Quand Le Racisme S’invite Dans Les Codes Des Programmes

Suite aux manifestations aux États-Unis qui ont poussé les entreprises à devenir plus inclusives, Twitter et JPMorgan Chase ont annoncé que leurs équipes d’ingénieurs allaient éliminer des termes racistes comme « maître » et « esclave » de leurs codes de programmation.

Faits marquants


  • Twitter a annoncé jeudi qu’il allait changer les termes racistes « maître », « esclave », « liste noire » ainsi que d’autres termes non inclusifs tels que « grandfathered », « man hours » et « sanity check ». En effet, l’équipe d’ingénieurs de Twitter a déclaré : « Un langage inclusif joue un rôle essentiel dans la promotion d’un environnement lui aussi inclusif. Chez Twitter, le langage que nous utilisons dans notre code de programmation ne reflète pas nos valeurs en tant qu’entreprise. C’est pour cela que nous voulons changer cette terminologie ».
  • Selon Reuters, qui a publié la nouvelle pour la première fois jeudi, JPMorgan Chase semble être la première entreprise du secteur financier à supprimer des termes à caractère racial comme « maître » et « esclave » du code de la banque.
  • Twitter et JPMorgan Chase suivent GitHub, dont le PDG, Nat Friedman, a déclaré dans un tweet le mois dernier que la société travaillait à changer la structure par défaut de la branche « maître » en « principale ».

 

Cependant, le débat sur des termes racistes tels que « maître » et « esclave » n’est pas nouveau. En effet, Python a abandonné la terminologie « maître/esclave » en 2018, et Drupal l’a remplacée par « primaire/réplique » en 2014. De même, en 2003, le comté de Los Angeles a demandé aux fournisseurs et aux entrepreneurs de cesser d’utiliser les termes « maître » et « esclave » sur le matériel informatique.

Regynald Augustin, ingénieur chez Twitter, a déclaré à CNET : « Après avoir reçu un e-mail à propos d’un « renvoi automatique d’esclaves », j’étais en colère. J’étais en effet habitué à voir le terme « esclave » utilisé dans des contextes et des codes techniques, mais avec le « renvoi automatique », j’étais plus en colère que je ne l’aurais jamais cru sur mon lieu de travail ». C’est pourquoi, en janvier, avec son collègue ingénieur Kevin Oliver, il a commencé à travailler avec des managers pour évoluer vers un langage plus inclusif. Il a également déclaré que le processus avait été accéléré à la suite des manifestations. De ce fait, il est possible que d’autres équipes d’ingénieurs lui emboîtent le pas.

Enfin, la semaine dernière, l’Association des agents immobiliers de Houston a remplacé les expressions « pièce maîtresse » par « pièce principale » dans sa base de données. Ce changement a eu lieu après que des personnes aient exprimé leur inquiétude quant au fait que ce langage pourrait être considéré comme raciste ou sexiste.

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Elana Lyn Gross


<<< À lire également : Racisme : Comment Les Internautes Libèrent La Parole >>>

BLM