Après avoir reconnu que les consignes de confinement ne sont pas viables à long terme, le gouverneur de Californie, Gavin Newsom, a présenté mardi un plan visant à assouplir les consignes dans cet État. Il suggère, de manière détaillée, des changements radicaux dans la vie quotidienne pour rouvrir une zone des Etats-Unis.

Newsom n’a pas proposé de date pour la modification des dispositions relatives au confinement à la maison. Il a toutefois déclaré qu’il envisageait de fixer une date dans deux semaines. Mais seulement si les hospitalisations et les admissions aux soins intensifs commencent à diminuer et si l’État améliore sa fréquence de dépistage et sa capacité à traquer le virus. 


Tout en reconnaissant que la distanciation sociale est efficace dans l’État, Newsom a averti que la Californie « n’est pas encore sortie du tunnel ». Les habitants doivent continuer à rester chez eux jusqu’à ce que ces mesures soient officiellement assouplies.

Newsom a déclaré que la réouverture de l’État ne se fera pas en un claquement de doigt. Il a comparé le processus à un régulateur d’intensité, qui doit être ajusté « pour que nous obtenions un éclairage approprié, et afin que nous puissions finalement faire la transition vers l’immunité de la population et le vaccin ».

Avant la réouverture, les régions de l’État devront réfléchir à leur capacité à tester tous ceux qui sont symptomatiques, à protéger les populations vulnérables et à préparer le système de santé à une nouvelle vague. Mais aussi à soutenir le développement de traitements thérapeutiques, à déterminer ce qu’ils peuvent faire pour que les personnes restent à au moins un mètre de distance les uns des autres et avoir la possibilité de resserrer les règles en cas de nouvelle vague.

Selon Newsom, même si l’État assouplit les règles de distanciation sociale, les rassemblements de masse continueront probablement à être interdits jusqu’à ce qu’un vaccin soit mis au point. 

« Je sais que vous voulez une date, mais nous ne pouvons pas nous avancer. Ne commettons pas l’erreur de relâcher l’effort trop tôt, même si nous le voulons tous. Je ne veux pas prendre une décision politique qui mette en danger la vie des personnes et l’économie », a déclaré Newsom.

La Californie n’a pas connu d’augmentation des infections comme d’autres points chauds aux États-Unis, tels que New York et la Louisiane. Bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires pour déterminer pourquoi la Californie semble avoir aplati la courbe, les experts en santé publique reconnaissent que c’est grâce aux consignes de rester chez soi, qui sont arrivées des jours et parfois des semaines avant les autres États. Alors que la Californie introduit son propre plan spécifique pour son État, elle utilisera le même schéma que l’Oregon et Washington dans un effort régional.

<<< À lire également : Déconfinement : Entrepreneurs, Comment Préparer Le Jour D’Après >>>