Harvard est une université réputée pour bien des raisons, notamment pour son école de commerce : Harvard Business School. Pour preuve, son MBA était en tête du classement Forbes 2018. Bien que la formation on campus (sur site) connaisse une hégémonie, HBS a depuis 2014 développé son offre en ligne nommée “HBS online“. Mais que vaut-elle vraiment ?

 

Qualité des cours

Dès son lancement, HBX (nom originel d’HBS online) souhaitait incarner l’apprentissage interactif et engageant qui caractérise les programmes on campus de l’école. C’était également un moyen supplémentaire d’affirmer une suprématie idéologique auprès de nouveaux auditoires : internationaux et connectés. Pour ce faire, HBS a donc créé des programmes certifiants dans trois catégories distinctes :

  • Le pré-MBA, nommé CORe (acronyme de Credential Of Readiness), reprenant les bases de la finance, du commerce et de l’analyse stratégique.
  • Les cours d’expertise pour cadres : innovation, disruption, stratégie, compétitivité, etc…
  • HBS Live : classe virtuelle, permettant une interaction directe et en temps réel. Des dizaines d’apprenants répartis dans le monde échangent avec un membre du corps professoral, comme s’ils se trouvaient tous dans une classe du campus.

Le calibre du corps professoral atteste du niveau d’excellence des cours proposés. Parmi eux, Michael E. Porter, Clayton Christensen, Bharat Anand, etc…

Dans mon travail, j’ai pour mission d’aider les multinationales à développer leur capacité à innover. Ma formation HBS online m’a aidé tirer le meilleur de certaines théories développées par Clayton Christensen. J’en retire des outils pratiques pour installer les réflexes de l’innovation dans les grandes entreprises.

Vincent Pirenne, CEO de Board of Innovation, à New York.

Une plateforme innovante

Le premier élément à mettre en avant est qu’HBS online n’est PAS un MOOC. La formation va au-delà de la simple offre de cours en vidéos. Elle propose un format ludique, graphique et conversationnel. 

“J’ai été agréablement surpris par la structure et l’organisation de la plateforme de cours en ligne d’Harvard. Le séquencement des présentations et des vidéos et le peu de texte m’ont tenu en haleine tout le long du cours. En effet, cette façon de faire force l’apprenant à ne pas brûler les étapes. Il était impossible de passer à une séquence suivante sans avoir totalement fini la séquence actuelle. Harvard a probablement trouvé la solution à un problème récurrent et commun aux cours en ligne : l’assiduité et le faible taux d’apprenant qui complètent effectivement leur apprentissage.”

Rodrigue KoudoroProject Management Officer pour la Commission de la fonction publique du Canada, à Montréal.

Bénéfice d’une communauté

L’apprentissage se fait par cohortes. C’est-à-dire que les apprenants des différentes promos commencent, progressent et terminent leur enseignement en même temps. Ils ont pour obligation de collaborer sur des travaux de groupes, de nourrir des forums de discussions, de lire et d’enrichir les contributions de leurs pairs. Ceci pour remplacer l’échange avec le corps professoral, inexistant en dehors de HBS Live, mais aussi pour fédérer une communauté d’apprenants ravis du réseau de cadres et de dirigeants internationaux qui la composent.

“Avec HBS online, j’ai découvert le pouvoir du crowd-learning. Nous sommes constamment sollicités pour répondre à des questions et contribuer à des discussions de groupe. Le fait de consulter les réponses de mes camarades a considérablement augmenté ma connaissance car je découvre de nouvelles perspectives sur les sujets traités.”

Nathan Kizilirmak, Consultant en stratégie digitale pour Accenture à Amsterdam, Pays Bas.

Les membres des différentes cohortes conversent sur la plateforme dédiée du site mais également via des groupes privés sur Facebook, Linkedin et Whatsapp. Une rencontre annuelle est organisée sur le campus d’Harvard à Cambridge dans le Massachusetts.

Impact sur le CV

Grâce à internet, la connaissance n’est plus exclusive, elle est désormais accessible à tous en quantité illimitée. On parle d’infobésité. Les formations payantes sont d’abord nécessaires pour sélectionner, trier et organiser la connaissance ainsi que la mettre en forme dans un format digeste. Mais si les apprenants choisissent HBS online, c’est aussi (surtout ?) pour son impact sur le CV. Ces derniers ont l’opportunité, moyennant quelques milliers d’euros et après plusieurs semaines de formation, d’afficher le tampon “Harvard” sur leur CV et sur leur profil Linkedin. Dans un monde professionnel où les recruteurs reçoivent régulièrement plusieurs centaines de candidatures pour un même poste, les candidats doivent se distinguer par tous les moyens. HBS online peut en être un.

“J’ai déjà reçu des éloges et des commentaires positifs sur ma participation au programme HBS online, juste par ce que je l’ai mentionné dans mon profile Linkedin. Beaucoup de gens sont impressionnés par la marque Harvard et me posent des questions sur le contenu. La stratégie du disruption (cours que j’ai choisi) est un sujet tendance qui génère beaucoup d’intérêt actuellement.”

Rose Hoyle, Manager des opérations stratégiques pour la gestion des risques, AXA XL, en Caroline du Nord.

Et en entretien ?

Si la mention “Harvard” est assurément un marqueur qui attire l’attention sur un CV, peut-on dire que cet élément contribue aussi à la réussite d’un entretien ?

“Les formations en ligne sont un vrai plus sur un CV. Elles prouvent la capacité de remise en question du candidat ainsi que sa sensibilité pour les nouvelles tendances. Mais attention, les recruteurs savent lire entre les lignes. Ils pourront distinguer les candidats ayant une réelle démarche d’enrichissement personnel de ceux qui les font pour illustrer leur CV !”

Dorian Gaitan, Chef d’entreprise, à Marseille. 

Il semble qu’HBS online, comme beaucoup d’autres formations en ligne, n’ait pas pour but de se substituer à l’enseignement dans son format physique mais plus de répondre à un besoin de flexibilité et d’accessibilité. HBS online ne chasse pas sur les terres sur son homologue physique, elle vient satisfaire ceux qui ne consommaient pas ou peu de formation continue par le passé.

Après plusieurs décennies de carrière, j’ai ressenti le besoin de rafraîchir mes compétences et d’en apprendre de nouvelles. J’envisage maintenant de passer à l’étape supérieure et pourquoi faire mon MBA à Harvard !” Jan-Willem Borsboom, VP Ex-machina Groupe, à Amsterdam.

Si la formation en ligne d’Harvard Business School n’est, ni ne prétend être l’équivalent d’un MBA, elle apparaît utile à bien des niveaux pour les cadres désireux de poursuivre leur démarche d’apprentissage tout au long de leur carrière.

Pour en savoir plus sur Havrad Business School online, rendez-vous sur leur site internet.