Mardi, Virgin Galactic a franchi une étape importante dans sa course à l’espace. Son vaisseau spatial, le VSS Unity alias SpaceShipTwo, a effectué un vol supersonique propulsé par une fusée, pour la seconde fois. La fusée a fonctionné durant environ 31 secondes et le vaisseau a atteint la vitesse de Mach 1,9.

Depuis le dernier essai supersonique, l’entreprise a ajouté à son vaisseau des sièges pour d’éventuels passagers, ainsi que de nouveaux équipements, ce qui a modifié certaines caractéristiques du véhicule et a déplacé son centre de gravité. Ce test a donc donné à l’équipe de Virgin Galactic une meilleure idée de son comportement lorsque les vols commerciaux débuteront.


Cela dit, ces vols commerciaux ne sont pas près de voir le jour. Bien que l’appareil ait volé plus de 6 km plus haut que que le vol supersonique précédent, il ne s’est envolé qu’à environ 35 km. Cette distance ne représente qu’un tiers du chemin qui nous sépare de la ligne de Karman (100 km), qui représente la frontière entre l’atmosphère terrestre et l’espace.

« Ce vol test n’est pas extraordinaire en soi, cependant, il fait partie d’un programme de vol plus vaste, explique Bill Ostrove, analyste pour Forecast International. Chaque vol réussi constitue une étape supplémentaire vers la mise en service du SpaceShipTwo. »

Le vol test souligne également le dévouement de l’entreprise envers l’espace, après le crash de son premier vaisseau spatial en octobre 2014. La construction du VSS Unity a été achevée en 2016. Il fait depuis continuellement l’objet de tests, car l’entreprise souhaite, un jour, emmener des passagers dans l’espace à son bord.

De plus, Virgin Galactic a créé une nouvelle entreprise qui a vu le jour en mars 2017, Virgin Orbit. Cette dernière utilise les technologies spatiales de Virgin afin de lancer de petits satellites en orbite, et elle a déjà signé des contrats avec de nombreuses sociétés, pour fournir des services de lancement.