Les données sont les fondations de la prise de décision. En temps de crise, les rendre disponibles pour tous et analysables facilement permet de s’adapter rapidement.


La crise sanitaire qui secoue le monde entier a des répercussions majeures sur nos économies et sur le “vivre ensemble”. Dans ce contexte, elle souligne combien il est nécessaire de pouvoir prendre des décisions très rapidement et à tous les niveaux. Pour cela, il est essentiel d’avoir des données. Mieux : des données exploitables, partageables auprès des personnes concernées et simples à appréhender.

Si un très grand volume de données étaient déjà disponibles en février-mars 2020, ces dernières ont souvent demandé un long travail d’analyse et de réorganisation. Un luxe que beaucoup de secteurs ne pouvaient pas se permettre. Le besoin de faciliter une appropriation de la data est alors apparu dans tous les secteurs d’activités, et a été source de remise en question chez les acteurs de la donnée.

Zoom sur SFR, une entreprise qui n’avait pas attendu une crise pour revoir sa copie :

 

Remise en question et nouveaux services

Les équipes de SFR Analytics, qui mettent les données issues de la téléphonie mobile au service des professionnels du tourisme, de la mobilité et de la santé, ont fait évoluer leur offre, dès 2018, pour apporter plus d’agilité à leurs clients. 

 

« Nous avions à cœur de proposer une solution ergonomique et visuelle, pour tous nos utilisateurs. Notre application doit faciliter l’analyse, sans expertise technique particulière » explique Marc Jossermoz, Chief Data Officer chez SFR.

Ainsi, depuis bientôt 4 ans, SFR présente ses données de manière intelligible à ses clients, qu’ils soient experts de la data ou non, via une interface de data visualisation qui leur facilite l’exploitation et l’analyse.

Un pilotage fin de la reprise 

Ce service permet notamment aux acteurs de la mobilité et du tourisme de piloter la reprise sans heurts. Chaque maillon de la chaîne peut aisément faire des comparaisons pour participer à construire une stratégie concurrentielle. Et comme les données issues d’une problématique peuvent servir à en résoudre une autre, un tel outil offre la possibilité de comprendre de nouveaux comportements clients ou utilisateurs. 

Pour Marc Jossermoz, par exemple, l’outil développé permet aux utilisateurs de SFR d’explorer en quelques clics les résultats de leur étude, et ainsi mieux appréhender les enjeux relatifs à leurs activités.

Ce type d’outils, permettant de faire circuler la donnée entre différentes parties prenantes et ainsi d’être beaucoup plus agiles, est particulièrement stratégique pour gérer les crises. Il reste également des axes d’amélioration à adresser collectivement pour faciliter encore plus l’analyse rapide de données. À savoir : une accélération de la standardisation de la data, permettant de la rendre utilisable par tout un chacun, et le déploiement de processus automatisés fournissant de premières analyses pertinentes.

C’est donc en se basant sur l’intelligence collective qu’il devient possible d’identifier des solutions. C’est le principe même de la technologie : rendre les décisions plus faciles pour les humains. Mieux préparés, nous pourrons répondre plus efficacement aux défis de demain. 

 

À lire également <<< Comment surmonter les 4 défis pour les télécoms en 2020 >>>