Le monde de la restauration est saturé de listes mais les critères d’un excellent repas sont subjectifs. C’est donc drôle que nous soyons tous obsédés par le restaurant (ou la cinquantaine de restaurants) qui a été nommé le meilleur au monde.

3 Fils, Dubaï, Émirats arabes unis


« Un cuisine étonnamment bonne, une expérience sobre avec des produits de luxe à faible coût », explique l’ambassadeur culinaire, Kristian Brask Thomsen. « Oui, vous avez bien lu. Otoro, oursin, Wagyu en masse, caviar Osciètre, foie gras, poulpe d’Australie occidentale, bœuf nourri au chocolat… Presque tout est importé, c’est Dubaï… mais peu importe, c’est délicieux et parfaitement réalisé par Akmal Anuar, chef Singapourien de longue date du célèbre Iggy’s»

 

28 Hubin Road, Hangzhou

 

28 Hubin Road, Hangzhou, Chine

Le restaurant Hyatt Regency Hangzhou (bientôt le Grand Hyatt) est « sans doute le meilleur restaurant de Chine », a déclaré le critique gastronomique Andy Hayler, l’une des rares personnes à avoir dîné dans tous les établissements triple étoilés du guide Michelin. Le restaurant sert « des plats de banquet élaborés et vraiment impressionnants, tels que du porc dongpo et du beggar’s chicken. Le repas y était vraiment impressionnant. Le meilleur plat chinois que j’ai mangé. »

 

Canard à la presse, À L'Aise Oslo

 

À L’aise, Oslo, Norvège

« À Oslo, les clients viennent d’Amsterdam, ou de Copenhague et d’Aalborg expressément pour le canard à la presse », explique Brask Thomsen. « À L’aise devrait figurer sur l’itinéraire de tous les globes trotteurs, amateurs de cuisine qui se rendent à Oslo. »

 

Alcalde, Guadalajara, Mexique

« La cuisine mexicaine du chef Francisco Paco Ruano est relativement simple, mais profondément parfumée, dans un cadre élégant et accueillant. Elle donne envie aux clients de revenir », déclare Brask Thomsen. Et pour une bonne raison. Paco joue avec les légumes comme peu d’autres au Mexique. « Avoir travaillé dans des restaurants réputés tels que Mugaritz, El Celler de Can Roca en Espagne ou Noma au Danemark a clairement influencé sa cuisine. »

 

L'Atelier, Munich, Allemagne

 

L’Atelier, Munich, Allemagne

Le restaurant gastronomique de l’hôtel Bayerisch Hof est « à mes yeux le meilleur des nombreux établissements 3 étoiles Michelin de 2018 », se réjouit Hayler dans son article. Il y fait l’éloge de la « cuisine moderne raffinée » des menus dégustation qui changent fréquemment, comme le tartare de veau au jaune d’œuf de caille, colza, bœuf cuit, crème de veau, salade de tête de veau, oignons grillés, petits-pois, parmesan, câpres et sauce au thon, dans lesquels les nombreux ingrédients « s’associent harmonieusement ».

 

Cococo, Saint-Pétersbourg

 

CoCoCo, Saint-Pétersbourg, Russie

« Une bouffée d’air frais souffle sur la cuisine russe », explique Brask Thomsen. La cuisine du « chef visionnaire Igor Grishechkine raconte l’histoire de la Russie avec ses plats. Oubliez toutes les étranges copies que l’on voit de plus en plus. CoCoCo, il n’y a pas mieux. »

 

Loco, Lisbonne

 

LOCO, Lisbonne, Portugal

« Le chef Alexandre Silva & co. utilise des ingrédients de qualité supérieure pour préparer des plats aux saveurs inégalables », explique Brask Thomsen. « Le menu dégustation micro-saisonnier est toujours de grande qualité, aussi époustouflant visuellement que gustativement. La cuisine est ouverte sur la salle. Les plats servis portent la propre du restaurant et les fruits de mer de l’Atlantique sont merveilleusement préparés. »

 

Pizza Studio Tamaki Roppongi, Tokyo, Japon

« Le Japon est un pays rempli de pizzaïolos extraordinaires, Tsubasa Tamaki les surpasse tous », déclare le journaliste Matt Goulding, lauréat d’un Emmy Award et d’un James Beard Award, auteur de livres de voyages et culinaires qui a vendu plus de 10 millions d’exemplaires. « Dans cette version plus grande et plus sexy de son restaurant d’origine, Tamaki-san réalise des chefs-d’œuvre. Et c’est peut-être la meilleure pizza au monde. »

 

Tacos courgette Sanchez, Copenhague

 

Sanchez, Copenhague, Danemark

« Le règne de Rosio Sanchez en tant que reine de la cuisine mexicaine en Europe n’est pas prêt de prendre fin avec la récente ouverture d’une extension ambitieuse de sa taquería », explique Goulding. « Les huîtres au piment habanero et à l’argousier, une liste impressionnante de mezcals, l’eau de vie mexicaine, et son emplacement branché dans le quartier de Vesterbro en font un endroit très sympa. Si vous vous rendez dans ce restaurant, c’est pour le maïs, l’âme de la cuisine mexicaine et les délicieuses créations de Sanchez. »