L’interdiction d’entrée sur le territoire norvégien pour la plupart des personnes ne résidant pas dans l’UE ou l’EEE a été prolongée à la suite d’une forte augmentation des résultats positifs au test Covid-19 dans le pays. Aucune indication n’a été donnée quant à la durée de cette prolongation.

 

De nombreux voyageurs avaient espéré qu’un changement de gouvernement pourrait mener à une modification de la politique frontalière de la Norvège, mais la nouvelle ministre norvégienne de la santé, Ingvild Kjerkol, a décidé que le risque d’importation d’une nouvelle infection restait trop élevé.

 

Les restrictions de voyage en Norvège en bref

Cela signifie que les voyageurs qui prévoient de se rendre en Norvège à des fins touristiques en provenance de la majorité des pays non membres de l’UE/EEE devront attendre, à l’exception des résidents des pays dits « violets ». Au moment de la rédaction du présent document, la liste des pays violets est très courte et ne comprend ni les États-Unis ni le Canada.

Il existe des exemptions à l’interdiction susmentionnée, notamment pour les personnes ayant des membres de leur famille proche en Norvège, les étudiants étrangers ou les personnes ayant des raisons professionnelles urgentes. Toutefois, certaines personnes exemptées peuvent encore avoir besoin d’être mises en quarantaine.

Les personnes titulaires d’un certificat numérique Covid de l’UE en cours de validité peuvent entrer en Norvège sans passer par la quarantaine. À l’heure actuelle, la Norvège n’accepte que le certificat de l’UE, ou les systèmes compatibles avec celui-ci, comme celui délivré par le NHS britannique. Les résidents des pays de l’UE/EEE qui n’ont pas de certificat peuvent toujours entrer en Norvège, mais ils devront peut-être être mis en quarantaine en fonction du statut de leur pays de résidence.

 

Inquiétudes pour le système de santé

Le nombre de tests positifs a fortement augmenté au cours du mois qui a suivi la décision de l’ancien gouvernement dirigé par Erna Solberg de lever toutes les restrictions nationales, à l’exception de l’interdiction d’entrée pour la plupart des résidents non européens.

Malgré l’augmentation des chiffres, la situation actuelle en Norvège est « gérable », selon Mme Kjerkol, qui a exclu pour l’instant un retour aux restrictions nationales.

121 personnes sont traitées à l’hôpital pour le Covid-19. C’est nettement moins que le chiffre record de plus de 300, enregistré à deux reprises à des moments antérieurs de la pandémie.

Mme Kjerkol a déclaré que si le nombre de patients Covid-19 admis à l’hôpital reste relativement faible, ce n’est pas la seule considération : « Nous ne sommes pas seulement préoccupés par le nombre de personnes admises en soins intensifs dans les grands hôpitaux, mais aussi par la situation dans les petites municipalités rurales qui disposent de services de santé plus petits et plus vulnérables. »

Outre l’extension de l’interdiction de voyager, la Norvège a également décidé de poursuivre son processus de test, d’isolement, de recherche des cas contacts et de quarantaine lié aux cas positifs. Toutefois, la vie quotidienne reste essentiellement normale. Les masques chirurgicaux ne sont plus obligatoires dans les magasins et les compagnies aériennes ne les exigent plus sur les vols intérieurs et intra-scandinaves.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : David Nikel

<<< À lire également : Classement Forbes des milliardaires 2021 : Statu quo pour la Norvège >>>