BPI France, la banque publique d’investissement, a mis en place un plan de soutien d’urgence des entreprises en trois volets. 

Le premier volet est l’octroi aux banques d’une garantie à 90 % des crédits de 3 à 7 ans qu’elles accordent à ces entreprises en difficulté et la garantie à hauteur de 90% du découvert sur une période de 12 à 18 mois. Ce plan doit permettre “d’injecter 3 milliards d’euros de crédit dans l’économie française”, selon le patron de BPIFrance, Nicolas Dufourq.


BPI a également mis en place des crédits de trésorerie “à hauteur de 30% de volumes de factures”. Et enfin, des prêts sans garantie de 3 à 5 ans pour un montant “allant de 10 000 à 5 millions d’euros pour les PME et plusieurs dizaines de millions d’euros pour les entreprises de taille intermédiaire”, avec un différé important de remboursement. En parallèle, Bpifrance a annoncé la suspension des échéances des crédits accordés par Bpifrance à compter du 16 mars.

Un numéro vert (09.69.37.02.40) a été mis en place pour faciliter les démarches des entreprises qui souhaitent bénéficier de ces aides. La banque publique d’investissement rappelle, en outre, que les entreprises ont la possibilité de demander le report des échéances fiscales et sociales, ainsi que des remises d’impôts aux administrations et services concernés. Samedi, au micro de France Inter, Nicolas Dufourcq s’est voulu toutefois rassurant quant au caractère temporaire de cette crise, avec la reprise de l’activité qui s’amorce en Chine et une certaine résistance de nombreux secteurs économiques.