Burn-out, dépressions… le mal-être en entreprise coûte chaque année 12 600 euros par salarié au secteur privé. Le collectif Happytech qui ambitionne de faire de la France le pays du bien-être au travail lance à l’occasion de la Journée mondiale du bien-être au travail un rassemblement des innovations technologiques au service du bien-être au travail. Rendez-vous demain à la Happytech Summer Camp 2019, ce 13 juin à la Défense à Paris.

Premier collectif de start-up Tech au service du bien-être au travail, HappyTech ambitionne de fédérer tous les acteurs qui mettent la technologie au service du bien-être en entreprise. « Nous labellisons les start-up qui proposent ces solutions et accompagnons les entreprises vers la « happy responsabilité », afin de faire de la France le leader mondial du bien-être », explique la Présidente Tehani Leprieur. Ce jeudi à l’occasion de Happytech Summer Camp 2019, des entreprises « happyresponsables » présenteront de nombreuses innovations technologiques comme l’intelligence artificielle, les objets connectés, la réalité virtuelle ou augmentée, les casques de neurosciences, ou encore les applications web et mobiles qui aideront à la transition culturelle des entreprises.


On connaît tous quelqu’un qui est ou qui a été en souffrance au travail, mais ce phénomène est très sous-estimé par les entreprises“, déplore Thomas Coustenoble, ancien président d’HappyTech.

Parmi les principaux enjeux des entreprises, le mal-être qui serait la cause de nombreux burn-out et dépressions, et qui représente un coût énorme pour les entreprises : il est estimé à 12 600 euros par salarié et par an dans le secteur privé, selon une étude du cabinet Mozart consulting en association au groupe APICIL. L’étude pointe notamment les mauvaises organisations du travail comme première raison de la dégradation de la compétitivité des entreprises du secteur privé (18,3 millions de salariés), bien avant les coûts salariaux et charges sociales.

Des start-up spécialisées dans le bonheur ? Le collectif qui lancé le Club des utilisateurs des entreprises « happyresponsables » et la Charte « Happyresponsabilités » propose des outils simples à mettre en place pour participer à ce mouvement de fond : événements de team building, télétravail, mise en place d’horaires plus souples, flexibilité pour avoir la possibilité de bouger d’un métier à un autre…  Les premiers pas de la transition culturelle des entreprises qui doivent répondre aux enjeux actuels : l’engagement des salariés, la rétention des talents, la réduction de l’absentéisme, la création de lien social, le renforcement de la marque employeur, l’expérience collaborateur.

Un rendez-vous qui permettra de découvrir mais aussi d’interroger la quarantaine de start-up et associations présentes autour de la présentation de ces nouvelles solutions dédiées au bien-être.

Happytech Summer Camp ce jeudi 13 juin 2019 de 9h à 19h au sein de SPACES La Défense (Le Belvédère 1-7 cours Valmy Puteaux Paris, 92800 France)