Sortie il y a plus de 3 ans, la gamme Audi A5 se refait une beauté pour être plus présentable et tenir la concurrence à distance. Un rafraîchissement qui permet d’aiguiser sa beauté aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Direction la Belgique et la très belle ville d’Anvers pour découvrir et essayer cette berline coupé 5 portes aux allures de GT.

Vidéo – Essai Audi A5 Sportback Sline V6 Tdi


Une beauté latine

On connait Audi pour ces autos légèrement anguleuses, loin des années 90, depuis le design a bien changé. Sur ces gammes actuelles, Audi nous propose plus de dynamisme, calandre Single Frame et autre terme propre à la marque, toujours est-il que le constructeur d’Ingolstadt soigne son design d’année en année. Ce coup de crayon latin n’est pas anodin, faut-il souligner que le géniteur de cette beauté allemande est un certain Walter de Silva. Ce célèbre designer automobile donne ce coup de crayon italien en 2007 et tient à rappeler que ça plus belle réussite réside dans cette Audi A5. Rien que ça !

Je dois avouer qu’il est difficile de critiquer ses lignes, que ça soit en version berline, Sportback et cabriolet, la A5 est spectaculaire à regarder d’autant plus avec ce restylage, elle s’admire sous chaque angle. En finition Sline, ses jantes de 20 pouces rajoutent de la sportivité à ce côté coupé dynamique. La teinte carrosserie Vert District sublime ce carrosse.

 

Audi A5

 

À l’intérieur, changement d’air

En ouvrant la porte, l’habitacle sonne d’un coup d’œil la qualité allemande. On oublie le côté latin, les courbes sont remplacées par la rigueur d’outre-Rhin. Inutile de vous préciser que nous sommes à bord d’une auto aux finitions et aux qualités d’assemblages proches de la perfection. Seul l’écran posé à l’image d’une verrue dénote dans cet univers premium. Même si au premier abord le restyling ne saute pas aux yeux, cette Audi A5 intègre les dernières mises à jour technologiques de la marque.

A5 A1

 

La surprise sous le capot

Sous le capot, se cache un moteur 6 cylindres de 3,0 litres de cylindrées. Un moteur en V doux et un brin mélodieux qui plaira à ses conducteurs fans de grandes distances. Agréable et réactif grâce à la boite automatique Tiptronic à 8 rapports, l’auto de dévergonde aux moindres sollicitations de mon pied droit. Les premières secondes sont étonnantes et réactives à se demander si c’est bien un diesel qui anime cette folie. À ce petit jeu, mon Audi A5 pousse fort, les 286 ch et les 600 Nm me permettent de m’extirper de la circulation très facilement. La recette magique réside dans la technologie de la Micro-Hybridation, je vous épargne les détails techniques, mais pour faire simple, c’est une aide électrique qui permet de gommer les temps de latence liés à la réponse du Turbo. C’est un réel plaisir de rouler en toute sécurité, le quattro veille sur mes excès même si mes prétentions à vouloir titiller la première GTI qui passe sous mes yeux sont bien réelles. Mon A5 tient la route et la cadence de certaines compactes sportives, le travail des suspensions pilotées est remarquable.

A5 A1

Bilan, la qualité allemande dans un carrosse italien

Cette Audi A5 Sportback joue la carte de la polyvalence. Confortable et agréable à conduire au quotidien, cette berline routière est faite pour voyager. Sa consommation mixte proche des 6 litres aux 100 km fera taire les diesolos-septiques, non le diesel n’est pas mort. En revanche, une Audi A4 restera plus habitable que cette A5, mais on lui pardonne ce petit point négatif tant elle possède d’autres qualités en plus de son design séduisant. Le prix de mon joli modèle bardé d’options s’affiche à plus de 84 500€. Des tarifs premium légèrement supérieurs à ces concurrentes.

Fiche technique : Audi A5 Sportback Sline V6 TDI 286CH

  • Moteur 6 cylindres en V
  • Puissance 286 CH
  • Couple : 620 Nm
  • Accélération 0 à 100 km/h : 5,3s
  • Poids : 1775 kg
  • Consommations mixtes réelles : 6 litres aux 100 km
  • Prix : à partir de 64 000€
  • Modèle essayé (options) 84 500€