Une nouvelle étude conduite par le Center for Wellness and Achievement in Education de San Francisco et dont les résultats ont été publiés le 28 octobre dernier dans The Permanente Journal[1] montre que la pratique régulière de la méditation transcendantale développe sans efforts l’intelligence émotionnelle et réduit le stress perçu, ce qui en fait un outil idéal pour les entreprises.


On le sait, l’intelligence émotionnelle tient désormais une place centrale dans le développement des qualités du leadership.  Codirecteur du Consortium for Research on Emotional Intelligence in Organisations à Rutgers, l’Université d’Etat du New Jersey, Daniel Goleman, spécialiste mondialement reconnu du sujet explique dans un récent numéro de Harvard Business Review[2] que l’attention est la clé pour développer les aptitudes nécessaires pour se focaliser sur soi-même, sur autrui et sur le reste du monde, aptitudes essentielles pour un leader : « Se focaliser intérieurement et se focaliser de façon constructive sur les autres aident les leaders à cultiver les principaux éléments de l’intelligence émotionnelle ». Lors d’une étude conduite sur 200 entreprises, Daniel Goleman a montré que 60% de leurs résultats étaient liés aux compétences émotionnelles de leurs collaborateurs. L’importance de l’intelligence émotionnelle dans la conduite des affaires ne fait plus de doute. Pour acquise, et malgré les progrès des neurosciences pour détailler les différentes zones du cerveau qui s’activent lorsque l’attention se porte sur tel ou tel sujet, son apprentissage classique reste long, laborieux et aléatoire. Il se fait en ‘one to one’ dans une relation avec un coach qui propose de travailler des situations une par une,  avec l’espoir que la neurosplasticité du cerveau inscrira définitivement de nouveaux comportements dans le marbre. Face à cette démarche pour le moins artisanale, la méditation transcendantale tranche par son côté sans efforts et son caractère automatique.

 

Laurent Valosek

 

Auteur de l’étude publiée dans The Permanente Journal, Laurent Valosek, Executive Director du Center for Wellness and Achievement in Education, explique que les résultats montrent clairement que la méditation transcendantale est bénéfique sur le lieu de travail.  L’étude a porté sur 96 cadres administratifs du San Francisco Unified School District répartis aléatoirement en deux groupe, un groupe témoin et un groupe ayant appris la méditation transcendantale.  Au bout de quatre mois de pratique, les cadres ont participé à deux tests, le ‘Bar-On Emotional Quotient Inventory’ et le  ‘Perceived Stress Scale’. Selon l’Organisation mondiale de la santé, le stress psychologique est l’un des problèmes de santé au travail les plus répandus dans le monde entier. Le stress psychologique, y compris le stress ressenti, nuit à l’engagement organisationnel au travail et à la productivité tout en contribuant à des troubles mentaux et physiques. Quant à l’intelligence émotionnelle, si elle fait l’objet d’une attention considérable sur le lieu de travail, c’est aussi en raison de son association positive avec la santé mentale et physique ainsi qu’avec les compétences socio-émotionnelles. Elle fait concrètement référence à la capacité à percevoir des émotions chez soi et chez les autres, à les comprendre et les réguler de manière productive pour une adaptation environnementale réussie et une résolution de problèmes.

 

Le Quotient émotionnel progresse chez les méditants

 

Les résultats indiquent une augmentation significative du score total de l’intelligence émotionnelle (p <0,003) et une diminution significative du stress perçu (p <0,02) chez les cadres qui méditaient par rapport à ceux du groupe témoin. Une augmentation significative de l’intelligence émotionnelle au niveau de l’humeur générale, de la gestion du stress, de l’adaptabilité, de la conscience intrapersonnelle et de la réalité a également été observée (p <0,05).  une augmentation significative n’a pas été observée dans l’échelle interpersonnelle. L’observance des pratiques de méditation était élevée (93%). En raison de la composition par sexe dans cette étude, les résultats sont généralement généralisables aux employées.

 

Baisse du stress perçu chez les méditants

Conclusion: « Le programme de méditation transcendantale s’est montré efficace en tant que programme de bien-être au travail pour améliorer l’intelligence émotionnelle et réduire le stress perçu chez les employés » conclut Laurent Valosek. Ces résultats indiquent que l’intelligence émotionnelle a un effet modérateur sur le bien-être psychologique et la santé mentale. Elle est également liée à l’efficacité organisationnelle et aux compétences socio-affectives telles que la capacité à gérer le stress ou la confiance en soi. Elle développe systématiquement et sans efforts les qualités essentielles du leadership. Notons que c’est la seconde étude qui valide le développement du quotient émotionnel grâce à la pratique de la méditation transcendantale. La première[3], conduite par le psychologue David Orme Johnson, a été réalisée sur 170 étudiants peu avant que le terme d’intelligence émotionnelle ne soit accepté dans les universités américaines. Elle montrait des résultats similaires.

 

 

[1]                              “Effect of meditation on emotional intelligence and perceived stress in the workplace: A randomized controlled study”. Valosek L, Link J, Mills P, Konrad A, Rainforth M, Nidich S. The Permanente Journal 2018;22:17-172. DOI: https://doi.org/10.7812/TPP/17-172

[2]                              Harvard Business Review octobre-novembre 2018.

[3]                              “Three randomized experiments on the longitudinal effects on the Transcendental Meditation technique on cognition”. Kam-Tim So, David W. Orme Johnson.