Le numéro 1 mondial du luxe, non content d’avoir récemment fait état de résultats particulièrement impressionnants, songe également à l’avenir et met sur orbite, à l’échelle européenne, son programme « Inside LVMH Program », un parcours digital permettant de repérer les jeunes talents.

Stratosphériques, fastueuses, sur les chapeaux de roues, rondement menées… les superlatifs sont légion au moment d’évoquer les performances de LVMH en cette année 2017, année qui a d’ailleurs vu le numéro 1 mondial de luxe devenir la première capitalisation boursière du CAC 40. Et les chiffres sont impressionnants : le groupe aux 70 marques a doublé sa croissance organique à 12% sur l’ensemble de l’exercice 2017, soit deux fois plus que la « trajectoire » du marché mondial du luxe dont la progression est estimée peu ou prou à 6%. Dans le même registre, le groupe mené par Bernard Arnault a vu son résultat opérationnel grimper de 18% à 8,29 milliards d’euros avec une marge à 19,5% contre 18,7% en 2016. Une fois n’est pas coutume, le « cœur du réacteur LVMH »,  Louis Vuitton, a tourné à plein régime.  Pour rappel, le malletier compte pour plus de la moitié du résultat opérationnel du groupe.  La célèbre griffe « facture » une croissance à deux chiffres avec des ventes dépassant les 8 milliards d’euros (pour des ventes globales à 42,63 milliards d’euros).  N’en jetez plus, la coupe est (presque) pleine.


Pour autant, le leader incontesté et incontestable du luxe mondial, fidèle à l’adage « qui voyage loin ménage sa monture », ne s’endort pas sur ses lauriers et prépare l’avenir. Puisque « demain s’écrit aujourd’hui », selon une autre maxime éculée,  LVMH a mis sur orbite un programme baptisé sobrement « Inside LVMH Program », en partenariat avec de prestigieux établissements  scolaires sur tout le continent européen, pour dénicher les talents de demain. Surfant sur le succès de la première mouture « Inside LVMH » de novembre 2016, le groupe veut transformer l’essai en proposant aux meilleurs étudiants, à travers l’Europe, un programme accéléré (« un parcours digital de 4 mois » selon les termes précis de LVMH), qui permet à ces talents en devenir de s’approprier et de se familiariser avec les us et coutumes de l’industrie du luxe aux côtés de professionnels aguerris.  Et ce programme attire véritablement les foules. Doux euphémisme.  Plus de 3 500 étudiants se sont déjà inscrits à ce programme, depuis son lancement le 9 janvier. En outre, les meilleurs d’entre eux « pourront rejoindre les Maisons du groupe LVMH, ainsi que le programme dédié aux jeunes talents développé par le groupe », fait savoir le propriétaire de Louis Vuitton.

Capsules vidéo « disruptives »

Dès lors, quel est véritablement le « contenu » du programme ? Il propose aux étudiants issus de 50 écoles et universités partenaires en France, Italie, Suisse, Espagne, Royaume-Uni et en Allemagne un parcours digital exclusif de 4 mois en immersion totale dans les coulisses de l’entreprise dirigée par Bernard Arnault. Les jeunes talents auront ainsi toute latitude pour observer au plus près les coulisses du groupe, suivant le fil de la chaîne de valeur inhérente à l’industrie du luxe, en l’occurrence : Design & Création, Brand Management, Supply Chain & Manufacturing, Transformation digitale & Entrepreneuriat et Client Excellence. Un « suivi pédagogique » initié par l’intermédiaire d’une cinquantaine de capsules vidéo dites « disruptives » développées en amont par des professeurs issus d’universités prestigieuses. Citons pêle-mêle Central Saint Martins (Londres), Université Bocconi (Milan), HEC, ESSEC, Centrale Supélec ou encore l’Institut Français de la Mode. En outre, ces capsules pédagogiques sont agrémentées de témoignages exclusifs de managers de plus de 20 Maisons du groupe LVMH.

Forts de cet encadrement, les étudiants sont ainsi encouragés à esquisser les contours de l’industrie du luxe de demain, ett en saisir les principaux enjeux et défis. Les plus « créatifs », en l’occurrence ceux ayant proposé les idées les plus innovantes, en parfaite adéquation avec la philosophie prônée par LVMH, auront l’opportunité de venir présenter leur concept devant un parterre de premier plan : le comité exécutif de LVMH.  Un « grand oral » prévu le 3 mai 2018. Pour Chantal Gaemperle, directrice des ressources humaines et synergies de LVMH, ce programme fait résolument office de « passerelle » entre la sphère académique et le monde professionnel, dont LVMH se voit comme l’un des plus éminents représentants.  « Chez LVMH, nous sommes convaincus que ce sont les talents qui font la différence, nous sommes donc heureux de pouvoir leur offrir la chance unique de découvrir les différentes facettes des expertises de notre groupe, et de se projeter afin de rejoindre les équipes de nos Maisons ».  Et contribuer à maintenir le groupe au firmament du luxe mondial.