Après avoir dévoilé un aperçu du Galaxy F (nom hypothétique) de Samsung lors de sa récente conférence développeurs à San Francisco, le constructeur coréen se prépare à une sortie mondiale de son smartphone pliable en mars 2019.

Selon DJ Koh, le PDG de Samsung Mobile, la production totale du téléphone au design innovant devrait atteindre un million d’unités, et il devrait être commercialisé dans le monde entier plutôt qu’être réservé à la Corée du Sud, afin de tester l’intérêt du marché pour ce nouveau type d’appareil.


Bien que la date de sortie annoncée risque de venir gêner la sortie du Galaxy S10 (que beaucoup prévoient pour février 2019, un peu plus tôt que son prédécesseur en 2018), le Galaxy F devrait être bien plus cher, avec un prix attendu de 1700 dollars. C’est un prix considérable pour un smartphone normal (même si certaines versions de l’iPhone XS Max atteignent les 1500 dollars), mais le Galaxy F est loin d’être un téléphone comme les autres.

C’est un étrange mélange, à la fois prototype, appareil dernier cri, et déclaration d’intention.

Va-t-il porter préjudice aux ventes de Galaxy S10 ? Ce sera sans doute l’inverse : le Galaxy F servira de vitrine aux technologies d’avant-garde de Samsung destinées aux pionniers, tandis que le S10 sera optimisé pour être intégré dans la vie quotidienne de ses utilisateurs. Si le Galaxy F se révèle être le succès de l’été, alors les lignes de production travailleront d’arrache-pied pour le rendre disponible. Si ce n’est pas le cas, alors la famille Galaxy S10 restera sous le feu des projecteurs.

Il semble donc que Samsung sorte gagnant dans les deux cas, puisque le constructeur pourra montrer ses nouvelles technologies avec le Galaxy S10 et le Galaxy F pour le premier semestre 2019.