable, ou le sourire d’un inconnu dans la rue. Ce sont ces petites choses qui ont fait que mon corps a ressenti quelque chose de positif. »

  • S’autoriser à être dans la compassion

« Allez vers l’autre. Autorisez-vous à être dans la compassion, c’est-à-dire à comprendre la situation de l’autre, ce qu’il peut ressentir sans vous projeter. Montrez que vous avez envie de faire quelque chose pour lui. Si vous faites cela, vous pourrez devenir une personne ressource à votre tour et aider à réguler les émotions de l’ensemble de votre environnement de travail. »

  •  Avoir une bonne hygiène de vie

« J’avais reçu en consultation une femme qui avait été identifiée par son manager comme ne sachant pas gérer ses émotions. Mais elle dormait quatre heures par nuit, il lui manquait le b.a.-ba! Avoir une alimentation équilibrée, un minimum d’heures de sommeil, une activité physique, est indispensable. Si je n’ai pas ça, les émotions vont dysfonctionner. »

*« Vivre mieux au travail, s’affirmer et réguler ses émotions », édition Odile Jacob, 20,90€.