Situé en Écosse, au coeur du parc national des Cairngorms, cet ancien relais de poste d’époque victorienne a fait l’objet d’une superbe rénovation. Avec la rivière Clunie que surplombe son restaurant, son décor unique, et un pub allègrement fréquenté par les villageois, cet hôtel est aussi charmant qu’envoûtant…

 

Un univers unique

The Fife Arms, Braemar – Hotel Exterior © Sim Canetty-Clarke

 

La transformation de cette ancienne auberge en un très beau boutique-hôtel est le prodige des nouveaux propriétaires, Ivan et Manuela Wirth, amoureux de leur région et passionnés d’art. Raison pour laquelle ses intérieurs sont à la fois un hommage aux paysages de la région et à l’histoire, et un prétexte à l’exposition d’une collection d’oeuvres contemporaines signées Zhang Enli, Guillermo Kuitca, Subodh Gupta et Bharti Kher, pour ne citer qu’eux. Tweed, tartan, papiers peints, trophées de chasse, portraits de notables, côtoient ainsi des créations artistiques inattendues, tels que ce “Red deer chandelier” de Richard Jacskon autour duquel s’enroulent des néons, et cet incroyable plafond revu et coloré par Zhang Enli. L’Art moderne a aussi sa place, avec en l’occurrence “Le Mousquetaire assis” de Picasso, peint en 1967. Dans le hall d’entrée, vous serez d’emblée happé par la cheminée, de plus de 3 mètres de hauteur, réalisée au XIXè s. Spectaculaire !

 

Dais, bow windows, mansardes et cocons

The Fife Arms, Braemar – John Brown Bedroom, Victoriana Suite © Sim Canetty-Clarke

 

Aucune des chambres ne se ressemblent. Certaines évoquent l’histoire de Braemar, où séjournèrent des figures célèbres. Entre autres, Robert Louis Stevenson, qui a commencé à écrire “L’île du trésor” alors qu’il était en vacances ici, logeant dans une maison, à deux pas de l’hôtel. Il y a aussi Lord Byron qui, enfant, vécut quelque temps dans une ferme, à l’est de Ballater, avec sa mère Catherine Gordon of Gight, écossaise. Ces chambres font partie des “Scottish Culture rooms”, nos préférées avec les “Nature and poetry rooms”! Ces dernières, plus sobres, possèdent un très joli mobilier en bois clair, des pans de mur peints avec des teintes plus modernes mais non moins chaleureuses. On se sent comme dans un chalet ! On adore celle dédiée au poète Alec Finlay ! Mention spéciale enfin pour l’ “Artist Studio, mansardé, avec son lit encastré, et une vue sur le jardin, particulièrement inspirante !

 

Une cuisine de saison

fife
The Fife Arms, Braemar – The Flying Stag, Public Bar © Sim Canetty-Clarke

 

Aux pianos, le Chef exécutif Robert Cameron est de retour sur sa terre natale, après de nombreuses années à l’étranger. Spécialités nationales, cuisine au feu de bois et recettes gastronomiques sont menées d’une main de maître par le Chef étoilé Niklas Eckstedt. Vous prendrez volontiers le traditionnel Afternoon Tea dans la Drawing room, ultra cosy. Quant aux cocktails, vous prendrez place au Elsa’s, un bar magnifique de style Art déco, où il fait bon s’éterniser jusque tard, dans la nuit. Nous vous parlions d’un pub, The Flying Stag, ouvert aux visiteurs extérieurs. Rien de tel pour s’immerger dans l’Écosse authentique, nouer des liens, se régaler des plats de tous les jours, goûter les bières et whiskies locales, et vivre une expérience qui va bien au-delà de l’hôtel !

 

De multiples activités

fife
The Fife Arms garden

Ros Evans, concierge de l’hôtel et résidant au village, connaît parfaitement la région. Soucieux de vous faire apprécier le splendide patrimoine de celle-ci, il vous indiquera les vieux châteaux, les distilleries de whisky iconiques, les sites les plus romantiques et les promenades à faire absolument ! Ben Carter, garde-chasse expérimenté, vous emmènera sur les domaines voisins, à la découverte de la nature dont il parle si bien…

<<< A lire également : Luxe Magazine : Ses Secrets D’Automne >>>

 

Par Luxe Magazine

The Fife Arms Hôtel