Le président Donald Trump a officiellement déclaré le coronavirus, d’origine chinoise, comme une urgence de santé publique aux Etats-Unis. Les gouvernements et les entreprises s’efforcent de prendre des mesures pour tenter d’arrêter cette maladie qui se propage à vitesse grand V.

  • Le coronavirus est mortel et il est désormais assez grave pour constituer une « urgence de santé publique » aux Etats-Unis, a annoncé vendredi Alex Azar, secrétaire du Département de la Santé et des Services sociaux des Etats-Unis.
  • Cette maladie à la propagation rapide a jusqu’à présent tué plus de 360 personnes et touché plus de 17 000 personnes, la rendant plus contagieuse que l’épidémie du SRAS entre 2002 et 2003. Six cas ont été confirmés aux Etats-Unis, même chiffre qu’en France.
  • Les Etats-Unis vont « suspendre temporairement l’entrée aux Etats-Unis, des ressortissants étrangers qui présentent un risque de transmission du nouveau coronavirus », a déclaré Alex Azar.
  • L’interdiction de voyage additionnelle s’applique à tous les ressortissants étrangers qui ont voyagé en Chine au cours des 14 derniers jours.
  • Les vols en provenance de Chine seront désormais limités à sept aéroports américains : Atlanta, Honolulu, JFK à New-York, Los Angeles, O’Hare à Chicago, San Francisco et Seattle, selon Ken Cuccinelli, secrétaire adjoint par intérim à la Sécurité intérieure.

Important : Le risque de contamination aux États-Unis est encore faible, selon Robert Redfield, directeur des Centers for Disease Control and Prevention.

Contexte clé : Originaire de Wuhan, en Chine, le coronavirus a déjà touché 21 pays pour le moment, se déplaçant à vitesse grand V. Six cas ont été confirmés aux Etats-Unis. Tout voyage en Chine « non essentiel » est déconseillé aux ressortissants américains. Les compagnies aériennes américaines ont en grande partie suspendu les vols, et de nombreux pays, dont les Etats-Unis, ont également évacué des citoyens de Chine et les ont placés en quarantaine.


En ce qui concerne la France, le bilan est toujours de 6 cas. Un patient âgé est toujours en réanimation tandis que les cinq autres sont hospitalisés dans des unités dédiées aux maladies infectieuses. Les tests effectués dimanche, à Istres, sur les personnes rapatriées de Chine, qui présentaient des symptômes, se sont révélés négatifs.  Ces 20 personnes ont pu rejoindre les centres de quarantaine. 

 

<<< À lire également : Coronavirus : Où En Est Le Secteur De La Santé En Chine ? >>>