L’encoche de l’écran de l’iPhone X est comme toutes les parties de toutes les pièces d’appareils électroniques : un compromis. Elle permet à l’écran d’intégrer l’appareil photo frontal et le Face ID tout en optimisant sa surface. Il est certain qu’Apple a dû essayer un design avec les mêmes bords que sur l’iPhone 8 mais avec le système du Face ID, ou le même design que l’iPhone 8 Plus mais avec le rechargement sans fil, et bien d’autres combinaisons. L’iPhone X tel que nous le connaissons aujourd’hui est un parti pris parmi beaucoup de propositions car ce design optimise les avantages concurrentiels d’Apple.

 

Mais cette encoche a un autre avantage, c’est un coup de force qui démontre qu’Apple domine le secteur.

Maintenant que l’iPhone l’a adoptée, cette petite encoche force les détracteurs de l’entreprise américaine soit à ignorer cette nouvelle tendance en matière de design de téléphonie mobile, soit à dépenser des ressources, du capital et du temps pour obtenir leur propre encoche.

D’après ce que nous avons pu voir au Mobile World Congress le mois dernier, l’encoche introduite par Apple est devenue un élément esthétique indispensable pour tous les smartphones phares. Tel est le pouvoir d’influence de la marque à la pomme. Il parait également évident que pour les téléphones Android, l’apparition de l’encoche provient davantage d’une imitation que d’une réelle nécessité technique.

Ces derniers semblent avoir été conçus à la dernière minute, ce qui montre bien que les fabricants ne veulent absolument pas louper cette tendance, malgré un design décevant ou une intégration laissant à désirer. Lorsqu’Apple a confirmé la présence de l’encoche sur son iPhone X l’an dernier, c’était le top départ de la course à l’encoche. Tout ce qui importe aujourd’hui, c’est d’avoir une encoche, au diable la dignité et l’originalité.

Google a emboîté le pas de ses partenaires en dédiant des équipes de développeurs afin de rendre les découpes d’écrans compatibles avec Android, et ce n’est pas une mince affaire en termes de conception, d’implémentation et de tests. C’est un coût supplémentaire.

Et juste au moment où le fabriquant de smartphone et les ingénieurs de Google arrivent finalement à présenter une encoche sur leurs produits, des brevets déposés par Apple nous indiquent que l’entreprise planche sur un écran sans encoche. Les capteurs seront placés directement sous l’écran, donc plus besoin d’encoche.

Apple ne vendra peut-être plus d’iPhones mais la marque arrive encore à forcer ses concurrents à dépenser leurs ressources pour la copier, juste avant de changer une nouvelle fois de direction.

 

Bien joué, Tim Cook.