Chaque semaine, Forbes Good News, c’est un petit tour d’horizon, forcément non exhaustif, des initiatives qui remontent le moral. 

 


Engie aide les aidants

Pour aider à faire face à la crise sanitaire et en complément des autres actions mises en place dans le cadre la continuité de service et en direction des particuliers, Engie a décidé de jouer la carte de la solidarité en mettant gratuitement 2 000 véhicules de service (2 places) à disposition des soignants qui sont en première ligne et des personnels des fonctions supports des établissements de santé (hôpitaux, cliniques, EHPAD, maisons médicales…) dans 6 agglomérations : Paris, Lyon, Marseille, Lille, Bordeaux et Toulouse. Pour simplifier le traitement des demandes et assurer un point d’entrée unique sur l’ensemble du territoire, un numéro a été mis en place au 07 86 70 00 87.

DJULA soutien les Restos du Cœur

La Maison Djula et le groupe Fosun – entré récemment au capital de la Maison de joaillerie française – apportent leur soutien aux Restos du cœur par un don de 8 000 masques chirurgicaux.

Une plateforme pour diffuser les prêts rebonds

Dans le cadre du plan de soutien à l’économie lié au Covid-19, Younited Business Solutions s’associe à Bpifrance pour lancer et opérer une plateforme technologique, opérationnelle et financière « front-to-back » dédiée au dispositif « Prêt Rebond » mis en place grâce au soutien des Régions afin de permettre aux TPE et PME de renforcer leur trésorerie en moins de 7 jours, via une démarche 100% en ligne.

Don défiscalisable

Députés et sénateurs se sont entendus sur un relèvement du plafond des dépenses éligibles à la réduction d’impôt sur le revenu accordée au titre des dons en faveur des associations et organismes d’aide aux personnes en difficulté (dons “Coluche”). Pour l’imposition des revenus de 2020, les sommes seront exceptionnellement prises en compte dans la limite de 1 000 €, contre 546 € actuellement, afin d’encourager les dons des particuliers.

Les heures sup’ confinées moins taxées

Le plafond des heures supplémentaires défiscalisées est relevé de 5 000 à 7 500 €. Seules les heures supplémentaires effectuées entre le 16 mars et le dernier jour de l’état d’urgence sanitaire, à savoir en principe le 24 mai prochain, seront prises en compte dans ce plafond majoré. Les deux mesures figurent dans le second projet de loi de finances rectificative pour 2020 adopté jeudi en commission mixte paritaire par les deux assemblées.

Du pain pour améliorer le quotidien

Eric Kayser apporte son soutien aux soignants en livrant des produits tous les jours à Necker, La Pitié, Tenon… Les Restos du Cœur passent chaque matin dans ses boulangeries chercher les invendus du la veille. Le boulanger star aident aussi les producteurs, qui n’ont plus de débouchés pour leurs produits en proposant la vente de paniers de légumes d’Harald, maraîcher bio de la Loire (Puy-Notre-Dame, près de Saumur). Les paniers sont précommandés par les clients qui viennent les chercher tous les jeudis dans les boulangeries Kayser. Eric Kayser a également répondu à l’appel de son ami, l’artiste JR, pour aider Refettorio (le restaurant solidaire lancé par Massimo Bottura, JR… sous l’église de la Madeleine, qui offre des repas aux plus démunis).

Montreuil aide les familles

La période de crise sanitaire a des conséquences très lourdes sur la vie de milliers de familles montreuilloises. Professionnellement, personnellement, les effets du confinement touchent tous les aspects de la vie et les foyers les moins aisés sont particulièrement concernés car cette crise sanitaire agit comme un amplificateur injuste de toutes les inégalités sociales.

Montreuil, fidèle à ses valeurs de solidarité et de partage, a mis en place une distribution de chèques alimentaires d’une valeur de 100 euros par enfant distribués à plus de 2 000 familles montreuilloises

La Macif forme aux gestes qui sauvent

Depuis le début du confinement, Salvum, l’application référente en matière de formation aux gestes qui sauvent, qui bénéficie d’un agrément du Ministère de l’Intérieur, a souhaité se mobiliser en lançant un module dédié au COVID-19 mis à jour en temps réel en fonction des recommandations de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) et du Ministère de la Santé.
Ce nouveau module aborde trois thèmes : apprendre à se protéger ; à reconnaître les symptômes et savoir comment agir ; et comment éviter la contamination. Aujourd’hui, les 5,5 millions de sociétaires du groupe Macif pourront bénéficier gratuitement de l’accès à l’application pendant toute la durée du confinement.

Des célébrités au secours des enfants maltraités

Toutes les semaines en France, deux enfants meurent sous les coups de leurs parents, grands-parents, d’un oncle, d’une tante ou d’un proche de la famille. 
Un chiffre qui augmente de manière dramatique en cette période de confinement. Dès lors, un collectif de professionnels de la publicité et de la communication s’est mobilisé auprès du Secrétariat d’Etat pour la Protection de l’Enfance et a créé une campagne de sensibilisation et d’incitation pour que les enfants appellent le 119 Allô Enfance en Danger.

Un premier film rassemble leurs “idoles/héros/icônes du quotidien” issus du monde du sport, de la musique, du jeu vidéo, de la comédie. Plus de 60 personnalités ont volontairement accepté de participer à la réalisation de ces spots afin de permettre à ces enfants de rompre la loi du silence et de se sentir non seulement entendus mais surtout soutenus. Le premier film réunit Kev Adams et Benjamin Pavard, entre autres. Aussi, d’autres versions verront le jour dans la semaine. La bande son est signée par Pedro Winter avec son label Ed Banger.

550 euros pour rester en PACA

En partenariat avec les départements, la région Sud lance un chéquier vacances de 500 euros, à utiliser exclusivement dans la région, au sein des professionnels inscrits au réseau de l’Agence Nationale des Chèques Vacances, partenaire de l’opération. Les départements des Alpes-de-Haute-Provence, des Hautes-Alpes, des Alpes-Maritimes, du Var et de Vaucluse sont les partenaires principaux de cette initiative.
Ce chéquier sera attribué aux salariés du secteur privé domiciliés dans la région, bénéficiant d’un quotient familial ne dépassant pas 700€ et ayant travaillé au contact direct du public durant la période de confinement. Ils sont par exemple livreurs, caissiers, employés de commerce : leur engagement a permis d’assurer la continuité de la vie quotidienne de nos concitoyens précise le communiqué. Il pourra être utilisé individuellement ou en famille, pour des prestations d’hébergement, de restauration et de loisirs en région, entre la date de réouverture de ces établissements et la fin de l’année, explique un communiqué de presse.