Parmi les établissements les plus chics de la ville, le Shangri-La Tokyo a su s’imposer sur le devant de la scène depuis son ouverture en 2009. Idéalement placé pour combiner business et découvertes, cet hôtel de luxe affiche 200 chambres qui font partie des plus spacieuses de la ville, un spa doté de toutes les infrastructures les plus chics et 2 restaurants qui vous font savourer au choix saveurs nippones ou mets italiens.

 


Groupe hongkongais qui compte parmi les chaînes d’hôtels les plus prestigieuses, le groupe Shangri-La a ouvert son établissement tokyoïte il y a maintenant une décennie. Il occupe les 11 derniers étages d’une gigantesque tour qui avoisine les 37 niveaux ce qui permet aux hôtes d’admirer la vue sur la ville, que ce soit depuis leur chambre ou depuis toutes les pièces de vie de l’établissement. Situé dans le quartier de Marunouchi, c’est un emplacement très pratique, que ce soit pour un séjour business ou bien pour du tourisme. Il est à deux pas de la gare de Tokyo qui dessert les plus grandes villes japonaises avec son très rapide Shinkansen (train à grande vitesse) tandis que les quartiers de Ginza, la “Mecque” du shopping de luxe, ou les jardins impériaux sont accessibles très facilement.

 

Dès le lobby, on découvre une élégance affirmée (© Nick Tortajada)
Le grand escalier est majestueux (© Shangri-La)

 

Une décoration toute en élégance

A l’intérieur, le Shangri-La a vu les choses en grand : escaliers majestueux, lustres élégants, tapis épais, un agencement que l’on doit au cabinet Hirsch Bedner basé en Californie. Pour l’arrangement floral, l’hôtel fait appel à Nicolai Bergmann, pointure des fleuristes au pays du Soleil levant. Il suffit de pénétrer dans le Lobby Lounge pour admirer son style raffiné avec notamment son lustre majestueux. Composé de 890 pièces de cristal représentant des feuilles de Ginkgo, il est l’un des plus impressionnants dans la famille des 50 lustres que l’on trouve dans l’hôtel. Le Shangri-La Tokyo attribue une place prépondérante à l’art avec notamment une collection de plus de 2000 œuvres reparties dans l’intégralité de l’établissement.

 

Dans le Lobby Lounge, on peut admirer l’impressionnant  lustre de cristal représentant des feuilles de Ginkgo (© Nick Tortajada)
L’hôtel compte plus de 50 lustres (© Nick Tortajada)

 

Des services VIP

Pour les hôtes membres du programme « Horizon Club », c’est un accès dédié au Horizon Club Lounge ainsi qu’à une foule de services à l’instar d’un service d’arrivée personnalisé ou bien un concierge spécialement dédié. Le Horizon Club Lounge a été imaginé par le célèbre designer hongkongais André Fu, qui a également réalisé l’aménagement des 2 restaurants. Avec son style cosy urbain, tout en élégance, c’est le lieu de prédilection des hôtes qui veulent se restaurer à toute heure de la journée, tout en se régalant également de la vue.

 

Le Horizon Club Lounge affiche un style cosy urbain, tout en élégance (© Nick Tortajada)

 

Des chambres spacieuses, un formidable privilège à Tokyo !

Dans les 200 chambres dont 17 suites, le terme « vaste » prend tout son sens avec une superficie minimum de 50 m2 pour les catégories les plus basses, ce qui est exceptionnel dans une grande capitale du monde telle que Tokyo. Dans un style japonais contemporain, elles conviennent à la fois pour un séjour business ou bien pour un séjour plaisir. Pour quelques jours, la Suite Executive avec ses 68m2, dont une chambre séparée et un salon tout confort, est idéale, à moins que la Suite Présidentielle avec ses 269m2 de grand luxe soit votre choix, à vous de voir !

 

Le salon de la Suite Executive (© Nick Tortajada)
La chambre séparée (© Nick Tortajada)
La Suite Présidentielle, ce n’est pas moins de 269m2 de grand luxe (© Nick Tortajada)
La salle de bain est une véritable merveille (© Nick Tortajada)

 

Piacere, une pépite gourmande pour déguster des saveurs italiennes

Le soir venu, il faut impérativement s’attabler au restaurant Piacere que l’on compte parmi les valeurs sûres de la gastronomie italienne à Tokyo. Avant cela, petit détour par « L’Aperitivo Bar », plus informel, qui est idéal pour prendre un verre accompagné de quelques antipasti avant le dîner. On s’installe ensuite au restaurant Piacere où l’on se régale de la cuisine du chef Andrea Ferrero tout en admirant la vue sur le Palais Imperial depuis le 28ème étage. Son intérieur sophistiqué avec ses lustres vénitiens, ses couleurs chaudes et son ameublement cosy en font un spot idéal pour un dîner romantique une fois la nuit tombée. Dans les assiettes, c’est une cuisine italienne moderne dont on se délecte, avec l’utilisation d’ingrédients particulièrement sélectionnés et saisonniers tels que la truffe blanche.

 

Piacere est spot idéal pour un dîner romantique (© Nick Tortajada)

 

Pour commencer le dîner, la burrata fraîche, jambon de Parme et roquette est un délice ! On poursuit avec un plat signature du chef : spaghettoni alla carbonara qui sont d’une gourmandise exceptionnelle ou bien pour une version saisonnière des pâtes fraîches avec de la truffe blanche. Pour le plat principal, c’est le bœuf avec ses bouchons de pommes de terre qui remporte tous les suffrages. Quand au dessert, le fameux tiramisu est revisité avec des noisettes et cela pour une douceur et une saveur absolument délicieuses. Pour arroser ce repas, on sélectionne dans leur carte l’une des 300 bouteilles disponibles, provenant de France, d’Italie et du Nouveau Monde.

 

Spaghettoni alla carbonara, un plat signature du chef (© Shangri-La)
Le bœuf a remporté tous les suffrages(© Shangri-La)

 

Nadaman, le restaurant japonais

Pour des saveurs plus locales, le restaurant Nadaman est la parfaite alternative. Dans une salle de restaurant dont la déco est signée par André Fu, le célèbre architecte a voulu mettre en avant les deux saisons les plus symboliques du Japon, à savoir le printemps avec les fleurs de cerisier et l’automne avec les feuilles de Ginkgo. C’est dans cette ambiance que l’on déguste une cuisine kaiseki raffinée, un teppanyaki ou des sushis pour des goûts typiquement japonais.

 

Le comptoir à sushi (© Nick Tortajada)
Une salle privative, idéale pour les dîner professionnels (© Nick Tortajada)
Le teppanyaki (© Shangri-La)
Et bien évidemment des sashimis (© Shangri-La)

 

Chi, le spa qui invite à la détente

Le spa Chi est une bulle de bien-être bienvenue après avoir arpenté la ville pendant de longues heures. La carte des soins puise son inspiration dans les origines de la légende Shangri-La pour atteindre une détente complète du corps et de l’esprit. On se laisse donc chouchouter par les mains habiles d’une thérapeute dans l’une des 6 cabines de soins grâce aux produits des marques Ila et Sisley. Pour poursuivre ce moment de détente, on continue l’expérience avec quelques brasses dans la piscine chauffée de 20 mètres ou dans la salle de fitness pour les plus sportifs.

 

Le spa Chi est une bulle de bien-être dès l’arrivée (© Nick Tortajada)
Une des 6 cabines de soins (© Nick Tortajada)
La piscine de 20 mètres (© Nick Tortajada)

 

Mon avis

Perché entre le 26ème et le 37ème étage, le Shangri-La offre, en plus d’une vue panoramique sur la ville, l’un des intérieurs les plus raffinés et subtils de la capitale japonaise. Lustres, compositions florales et œuvres d’art apportent un raffinement indéniable à cet hôtel de luxe. Idéalement placé pour des séjours business ou plaisir, c’est aussi l’extrême grandeur des chambres et suites qui séduit. Cela sans oublier le restaurant signature Piacere qui est un régal des papilles pour les amoureux des saveurs italiennes.

Informations pratiques