Les trois quarts des électeurs républicains soutiennent les efforts des États pour réexaminer les votes de l’élection présidentielle de l’automne dernier et plus de la moitié d’entre eux pensent que les audits changeront le résultat de l’élection, selon un sondage publié mercredi, après qu’une enquête précédente a révélé que trois républicains sur dix croient à une théorie du complot selon laquelle Donald Trump pourrait être « réintégré » cette année, alors que les conservateurs de tout le pays font pression pour que des audits soient réalisés dans le but de renverser les résultats de l’élection.

 

Principaux faits

  • 74% des électeurs républicains soutiennent les efforts des États pour réviser l’élection présidentielle de 2020 et 51% s’attendent à un changement de résultat, selon un sondage Politico/Morning Consult réalisé du 11 au 13 juin auprès de 1994 électeurs inscrits.
  • En comparaison, seulement 23% des Démocrates soutiennent les audits d’État, tandis que les Indépendants sont plus nombreux (40%) à être en faveur des révisions qu’à ne pas l’être (38%).
  • Les Démocrates (16%) et les Indépendants (24%) sont encore moins nombreux que les Républicains à s’attendre à un changement de résultat à la suite des audits.
  • Ces résultats complètent un sondage réalisé la semaine dernière indiquant que 3 électeurs républicains sur 10 croient aux affirmations selon lesquelles l’ancien président Donald Trump sera rétabli d’une manière ou d’une autre dans ses fonctions avant la fin de l’année, ainsi que d’autres sondages suggérant une croyance persistante et généralisée dans les allégations sans fondement de fraude électorale.

 

Le contexte

Donald Trump et ses alliés ont toujours refusé de reconnaître la légitimité de l’élection de novembre 2020, suscitant des allégations infondées de fraude électorale avant même que le vote ne soit en cours. Bien qu’aucune preuve de fraude n’ait jamais été produite et que les volées de poursuites électorales aient échoué, les législateurs républicains de nombreux États ont nourri et exploité ces craintes pour justifier l’introduction d’une législation électorale plus restrictive. La dernière obsession de Donald Trump pour faire avancer cette conspiration est l’audit des bulletins de vote – même dans les endroits où les audits précédents n’ont trouvé aucune preuve de fraude – qui, selon lui, pourrait potentiellement prouver sa victoire aux élections.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Robert Hart

 

<<< À lire également : Donald Trump et les républicains veulent faire payer Facebook, après la confirmation du bannissement de l’ancien président de la plateforme >>>