Disney observe avec envie les marges bénéficiaires de Netflix depuis un moment et a enfin annoncé le nom de son nouveau service de vidéo à la demande, très créatif, « Disney + ».

Il semble que presque toutes les grandes entreprises se lancent dans le secteur de la diffusion en continu. Mais Disney possède… à peu près tout. Son service de VOD a donc un avantage sur la concurrence. Voici ce que Disney + aura à offrir :

Star Wars

Si vous êtes fan de Star Wars, vous allez être ravi car la plateforme regorgera de nouveaux contenus à critiquer. La série The Mandalorian de Jon Favreau suit les aventures d’un bandit portant une armure mandalorienne étincelante. Et ce n’est pas Boba Fett.

Bien qu’il y ait encore peu de détails concernant l’intrigue, la liste des réalisateurs en vue pour superviser les premiers épisodes suffit à attirer l’attention (même celle des fans de Star Wars les plus sceptiques). Dave Filoni (Star Wars : La Guerre des Clones), Deborah Chow (Jessica Jones), Rick Famuyiwa (Dope), Bryce Dallas Howard (Solemates) et Taika Waititi (Thor : Ragnarok) comptent parmi les pressentis.

La dernière saison de la série The Clone Wars sera également disponible en streaming. Cerise sur le gâteau, une autre série d’action est en préparation. Elle met en vedette Cassian Andor que l’on aperçoit dans Rogue One, prologue du film précédent. La toile de fond est toujours la même, une galaxie lointaine, très lointaine.

Curieusement, la trilogie originale Star Wars ne sera pas disponible sur Disney +. Du moins pas avant que Turner Broadcasting d’AT & T Inc. ne cède ses droits.

Marvel

Loki, interprété par Tom Hiddleston aura également sa propre série. Captain Marvel sera le premier des films de l’Univers cinématographique Marvel à se tourner vers Disney + plutôt que Netflix après sa sortie en salle. Captain Marvel sera, bien sûr, rejoint par les 18 autres films du catalogue Marvel. Daredevil et Jessica Jones, sont toujours sur Netflix pour le moment.

Selon certaines rumeurs, Bucky Barnes, Falcon et Scarlet Witch auront également leur propre série, mais rien n’a été officiellement confirmé à ce jour. Ces rumeurs captivent les plus grands fans, d’autres un peu moins. L’Avenger le moins intéressant, Clint Barton, pourrait bien avoir lui aussi sa propre série. Pour Arrow, tout a plutôt bien commencé.

Bien sûr, l’énorme catalogue de films d’animation classiques de Disney (et de remakes de films d’action sans aucune âme) va faire son apparition sur le service de vidéo à la demande, ainsi que tous les films de Pixar et une nouvelle série Monsters Inc.

Nous aurons également droit à des remakes de The Parent Trap, Honey, I Shrunk The Kids et Father of the Bride, car apparemment, les années 90 font leur grand retour.

Le directeur général de Disney, Robert Iger, a précisé que Disney + ne soumettrait pas les utilisateurs à la fantaisie d’un algorithme ennuyeux et inefficace (n’est-ce pas Netflix), mais scinderait le catalogue en cinq pôles : les émissions de télévision et films propres à Disney (Le Roi Lion, Pinocchio, etc), Marvel, Star Wars, Pixar et National Geographic (dont Disney sera bientôt propriétaire, avec l’énorme fusion Disney-Fox).

Disney a à peu près tout. Une seule question subsiste : peut-il concurrencer les productions originales Netflix ?