C’est en passant la porte d’un ancien hôtel particulier Place Vendôme que l’on saisit tout le prestige de ces lieux. Les plafonds peints, les stucs dorés et les divinités du dessus des portes servent aujourd’hui d’écrin aux plus beaux joyaux. Pour la Fashion Week, Chaumet a décidé de présenter dans ses salons privés, une collection inspirée par l’impératrice Joséphine, leur muse depuis plusieurs décennies. Les bagues revêtent ainsi tout le faste de l’Empire en reprenant la forme de ses tiares et de ses colliers. Ce choix n’est pas anodin, car même s’il correspond à l’histoire de la maison, cette époque impériale porte en elle quelque chose de légendaire. Cependant, si cette époque nous inspire autant, c’est grâce à sa figure principale : Napoléon Bonaparte

 

 

Cet homme suscite nombre de passions et de collections. Beaucoup sont prêts à débourser des fortunes pour un morceau de l’empereur. Par exemple en 2014, un bicorne a été adjugé pour 1,8 millions d’euros à un chef d’entreprise sud-coréen. Ce dernier l’expose aujourd’hui dans le hall de sa société, car il symbolise selon lui les valeurs de son entreprise : l’élévation et la conquête. Parti de peu, arrivé au sommet de l’Europe, Napoléon ne se laisse finalement déchoir que dans un éclat de panache et de superbe. Sa vie est digne d’un roman, il est chef politique au même titre qu’un héros romantique. Ce mythe fut créé autant par ce courant littéraire, qui aime ces grands personnages au destin tragique, que par un contexte politique particulier au milieu du XIXe siècle : la monarchie de juillet. En effet, ce régime a tenté de réconcilier la France monarchique avec la Révolution et l’Empire, en glorifiant Napoléon.

 

 

Cependant, au-delà du mythe, c’est aussi l’époque qui fascine. Elle incarne un temps régénéré après la monarchie du XVIIIe siècle, un retour à l’ordre et la rigueur perceptible dans son art classique, ainsi que dans le fonctionnement de l’Etat. Toutefois, cette époque, c’est aussi la légèreté, l’exotisme incarné par cette impératrice Joséphine venue des îles et les campagnes militaires à travers le monde. Cette (re) découverte du lointain s’incarne dans des serres au château de la Malmaison, sur des robes faites de coton si fin qu’elles en sont presque transparentes ou dans des papiers peints panoramiques exotiques. Ainsi, l’Empire incarne un âge d’or à la fois droit, serein, mais aussi plein de volupté.

     

 

D’ailleurs, certaines maisons de luxe présentes sous l’Empire existent toujours et n’hésitent pas à se servir de cette histoire. Ces empires d’hier sont encore des empires aujourd’hui. À l’instar de Chaumet, il y a aussi l’orfèvre OdiotFabergé ou la cristallerie Baccarat.

 

 

Toutes ces sociétés ont su traverser les siècles en saisissant les opportunités qui se présentaient à elles sans pour autant oublier leur passé. Elles s’en servent pour forger leur légende, prouver leur qualité et inspirer leur création. Ces marques, malgré les crises, portent aujourd’hui en elles une valeur inestimable à la conquête des marchés : leur histoire.

 

 

Par Vanessa Modely Pour Forbes magazine

—————————–

Vanessa Modely est habillée par la Maison  Julien Fournié, Collection Haute Couture

Chaussures : Christian Louboutin 

Lieux : Salon Privé de la Maison Chaumet,  Place Vendôme