Cette année, L’Oréal Paris, partenaire historique du festival de Cannes, inaugure un « tapis rouge » entièrement ouvert au public avec le ‘’Worth it Studio’’ qui permettra à celles qui le souhaitent de bénéficier d’une vraie séance de maquillage. Un dispositif qui s’inscrit dans la volonté de démocratiser la beauté pour la marque de cosmétique. Une vision à long terme que le directeur de L’Oréal Paris a bien voulu nous préciser, en direct de Cannes. Entretien avec Jamel Boutiba.

Interview Jamel Boutiba Directeur L'Oréal Paris France
Interview Jamel Boutiba Directeur L’Oréal Paris France

 

Quelle est la genèse de L’Oréal Paris avec le festival de Cannes ?

Cela fait vingt-deux ans que L’Oréal Paris est maquilleur officiel de Cannes et nous partageons avec le festival un certain nombre de valeurs. A travers le maquillage, nous célébrons la beauté mais également toute sa diversité à l’instar du cinéma qui est à Cannes à la fois très international et spécifiquement français. Pour l’Oréal Paris, qui est une société française, c’est important de participer aux grands événements français comme celui-ci, mais il y en a d’autres qui nous tiennent à cœur comme la Fashion Week de Paris.

 

Comment L’Oréal Paris se positionne-t-il par rapport au cinéma ?

Notre savoir-faire est profondément lié à la beauté, et au-delà des produits, ce sont les femmes avec chacune leur histoire qui sont au cœur de notre métier. Pour les incarner, nos égéries viennent de tous les pays, et avec des parcours très différents. Ainsi avec des personnalités aussi uniques qu’Isabelle Adjani, Louise Bourgoin ou encore Leila Bekhti, l’Oréal Paris entretient ce lien avec le cinéma pluriel toute l’année.

 

Est-ce pour L’Oréal Paris également l’occasion de changer à Cannes son mode de communication ?

Oui, il a évolué. Un des points important pour la marque est d’incarner une part de rêve et de pouvoir le partager avec le plus grand nombre. Dans cette idée de démocratiser la beauté, L’Oréal Paris a mis en place cette année un dispositif ouvert au public avec une l’expérience “Tapis rouge” pour tous et la possibilité d’accéder au Worth it Studio pour bénéficier d’une séance de maquillage personnalisée. Les égéries vont également à la rencontre de leur public, un rendez-vous devenu très important pour ces dernières. Tout cela est bien entendu relayé sur nos réseaux sociaux dans cette logique de partage avec le plus grand nombre.

 

Que représente Cannes en termes de développement business ?

Le festival de Cannes pour L’Oréal est une vitrine internationale mais aussi une vitrine en France. On profite de cet événement pour offrir à nos consommatrices des éditions limitées et des collections capsules sur des produits iconiques. Tout cela participe de notre envie de communiquer et aussi, point important, d’innover avec l’exemple de ce nouveau dispositif d’ouverture au public. Le festival ne se valorise pas d’un point de vue financier mais d’image.

 

Qu’est-ce qu’un bon « Cannes » pour l’Oréal Paris ?

C’est du soleil ! Mais surtout une bonne interaction avec les consommateurs qui nous poussent à nous renouveler comme c’est le cas avec notre nouveau dispositif d’ouverture au public. Et puis cette année est particulière avec l’une de nos égéries, Elle Fanning, qui est membre du jury du festival. Nous sommes fiers d’avoir des égéries toujours plus engagées mais également issues d’une vraie diversité d’âge avec Jane Fonda comme doyenne (82 ans), mais aussi de parcours comme celui de Marie Bochet, championne paralympique de ski. C’est même fondamental pour nous. Quant à moi, il s’agit de mon « premier Cannes » donc il est forcément exceptionnel.