Le cabinet d’études IDC vient de rendre publiques ses dix prévisions annuelles concernant l’industrie IT.

Présentées lors d’un Webcast animé par Frank Gens, Vice-président et analyste en chef, ces prévisions analysent de nombreuses tendances essentielles au succès présent et futur des entreprises:

L’impact de la transformation digitale sur l’économie globale, la transition des entreprises qui devront passer du statut de «migrantes du numérique» à celui de « natives du numérique », l’augmentation du nombre et de l’influence des accélérateurs d’innovation, l’émergence de la 4ème plateforme (le nouvel ensemble de technologies qui deviendra commun d’ici dix ans), les changements drastiques dans la façon dont les entreprises se connecteront avec leurs clients et enfin, l’écosystème qui deviendra aussi important pour le succès économique que l’IT.

 

Voilà les 10 principales prévisions que l’IDC envisage sur le marché de l’IT:

D’ici à 2020, l’économie de près de 50% des entreprises présentes dans le classement G 2 000 de Forbes sera dépendante de leur capacité à proposer des produits, des services et des expériences améliorés par le numérique. 

Nous allons assister à une métamorphose en profondeur de l’identité des entreprises et de leur comportement sur le marché.

D’ici fin 2017, un tiers des compagnies du classement Forbes G 2000 constatera une croissance deux fois plus importante des revenus issus de produits informatisés  que celle du reste de leurs offres. D’ici 2021, un tiers des CEO et COO aura acquis une expérience préalable d’au moins 5 ans à la direction de pôles technologiques des sociétés du G 2 000. En 2019, les investissements globaux liés à la transformation numérique atteindront 2,07 trillions d’euros. Une augmentation de plus de 60% par rapport au montant des investissements actuels.

 

D’ici à 2019, la 3ème génération de technologies et services sera à l’origine de près de 75% des dépenses dans l’IT, une croissance presque deux fois supérieure à celle de l’ensemble du marché.

L’année dernière, l’IDC estimait que la 3ème génération de technologies et services (Big Data, l’Analytics, le social media et le mobile) devait génerer près de 60% des dépenses en 2019 et non 75% comme il le prévoit aujourd’hui. La révision de cette valeur est due essentiellement à un effet boule de neige, puisque ces technologies ne sont plus « émergentes » mais d’ores et déjà une norme du marché.

Les accélérateurs d’innovation de la troisième génération (dans les domaines de l’Intelligence Artificielle, de l’Internet des Objets, de la Réalité Virtuelle, la Robotique ou l’Impression 3D) vont se populariser.

 

D’ici à 2020, 67% des infrastructures et logiciels informatiques des entreprises seront destinés au support d’offres reposant sur le Cloud.

La manière dont on conçoit le Cloud et ce que l’on peut en faire vont changer.

L’IDC prédit que le Cloud sera associé à 60% des technologies IT  hors-site, 85% de ces technologies utiliseront même plusieurs services de Cloud (multi-cloud). Le Cloud deviendra un espace de confiance concentrant l’essentiel des solutions IT de sécurité, notamment avec l’intégration de la technologie des blockchains.

Les fournisseurs de solutions Cloud se renforceront et en 2020, les 5 plus grands acteurs de Cloud IaaS (Infrastructure as a Service)/PaaS (Plateform as as Service) contrôleront au moins 75% du marché (contre approximativement 50% en 2016).

Page suivante : Internet des objets

  • Pages :

  • 1
  • 2
  • 3