À quelques semaines du CES de Las Vegas, qui se tiendra du 9 au 12 janvier prochain, les start-up françaises pointent le bout de leur nez et n’en finissent pas de faire parler d’elles.

La French Tech se prépare déjà à rééditer l’exploit de 2017 en organisant le CES Unveiled au Palais Brongniart. Il y a quelques mois, 5 000 Français s’étaient en effet rendus sur le terrain de l’Oncle Sam pour défendre les couleurs de 250 start-up. Ce rendez-vous annuel des start-up avait donc tout l’air d’une grande répétition générale pour ces exposants.

Comme à l’accoutumée, le high-tech est à l’honneur. Les stands ont été majoritairement occupés par des start-up qui sont déjà bien ancrées sur le marché français, mais également par de nouvelles équipes prometteuses.

Le CES 2018 est pour la plupart d’entre eux la promesse de briller enfin sur le marché américain, réputé difficile d’accès. D’autres vont présenter leurs dernières innovations en date. Pour convaincre, les entreprises devront exposer des concepts sérieux, répondant à des besoins réels et existants du consommateur.

Les visiteurs du CES Unveiled Paris auront d’ailleurs remarqué que les innovations promises portent essentiellement sur les objets connectés dédiés à la maison ou à la santé. Plus particulièrement, 5 start-up tirent leur épingle du jeu.

Les secteurs où la France sera représentée

Le high-tech à la mode française

Les objets connectés du quotidien seront particulièrement plébiscités durant cette prochaine CES. Les anciens gagnants comme Unistellar seront très attendus. La start-up, qui a proposé un télescope grand public à vision amplifiée, en est déjà à près de 2 millions de dollars levés sur Kickstarter pour conquérir le marché américain.

La santé

Après le cœur artificiel qui est encore en plein essai, voici le pancréas artificiel de Diabeloop. Sa commercialisation sera programmée courant 2018 et visera essentiellement les diabétiques de type 1. Ce dispositif médical fonctionne comme une pompe à insuline qui s’activera grâce à un capteur de glycémie connecté.

Le service

La plateforme ParkMatch permet de chercher, de réserver et de payer des places de parking entre particuliers. Le smartphone équipé de l’application se connecte à une télécommande universelle pour accéder au parking privé. Avec des tests prévus à Lyon et à Paris avant la fin de l’année.

La maison connectée

Les grands groupes comme SFR, Engie ou La Poste seront aussi au rendez-vous avec des équipements connectés pour la maison. Des applications françaises pourront être intégrées notamment à l’assistant personnel Google.

Ween va proposer une solution intelligente aux professionnels de la construction et de l’habitation. Un thermostat connecté qui géolocalise les utilisateurs et active le chauffage de la maison ou la fermeture des volets en fonction de la distance entre ce dernier et son domicile.

La prédiction du comportement du consommateur fait partie des grands enjeux de l’intelligence artificielle qui sera au centre des préoccupations des visiteurs et des exposants du CES. Des dispositifs innovants seront proposés par des opérateurs comme SFR pour la commande à distance des objets connectés domestiques tels que les ampoules, les éclairages d’ambiance, le thermostat, etc.