Malgré sa notoriété grandissante, le fabricant chinois OnePlus a encore du chemin à parcourir avant de réussir à convertir les inconditionnels des smartphones Samsung ou Apple à sa cause. Une faille de sécurité survenue l’an dernier et certaines fonctionnalités exaltantes mais maladroitement exécutées n’incitent pas les consommateurs à se tourner vers cette marque. Cependant, deux changements, au moins, pourraient permettre à la marque de renverser la tendance : améliorer la sécurité de ses appareils et mettre en place des fonctionnalités soigneusement étudiées.

 


Regagner la confiance des utilisateurs en matière de sécurité

En octobre dernier, le chercheur spécialiste des questions de sécurité, Chris Moore, a découvert que les téléphones OnePlus fonctionnant avec Oxygen OS, envoyaient des données identifiables vers un serveur. Des informations telles que les mots de passe des téléphones, l’utilisation des application et des détails sur les réseaux wifi étaient recueillies, ce qui est plutôt habituel dans le domaine. Le problème était que le numéro IMEI des téléphones, les numéro de téléphone et les réseaux de téléphonie auxquels les téléphones s’étaient déjà connectés étaient également collectés, ce qui permet de retrouver plus facilement l’utilisateur.

Ensuite, en novembre, OnePlus a été victime d’une faille de sécurité. En effet, les informations de plus de 40 000 cartes de crédit avaient été dérobées via le site Internet de OnePlus.

C’est dans ce domaine précis que l’entreprise chinoise se doit de faire des efforts considérables. Tous les smartphones collectent des données et des failles de sécurité peuvent survenir. Mais OnePlus a fauté là où Apple ne l’aurait pas fait. Alors que Facebook s’est fait épingler pour sa méthode mystérieuse de collecte de données et que le RGPD fait sont arrivée, OnePlus doit donc faire un geste clair et direct pour dissiper toutes les craintes sur la collecte de données et leur gestion.

La première étape est d’expliquer clairement aux utilisateurs comment ne pas partager ses données, puis de dédier une grande partie des moyens marketing à prendre en compte sérieusement la gestion des données et la sécurité.

 

Des fonctionnalités soigneusement étudiées

La mise en place de la fonctionnalité de reconnaissance faciale sur le OnePlus 5T était une bonne manière de défier son plus grand concurrent, l’iPhone X d’Apple, mais le lecteur biométrique chinois ne fait pas le poids face à son rival américain.

Le Face ID de l’iPhone X utilise une technologie de modélisation en profondeur afin de capturer une image 3D de l’utilisateur. Il utilise également des capteurs infrarouge, entre autres, pour augmenter la précision de l’identification. Cependant, OnePlus capture seulement une image 2D à l’aide de l’appareil photo frontal du téléphone.

La différence de qualité entre les deux systèmes est certainement davantage flagrante avec le fait que le Face ID peut servir à valider des achats effectués avec l’iPhone X, alors que ce n’est pas possible avec le OnePlus 5T, car il n’est pas aussi fiable. En effet, OnePlus qualifie uniquement cette fonctionnalité de « pratique » et ne prévoit pas de s’en servir comme d’un outil pouvant assurer la sécurité du téléphone et des données de l’utilisateur.

Le côté pratique, c’est bien, mais vendre cette fonctionnalité en la comparant avec le Face ID d’Apple est très maladroit. Mettre en place une réelle technologie de Face ID est certainement très technique et Apple est vraiment en avance sur cette technologie, mais les entreprises comme OnePlus qui prétendent pouvoir rivaliser avec des produits phares de grandes marques pour un prix moitié moins élevé, devraient proposer des fonctionnalités de smartphones de qualité, et non des alternatives bon marché.