Les caméras intelligentes et les babyphones peuvent être piratés par des cybercriminels via le Wi-Fi, avertissent les responsables de la cybersécurité du gouvernement du Royaume-Uni.

Les caméras intelligentes, dont celles des babyphones, se connectent généralement à Internet via le Wi-Fi du domicile. Cela signifie que les propriétaires peuvent regarder les vidéos en direct et recevoir des alertes lorsqu’ils sont en déplacement. Le Centre National de Cybersécurité (NCSC) conseille aux utilisateurs de modifier leurs réglages après avoir achetés ces appareils.

Quel est le problème avec les caméras intelligentes ?


Les vidéos provenant de caméras intelligentes peuvent être consultées par des utilisateurs non autorisés, mettant la vie privée des utilisateurs en danger. Cela est possible car les caméras intelligentes sont souvent configurées pour que chacun puisse y accéder à distance. Le problème qui se pose est que certaines caméras sont livrées avec le mot de passe par défaut défini par le fabricant, qui est souvent bien connu ou devinable (comme admin ou 00000). Les cybercriminels peuvent alors utiliser ces mots de passe pour accéder à distance à la caméra et visionner des vidéos en direct du domicile.

Comment s’assurer qu’une caméra intelligente est sécurisée ?

En prenant les mesures suivantes, il sera beaucoup plus difficile pour les cybercriminels d’accéder à une caméra intelligente.

  • Si une caméra est livrée avec un mot de passe par défaut, il suffit de le remplacer par un mot de passe sécurisé. Les utilisateurs peuvent le modifier à l’aide de l’application utilisée pour gérer l’appareil. Lors de la modification du mot de passe, il est recommandé d’éviter les mots de passe les plus couramment utilisés.
  • Il est conseillé de mettre régulièrement à jour la caméra. Éventuellement, l’option d’installation automatique des mises à jour peut être activée. Ces dernières  amélioreront non seulement la sécurité de la caméra, mais ajouteront aussi, le plus souvent, de nouvelles fonctionnalités.
  • Enfin, les utilisateurs peuvent désactiver la fonctionnalité qui permet de visualiser à distance les vidéos de la caméra via Internet, lorsqu’elle n’est pas utilisée.

Les dernières orientations du NCSC recommandent également de désactiver l’UPnP (Universal Plug And Play) et la redirection de port dans les paramètres du routeur Internet.

Ces recommandations laissent entrevoir une inquiétude croissante quant aux dangers potentiels que représentent les objets connectés. L’un des problèmes est que les entreprises qui fabriquent ces appareils essaient souvent de les rendre bon marché et rapides pour s’emparer de ce nouveau marché. La sécurité n’est souvent qu’une réflexion après coup, si tant est qu’ils y pensent.

<<< À lire également : Déstabiliser L’Economie Mondiale De La Cybercriminalité >>>