L’utilisation des nouvelles technologies s’est toujours déroulée de la façon suivante : Je réalise une requête sur un moteur de recherche ou je paramètre une action spécifique (application) avec…mes doigts! 

Jusque-là, rien d’incroyable mais il semblerait qu’un nouveau modus operandi tienne la corde (…vocale). En effet, la voix est en passe de supplanter nos habitudes de primates « So 1.0 ». La recherche vocale est devenue une obsession pour les ingénieurs qui estiment que nos actions seront guidées par nos gorges. Découvrez les innovations en cours et les grandes tendances à venir.

 

Starbucks veut populariser cette pratique

La célèbre chaîne américaine a toujours été une pionnière en matière de digital et de web. Après avoir conquis le porte-monnaie de ses clients grâce à une utilisation maligne et innovante des réseaux sociaux, Starbucks veut aller plus loin et conserver cette avance numérique 2.0. C’est dans ce contexte que la firme a évoqué la possibilité prochaine de commander son café uniquement avec sa voix (application « My Starbucks Barista »). 

Plus besoin de faire la queue dans l’un des 25 000 shops de la marque et il ne sera pas nécessaire, non plus, de réaliser sa commande via l’application mobile. Comme Apple a su nous habituer à Siri, Starbucks s’engouffre dans la brèche pour commander son double-latté encore plus facilement. La première version utilisable sera active lors du premier trimestre 2017.

 

Google : Recherche web et assistant vocal

Sans surprise, il ne faut pas oublier que le géant de Mountain View, à savoir Google, avait initié ce mouvement. En effet, les recherches web vocales sont possibles depuis son ordinateur comme depuis un appareil mobile. Il suffit pour cela de cliquer sur le petit microphone présent au bout de la barre de recherche où vous rédigez habituellement votre requête web. 

Grâce à une intelligence artificielle toujours plus complète et bluffante, les erreurs sont rares et l’entièreté du processus est simplifiée. Le gain de temps est évident et les recherches peuvent être réalisées sans nécessiter un arrêt de l’utilisateur pour rédiger correctement son « besoin ». Il est intéressant de noter qu’à ce jour, 20% des requêtes mobiles sont déjà réalisées via la recherche vocale!

Google ne compte évidemment pas s’arrêter en si bon chemin puisque le lancement d’un « assistant » vocal évolué est dans les cartons (un Google Now amélioré). Concrètement, celui-ci sera intégré petit à petit au sein des produits Google. Cela est déjà le cas avec Google Home (domotique pour allumer son four, changer la température de son logement, lancer une musique, etc…) et Allo (système générant des réponses automatiques aux messages reçus). 

Bien entendu, cet assistant vocal vous tient également informé en permanence (résultat d’un match de votre équipe préférée, rappel pour réaliser telle ou telle action, gestion de vos cartes d’embarquement, etc…).

 

Impact sur nos habitudes, capacité à être multitâches et SEO

À ce jour, 60% du trafic web mondial se « déroule » sur une plateforme mobile (téléphone portable et tablette). En ce sens, la recherche vocale, qui est DÉJÀ une réalité, va avoir un impact évident selon moi sur nos façons de réaliser une recherche (et de nombreuses actions du quotidien). 

Me concernant, je devais toujours m’arrêter (dans le métro, dans la rue, chez moi, au bureau, etc…) pour « rédiger » ma recherche. Réaliser cela vocalement est déjà une habitude et ma productivité s’en est clairement améliorée.

Cette innovation permet aussi de réaliser plusieurs tâches à la fois. À ce jour, seuls les early adopters utilisent cette possibilité mais un véritable tsunami vocal pourrait déferler dans les 12 mois à venir.

Rien qu’en 2020 (c’est à dire bientôt), un cabinet spécialisé a estimé que 50% des recherches sur les moteurs de recherche seront vocales!

Il s’agit donc d’un changement pour les mobinautes mais aussi pour nous, les professionnels du web… De plus en plus de stratégies sont pensées à moyen terme pour intégrer la recherche vocale (pour les recherches locales notamment).