Au cœur de la ville d’Edimbourg, dans le quartier New Town, The Balmoral est l’hôtel idéal pour passer un week-end à la découverte de la capitale écossaise.

Situé au début de Princes Street, au sommet de la colline, face au château d’Edimbourg qui s’érige sur une falaise de basalte, le luxueux établissement propose 187 chambres et suites confortables, au charme intemporel et au style “so british”. Fleuron de l’hôtellerie écossaise, depuis 1902, il est idéalement placé entre la nouvelle et la vieille ville, à quelques pas de la Galerie Nationale d’Art Moderne, non loin des jardins publics et juste au dessus de la gare de Wayerley. Sa fameuse horloge donne l’heure … en avance de 3 minutes depuis 117ans, pour que les voyageurs ne ratent pas leur train… en principe!

The Balmoral, premier hôtel du groupe Rocco Forte Hotels
Après avoir emprunté une rue vertigineuse et atteint son sommet, The Balmoral se découvre, imposant, majestueux, dominant la ville. L’édifice dessiné dans un pur style géorgien est l’un des plus beaux et des plus iconiques d’Edimbourg. L’ancien grand hôtel de chemin de fer, North British Hotel, inauguré en 1902, rebaptisé The Balmoral en 1991, a été repris en 1997 par Sir Rocco Forte, pour devenir le premier de la collection du groupe Rocco Forte Hotels. 
Tradition écossaise, confort luxueux et style moderne des chambres pourraient résumer cet hôtel cinq étoiles, situé dans la rue la plus commerçante de la ville, au bout de North Bridge.
Passé le perron, le lobby au luxe discret accueille les voyageurs. Le charme de l’hôtel opère dès l’arrivée. De la reine mère qui venait prendre son « afternoon tea » à l’acteur Sean Connery, à JK Rowling qui a terminé d’écrire dans ses murs le dernier volet de la saga d’Harry Potter, le grand hôtel, est unique en son genre. Devenu en plus d’un siècle un des lieux mythiques et incontournables d’Edimbourg, cet établissement est riche non seulement de ses prestigieux hôtes mais aussi de son histoire. Aujourd’hui encore, en communion avec l’époque, il préserve ce savoir vivre si typique du pays.

 

Le choix de restaurants de l’hôtel est multiple et tellement séduisant qu’il pourrait inciter le voyageur à essayer toutes les propositions de restauration le temps d’un week end du petit déjeuner au dîner sans oublier le fameux “tea time” !
Petit déjeuner anglo-saxon, au lit, commandé en room service pour bien commencer le week-end, avec porridge, saumon fumé écossais, blinis et thé dans la chambre, face à la vue plongeante et dominante sur la ville, pour bien s’imprégner de l’atmosphère chaleureuse du lieu , profiter du lit douillet. 
Déjeuner dans la nouvelle Brasserie Prince par Alain Roux, ouverte l’année dernière. Dans son décor boisé, assis confortablement dans des fauteuils en cuir, on y goûte le meilleur des produits écossais cuisinés à la sauce française. Une cuisine à la double nationalité, comme son chef franco-bitannique Alain Roux, fils de Michel Roux et neveu d’Albert Roux, tous deux à l’initiative de la gastronomie moderne britannique.

Avant ou après le dîner, le bar de la brasserie propose un apéritif au coin du feu, près de la librairie ou sur son comptoir en marbre blanc, pour siroter les cocktails maison.

Le traditionnel “afternoon tea” mis à la mode par la couronne, se prend dans les grands salons d’hiver du Palm Court, au cœur de l’hôtel, sous une jolie coupole en verre et son lustre vénitien. Les maîtres d’hôtels servent le thé dans un service en argent , après avoir versé l’eau chaude dans la théière devant vous d’un savant geste gracieux pour aérer le thé. Un cérémonial à ne pas manquer ! Le tea time s’accompagne d’une coupe de champagne, de sandwichs et de “scones” fait maison, qu’il faut tartiner de confiture. Le temps s’arrête l’instant d’un parfait “afternoon tea” britannique.

Le dîner au Number One, le restaurant étoilé de l’hôtel est une invitation gourmande à part dans la capitale. Depuis ce printemps, le chef écossais Mark Donald aux commandes du restaurant offre une nouvelle version de la gastronomie de son pays. Sa nouvelle carte mélange cuisine locale et influences internationales, comme l’huître au kipper (poisson) fumé, les coquilles saint Jacques au porc ibérique ou encore le bœuf Highland Wagyu. Avec une équipe de treize chefs, il met en avant le meilleur des produits écossais et travaille de pair avec les producteurs locaux. Le Number One est classé parmi les dix meilleurs restaurants du Royaume Uni.

Après le dîner, le bar Scotch propose, en honneur à la boisson nationale, dans une ambiance intimiste à l’image d’un club, plus de cinq cents whisky single malt. De l’or liquide précieusement gardé par Cameron, le meilleur ambassadeur possible, qui, habillé d’un kilt, vous fait tester, soit un Auchentoshan American Oak soit un Glenrothes Makers ou encore un Kilchoman 100% Islay… pour ceux qui savent…

Depuis son rachat en 1997, le groupe Rocco Forte Hotels entreprend des travaux d’embellissement dans l’ensemble de l’hôtel, pilotés par Olga Polizzi, la sœur de Sir Rocco Forte. A coup de millions de pounds le groupe entretient, modernise, embellit et personnalise ce fleuron de l’hôtellerie écossaise et internationale. Les chambres des étages 5 et 6 notamment, rénovées et modernisées comportent des salles de bains de marbre et des photos grandeur nature de l’acteur écossais Sean Connery. Les suites Scone & Crombie, les chambres avec vue sur la vieille ville, ainsi que la suite présidentielle, les chambres Princes Street et la suite Royale, la suite Glamis sont les dernières rénovations réalisées en 2018 et 2019.

Aujourd’hui, les 167 chambres et les 20 suites possèdent toutes le même style, chic, confortable, dans des tons bleus, gris et beiges en accord aux couleurs du paysage alentour, décorées de papier peint fleuri, de meubles chinés donnant pour la plupart vue sur la vieille ville, le château d’Edimbourg ou sur la colline d’Arthur’s Seat situé dans le parc d’Holyrood … Le luxe simple sans ostentation se décline partout dans les chambres et dans l’hôtel en général, comme la piscine du spa, agréable et accueillante.
La suite Jk Rowling dédiée à l’auteur d’Harry Potter n’attend que vous et vos enfants. Comble du chic, la suite de 120 m2, Scone & Crombie offre de petits cadeaux en cachemire à l’arrivée et propose les services d’un majordome spécialisé qui vous guidera lors d’un shopping privé dans la boutique Hawico Scotland. De quoi se parer pour l’hiver en douceur.

Tout au long de l’année, l’hôtel propose des offres saisonnières et personnalisées.
L’offre « A Great British Journey» par exemple, propose un voyage combiné avec le Brown’s à Londres, la deuxième propriété du groupe Rocco Forte Hôtels au Royaume Uni, dans le quartier de Mayfair. Sont inclus dans l’offre deux nuits consécutives dans chacun des hôtels, les petits déjeuners, les billets de train reliant Londres à Edimbourg, des expériences dans chacune des villes organisée par le concierge respectif des deux hôtels. Accompagné en Bentley Mulsanne à Londres, attendu par le concierge de l’hôtel, sur le quai du train à Edimbourg, c’est vivre le charme écossais et le chic londonien en un seul voyage.

L’offre « Découvrez Edimbourg avec The Balmoral » comprenant un séjour de deux nuits, le petit déjeuner, la possibilité de découvrir la ville à pied emmené par un guide, faire une dégustation des single malts du bar Scotch choisis par l’ambassadeur du whisky de l’hôtel parmi les cinq cents références, ou encore visiter le château d’Edimbourg, les appartements de la reine qui séjourne habituellement au palais Holyrood, sa résidence principale lors de ses visites en Ecosse. Il faut demander Andrew, l’un des guides du palais Holyrood qui habillé de tartan et portant fièrement son chapeau connaît l’histoire et les secrets de ce château comme sa poche. Il vous renseignera sur la vie de Marie Stuart, les coutumes du pays comme l’ordre du chardon qui est la plus prestigieuse décoration en Ecosse, le chardon étant l’emblème de l’Ecosse. 

Hamilton & Inches, une adresse recommandée par le concierge du Balmoral

Visite des ateliers de fabrication d’Hamilton & Inches, situé juste au dessus de la boutique, au 87 George Street. By Royal Appointement, la marque qui fait partie des fournisseurs de la couronne, fabrique des bijoux, crée des montres, des lustres, des trophées et autres objets en argent ou en cuivre depuis 1866 dans une ambiance quasi familiale. Dans ses ateliers on peut y observer treize artisans fidèles à la maison comme Rully, maître graveur qui y travaille depuis vingt ans ou David qui martèle et cisèle l’argent depuis douze ans ou encore Anita la seule femme artisan de l’atelier, d’origine hongroise, qui crée des bijoux et travaille l’or, comme la collection Lily II ou vous crée sur mesure la bague de fiançailles de vos rêves. Une autre découverte d’Edimbourg et de ses richesses.

 

<<< A lire également : Royaume-Uni : Road Trip De Luxe Entre Manoirs Et Demeures De Prestige >>>

 

 

The Balmoral Hôtel site internet

Reportage et textes de Capucine Gougenheim Geagea pour Plume Voyage  – Photographies par Capucine Gougenheim Geagea et The Baltimore Hotel