Une étude révèle les 100 premières villes du monde en matière d’infrastructures hospitalières. Paris est une des villes avec les meilleurs hôpitaux. Cinq villes françaises figurent dans ce classement.  

Quelles villes à l’échelle mondiale présentent les meilleures caractéristiques en termes d’infrastructures hospitalières, de personnel médical, d’éducation, de qualité des soins, de satisfaction, d’efficacité des traitements, d’accessibilité des citoyens ? Alors que le Point vient de publier son traditionnel classement national des meilleurs hôpitaux, consacrant les CHU de Bordeaux, Lille et Toulouse qui forment son podium, un classement international des meilleurs hôpitaux a été publié par Medbelle, un service “d’hôpital virtuel” britannique. 

Cinq villes françaises figurent parmi les 100 villes de ce classement, Paris se classant au 4e rang mondial grâce à des hôpitaux de premier rang, un taux élevé de lits par habitant et un taux d’accès aux soins élevé. Lille prend la 36e place de ce classement, Bordeaux la 39e. Marseille intègre la 42e place, Nice la 66e. Alors que les urgences françaises sont en pleine crise et que le modèle de l’hôpital public est menacé, la France fait toujours figure de modèle dans sa capacité à soigner ses malades. 

La première place du classement est occupée par Tokyo. La capitale du Japon est la meilleure ville du monde en terme d’infrastructure médicale, avec le score global le plus élevé dans l’indice de qualité des soins, et un score très élevé pour ce qui concerne les hôpitaux de haut rang et l’accès aux soins pour les patients.

Les écosystèmes aussi importants que les institutions

Boston, aux États-Unis, est la deuxième meilleure ville au monde en terme d’infrastructure hospitalière, avec la meilleure note globale pour l’infrastructure générale, y compris les meilleures universités médicales, les hôpitaux les mieux classés et les spécialistes en santé mentale.

“Il existe plusieurs classements d’hôpitaux, mais il s’agit de la toute première comparaison de villes hospitalières de premier plan qui donne une vue d’ensemble et répond à cette question très importante : les installations médicales d’une ville donnée répondent-elles à tous les patients ? Pas seulement les riches et les privilégiés ” explique Daniel Kolb, Co-fondateur et Managing Director chez Medbelle

Dans le cadre de la vague de solutions médicales en ligne, Medbelle a pu constater de ses propres yeux l’impact considérable de l’infrastructure sur l’expérience du patient. Une ville peut se vanter d’avoir un hôpital de classe mondiale, mais si le cadre médical global n’offre pas un accès facile et des soins de haute qualité à tous ses citoyens, il y a encore des possibilités de faire des progrès. C’est pourquoi Medbelle a établi ce classement, en se concentrant sur l’écosystème de la région, plutôt que sur les institutions individuelles. Les résultats célèbrent les villes qui offrent les meilleurs soins médicaux globaux et créent un point de référence pour le reste du monde afin de mieux comprendre comment développer leur éducation médicale, leur accessibilité aux soins et leur infrastructure pour un avenir plus serein.

Trois principales familles de critères ont permis à Medbelle de classer les villes : les infrastructures, la qualité des oins et l’accès aux soins. Des résultats peuvent surprendre : des villes extrêmement bien notées sur certains de ces critères ne figurent pas dans le top 20. Richmond, aux Etats-Unis, est par exemple la meilleure ville pour le nombre de spécialistes en santé mentale par personne. Incheon en Corée du Sud est la meilleure ville pour la satisfaction sur la qualité des soins. 

“En divisant cet ensemble de données en trois catégories distinctes (infrastructure, qualité des soins et accès), des différences frappantes apparaissent entre les villes. Par exemple, si certains disposent d’une infrastructure médicale exceptionnelle, l’accessibilité peut être une toute autre histoire “, commente Daniel Kolb, co-fondateur et directeur général de Medbelle. “Prenons l’exemple des États-Unis. Cette étude montre qu’elle possède l’une des infrastructures hospitalières de la plus haute qualité au monde, et pourtant, en termes d’accès à tous les citoyens, elle se situe bien en dessous des autres pays développés. Houston fournit un exemple spécifique de cet écart : il se classe parmi les 15 meilleurs hôpitaux de classe mondiale avec une note de 94,92 sur 100, tout en se classant avant-dernier dans l’étude en termes d’accès, avec une note de seulement 48,83 sur 100.” Bien soigner est bien un enjeu à plusieurs facettes. 

Le Top 20 des villes aux meilleures infrastructures hospitalières 

  1. Tokyo, Japon

  2. Boston, États-Unis

  3. Londres, Royaume-Uni

  4. Paris, France

  5. Séoul, Corée du Sud

  6. Munich, Allemagne

  7. Melbourne, Australie

  8. Amsterdam, Pays-Bas

  9. Bâle, Suisse

  10. Berlin, Allemagne

 
  1. Sydney, Australie

  2. Stockholm, Suède

  3. Brisbane, Australie

  4. Hambourg, Allemagne

  5. Toronto, Canada

  6. Singapour, Singapour

  7. Oslo, Norvège

  8. Montréal, Canada

  9. Cambridge, Royaume-Uni

  10. Heidelberg, Allemagne

 
  1.