Quelques statistiques concernant les entreprises et l’intelligence artificielle (IA)

80% des entreprises produisent déjà une forme d’IA (machine learning, deep learning) aujourd’hui


30% des entreprises prévoient d’étendre leur investissement en IA dans les 36 prochains mois

62% espèrent embaucher un responsable de département IA dans le futur

91% voient le manque d’infrastructure informatique (40%) et le manque de main d’oeuvre (34%) comme les obstacles les plus importants du déploiement de l’IA

Ces statistiques, et de nombreuses autres observations, proviennent d’une étude intitulée “L’intelligence artificielle pour les entreprises”, réalisée par le spécialiste en études de marché, Vanson Bourne. L’entreprise Teradata a commissionné Vanson Bourne pour mener le sondage “L’intelligence artificielle pour les entreprises” en Juillet 2017.

Vanson Bourne a sélectionné 260 infrastructures informatiques et décideurs d’entreprises de niveau égal ou supérieur à la vice-présidence, dans des organisations présentant des recettes mondiales de plus de 50 millions de dollars par an lors du sondage réalisé en juillet. Si Teradata a commissionné l’étude, cette dernière ne favorise toutefois pas les produits de l’entreprise, mais fournit une perspective utile sur l’adoption de l’IA dans le monde corporatif. Les résultats sont donc impartiaux.

Les points clés de l’étude Vanson Bourne sur l’adoption de l’IA dans les entreprises mondiales sont les suivants:

– 80% des entreprises ont une production IA active aujourd’hui, l’Asie-Pacifique étant en tête de toutes les régions du monde. 48% des entreprises de l’Asie-Pacifique interrogées désignent l’IA comme un élément d’un usage important dans leurs entreprises. Les entreprises nord-américaine (39%) et européenne (31%), s’appuient aussi sur l’IA, en la déployant à travers leurs différentes activités

– l’innovation produit mais aussi la recherche et le développement sont les branches qui financièrement profitent le plus de l’IA aujourd’hui. Les sources additionnelles de revenus suite à l’inclusion de l’IA dans les entreprises sont les branches telles que le service client (46%), la chaîne logistique (42%), la sécurité et la gestion des risques (40%) et enfin la branche commerciale (34%). L’étude a également montré que les entreprises commencent à engranger des recettes grâce à l’IA à une allure plus rapide que beaucoup ne l’avaient anticipé, avec entre 25 et 50% des interrogés rapportant des augmentations

La transmission des données (27%), le flux de travail intelligent et l’automatisation des décisions (23%), ainsi que les opérations d’analytique à grande échelle (20%) sont parmi les capacités de l’IA les plus dominantes en application aujourd’hui. La plupart des entreprises interrogées pour l’étude utilisent différentes techniques d’analytique IA avec un flux de travail intelligent et une automatisation des décisions.

Les entreprises perçoivent l’IA comme ce qui leur permet de révolutionner leurs affaires, d’automatiser les tâches répétitives (60%) et de fournir de nouvelles perspectives stratégiques qui ne sont pas encore disponibles aujourd’hui (50%). Les entreprises européennes sont censées se placer en tête de l’utilisation de l’IA à l’échelle mondiale, dans l’automatisation des tâches et des procédures répétitives. L’Asie-Pacifique est donnée comme la région du monde qui dominera l’utilisation de l’IA pour l’automatisation du travail et la réduction du besoin de ressources humaines coûteuses (77%).

Parmi les obstacles que les entreprises tentent de surmonter, en plus du manque d’infrastructure informatique et du manque de main d’oeuvre, se trouve l’idée que la technologie IA est toujours neuve et n’a pas encore fait ses preuves, en plus du manque de budget pour son implémentation.