Au cours des deux derniers mois nous avons vu une paire de logiciels malveillants d’une ampleur considérable compromettre le fonctionnement des ordinateurs dans plusieurs pays du monde. En Mai, WannaCry. Cette semaine, c’est le rançongiciel Petya qui a fait des ravages dans les systèmes. Protéger près d’un demi milliard d’ordinateurs face à des menaces aussi avancées que ces dernières est incroyablement difficile, voilà pourquoi la prochaine mise à jour de taille de Windows 10 par Microsoft comportera des protections anti logiciel malveillant, propulsées par l’Intelligence Artificielle (IA).

Ce sera la prochaine évolution majeure de Windows Defender, qui a beaucoup évolué depuis qu’il a commencé à prendre forme en 2004. En 2017, une application anti logiciel malveillant ne peut se contenter de simples mises à jour. Aujourd’hui, les logiciels de sécurité doivent être plus intelligents. Ils doivent pouvoir observer la tâche à laquelle votre ordinateur est occupé, pour rassembler et interpréter des indices, puis utiliser cette information pour déterminer le moment où un objet malicieux va agir et intervenir avant qu’une chose désastreuse ne se produise.

Bien sûr, les données provenant d’un ordinateur ne fournissent pas à l’anti-virus de quoi faire des miracles. Microsoft a néanmoins un élément un peu plus substantiel sur lequel se baser: l’intelligence collective puisée depuis environ 400 millions de systèmes Windows.
Avi Sagiv, de Microsoft, explique que “l’intelligence de sécurité basée sur le cloud” fait passer les utilisateurs d’un monde de défenses isolées à un réseau de défense intelligent, interconnecté et coordonné.”

L’IA s’inspirant du cloud aidant, Microsoft sera en mesure d’agir face à une activité suspecte comme celle d’un logiciel espion ou d’un macro dans un document Word tentant de télécharger des fichiers depuis internet par exemple. Des logiciels malveillants jusque-là inconnus peuvent être identifiés et neutralisés plus vite que jamais auparavant.

Cependant, pas même l’IA supportée par la puissance d’un demi milliard d’ordinateurs Windows 10 n’arrêtera chacune des nouvelles menaces qu’elle croise…mais cela fera très certainement une grande différence dans le combat contre les logiciels malveillants. Pour ceux qui ne sont pas encore passés à Windows 10, les défenses améliorées qui arrivent cet automne devraient faire l’effet d’une forte incitation à se lancer.