Nombreuses sont les entreprises qui cherchent à se transformer pour conquérir de nouveaux territoires du business ou plus simplement pour défendre leurs postions. Face à l’émergence de nouveaux acteurs, face aux changements opérés par des concurrents, il faut réagir et adopter une stratégie qui fasse avancer plus vite que les autres.

Sur le chemin de la transformation, comme lors d’une campagne militaire, se dressent de nombreux obstacles. Recourir, comme une armée, aux unités du génie permet de faciliter le mouvement général. Capables d’innovations, capables de s’adapter, capable d’imaginer un autre chemin, elles doivent sans cesse penser aux nouvelles solutions pour aller toujours plus loin. Molière disait que « plus grand est l’obstacle, et plus grande est la gloire de le surmonter. » Dans le monde moderne, il faut inlassablement repousser les limites pour réaliser ses rêves et avancer plus vite que les autres.

Transformer les règles en opportunités

Comme une armée en mouvement, les entreprises sont néanmoins confrontées à une multitude de contraintes. En Europe, de nombreuses directives ou réglementations fixent des obligations dont il est impératif de tenir compte sous peine de risquer un échec. Acheminer l’intendance, disposer des moyens d’évacuer les blessés, assurer le remplacement de troupes épuisées, doivent être intégrés avec une logistique sans faille. Les risques sont nombreux en cas d’avancée trop rapide et la victoire d’aujourd’hui ne doit pas être sans lendemain car sans cesse l’entreprise qui entre dans une démarche d’innovation doit conserver son avance et l’augmenter encore. L’art militaire devient un allié et s’en inspirer une source de jouvence.

S’inspirer du passé

Les livres sur l’art de la guerre éclairent souvent sur la manière de mener une transformation numérique. Ainsi, le traité des cinq roues de Miyamoto Musachi peut guider dans la démarche à envisager. Il enseigne qu’en toute initiative, il faut avoir une tactique et des fondations suffisamment solides avant de se lancer, la terre est un allié pour s’ancrer. Ensuite, en apprenant et observant, il est possible d’aller plus vite et de se mouvoir comme le vent. En tenant compte de l’environnement, il est envisageable de surprendre comme le feu et de montrer son imprévisibilité. Avec l’eau, il révèle la façon d’aborder différemment un rivage. En toutes circonstances, il faut essayer de voir différemment des autres l’objectif. Enfin, c’est par le vide que tout devient possible et se relâcher n’est plus possible.

Eviter le contournement

L’histoire de la seconde guerre mondiale a aussi montré que la ligne Maginot ou le mur de l’atlantique étaient censés être les plus redoutables moyens de défense. Pourtant, ils se sont révélés comme étant largement contournables ou attaquables via leurs points faibles. Imaginer l’improbable est le lot commun des armées pour surprendre l’adversaire. De nos jours, lorsqu’Uber s’est attaqué au secteur du transport des personnes, il n’a pris ni licence de taxi ni attaqué légalement le système existant. Il a surpris tout le monde en partant sur la voie de la connexion avec les utilisateurs finaux et sur la rapidité de la mise en relation.

Prenant tout le secteur de vitesse, il s’est constitué une citadelle difficilement prenable et su réagir, jusqu’à présent, aux tentatives de refonte de la réglementation qu’il avait contourné. Quand Amazon est devenue la plus grande des librairies en ligne du monde, il n’a pas cherché à imposer le nouveau format de la lecture numérique mais à apporter des facilités et de la rapidité dans la manière d’accéder aux livres traditionnels.

Face à des humains de plus en plus pressés, avares de leur temps et de moins en moins enclins à se déplacer, il a fait mouche. Tous ces nouveaux grands du numérique ont réussi à un moment donné, à percer de nouvelles voies dans les business existant en faisait abstraction de nombreux obstacles. En tenant compte des contraintes, ils se sont envolés vers d’autres sphères.