Aujourd’hui, Emmanuel Macron a été confronté à de vives réactions après avoir déclaré que les restrictions imposées par son gouvernement en matière de Covid-19 étaient destinées à « emmerder » et à rendre la vie difficile aux personnes qui ne se font pas vacciner. Cela bloque ainsi le débat parlementaire alors que le gouvernement tente de faire passer une nouvelle et sévère législation  interdisant l’accès à la plupart des espaces publics aux personnes non vaccinées.


 

Faits marquants

  • Le projet de loi interdisant aux personnes non vaccinées l’accès à la plupart des transports publics et à des lieux tels que les bars, les restaurants, les cinémas et les salles de sport est au point mort à l’Assemblée après que des politiciens se sont opposés à des remarques faites par M. Macron dans le journal Le Parisien.
  • Selon l’AFP, M. Macron a déclaré que la stratégie du gouvernement était d’ « emmerder » les non-vaccinés, « en limitant autant que possible leur accès aux activités de la vie sociale ».
  • C’est la deuxième fois que l’adoption du projet de loi est retardée à l’Assemblée cette semaine, après que les législateurs de l’opposition ont forcé un retard dans le débat lundi.
  • Si elle est adoptée, la loi renforcera les conditions d’obtention du pass sanitaire, nécessaire pour accéder à la plupart des lieux publics, en supprimant les options de dépistage ou de récupération récente.

 

Citation importante

Macron, défendant cette politique, a déclaré : « Quand ma liberté vient menacer celle des autres, je deviens un irresponsable. Une personne irresponsable n’est plus un citoyen », selon l’AFP.

 

Contexte clé

Le débat sur le renforcement des exigences en matière de vaccination intervient alors que la France est confrontée à des niveaux records d’infections de Covid-19. Elle est l’un des pays les plus durement touchés au monde et l’un des six pays à avoir déclaré plus de 10 millions d’infections de Covid-19 depuis le début de la pandémie. La France a été l’un des premiers pays d’Europe à introduire des restrictions sévères à l’accès aux espaces publics, une mesure qui a suscité des milliers de protestations. Malgré les succès remportés dans la promotion de la vaccination, quelque 5 millions de personnes en France ne sont toujours pas vaccinées.

 

Tangente

Un nouveau variant de coronavirus a été identifié en novembre chez 12 personnes dans le Sud de la France. Les données sur ce variant sont limitées, mais son nombre élevé de mutations a inquiété certains scientifiques. L’Organisation mondiale de la santé a déclaré que le variant « a eu beaucoup de chances de se développer et de se propager » depuis sa première identification.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Robert Hart

<<< À lire également : Selon le directeur de l&#8217;OMS, de nouveaux variants pourraient être « totalement résistants » aux vaccins actuels ou à une infection antérieure >>>