Au cours de la dernière décennie, la Michter’s Distillery (la distillerie Michter) a contribué à révolutionner le marché du whisky américain de luxe. Au début du 21ᵉ siècle, peu de consommateurs déboursaient des centaines de dollars pour une bouteille de bourbon… Ou même tout somme avoisinant ce nombre pour un rye ! Aujourd’hui, il est pratiquement impossible de trouver des whiskys de 10 ans d’âge, dans les deux catégories, à un prix au détail de 130 dollars. En réalité, vous seriez chanceux d’en trouver un à un prix deux fois plus élevé.

Et la marque de Louisville n’a guère fini de relever la barre de l’alcool haut de gamme. La semaine dernière, lors d’une enchère de bienfaisance à Londres, ils ont vendu leur toute première sélection de fût privé – une Kentucky Straight de 10 ans – pour près de 210 000 dollars. Selon Justin Sloan, cofondateur du Justins’ House of Bourbon, un détaillant du Kentucky spécialisé dans les embouteillages rares et anciens, « C’est le prix le plus élevé jamais payé lors d’une vente aux enchères pour un seul fût de bourbon dans le monde, dépassant de loin les records précédents ».

En plus du fût privé, Michter’s a fait don de plus d’une demi-douzaine d’autres articles spécialisés à 50 Best for Recovery (fond de redressement). L’événement a profité aux professionnels de l’hôtellerie mondiale touchés par la pandémie du Covid-19. Les recettes seront versées soit par des subventions directes d’un montant maximum de 5 000 dollars à des restaurants et bars indépendants, soit indirectement par des dons à des organisations à but non lucratif.

Parmi les autres bouteilles mises aux enchères figurait une collection de leurs plus rares sorties : des bourbons 20 ans et 25 ans d’affilée, un rye 25 ans d’affilée et l’expression très convoitée « Celebration Sour Mash ». Vendues ensemble, ces quatre étiquettes ont rapporté 21 451 dollars. Une toute première bouteille de 24 ans d’age a rapporté à elle seule un peu plus de 15 000 dollars. Il n’est pas certain que cette mention d’âge particulière fera un jour partie de la gamme de Michter.

Au total, la distillerie a récolté 271 859 dollars pour l’organisation caritative. « Michter’s Distillery s’engage à faire tout son possible pour soutenir les professionnels des bars et des restaurants en ces temps incroyablement difficiles », a déclaré Matt Magliocco, vice-président exécutif de Michter’s. « Bien que nous n’offrions pas de sélections de fûts privés comme politique standard, nous avons fait une exception pour cette initiative extrêmement importante. Les résultats sont un témoignage de la communauté mondiale des collectionneurs de Michter, qui a massivement soutenu le secteur de l’hôtellerie au cours de sa période la plus difficile ».

Si vous cherchez donc à mettre la main sur votre propre fût de Michter dans un avenir proche, ne retenez pas votre souffle. D’autres producteurs de bourbon se sont fortement impliqués dans la pratique – en travaillant avec des détaillants, des bars et même des particuliers enthousiastes pour proposer des fûts privés – il semble que ce soit une solution unique pour les gens de Michter. C’est sans doute ce qui a contribué à propulser son prix dans la stratosphère.

Un baril de dix ans en moyenne contient environ 150 bouteilles. Ainsi, vendues individuellement, chacune des bouteilles extraites de ce fût coûterait encore 1400 dollars. Pour les amateurs de Michter et les investisseurs, cela peut être considéré comme une affaire relative. Une bouteille de Celebration Sour Mash, une boisson extrêmement rare qui ne possède même pas de mention d’âge (mais qui est connue pour contenir des liquides entre 25 et 30 ans), a été repérée sur des étagères pour une valeur allant jusqu’à 10 000 dollars. Depuis 2013, il n’est sorti qu’à trois reprises.

Il est clair que le marché du whisky américain super-premium est en pleine expansion. Michter’s reste l’une des principales locomotives de ce mouvement.

<< Article traduit de Forbes US – Auteur (e) : Brad Japhe >>

<<< A lire également :  Les 25 Whiskys Les Plus Vendus Dans Le Monde  >>>