Points-clés de l’article :

  • Une conjonction de facteurs fondamentaux permet aux marchés actions internationaux d’enchaîner les semaines consécutives de hausse depuis la toute fin du mois de décembre dernier. Une phase de respiration a  désormais débuté à 5100 points sur le CAC 40.
  • En terme de structure, la reprise haussière des actions et des actifs risqués en général au mois de janvier 2019 est qualitative par de nombreux aspects qui vont au-delà de sa nature verticale en termes de momentum
  • Cependant, il reste encore des baromètres négatifs qui limitent encore la portée moyen/long terme du rebond – voyons la mesure de la volatilité implicite
  • Quel est enfin le message de l’analyse du cours du CAC 40 à court terme ?

 

1) Une conjonction de facteurs fondamentaux a permis aux marchés actions de connaître un rallye haussier au mois de janvier 2019

Cette première semaine du mois de février a donc vu 5 semaines consécutives de hausse sur les actions internationales se terminer, une hausse presque continue par l’indice CAC 40 du 28 décembre au 07 février.

Une conjonction de facteurs fondamentaux a permis aux marchés actions internationaux d’enchaîner les semaines consécutives de hausse depuis la toute fin du mois de décembre dernier. Il y a deux socles fondamentaux principaux ; le premier d’ordre monétaire avec le nouveau ton « dovish » de la Réserve Fédérale (FED) et des actions concrètes fortes de la BPoC, la Banque Centrale de Chine. Le second concerne la croissance économique mondiale à travers l’allure que pourrait prendre la dynamique du commerce mondial si la Chine et les Etats-Unis parvenaient à un accord commercial bilatéral avant la fin du mois de février. Il ne faut bien sûr pas oublier les résultats des entreprises américaines et européennes au quatrième trimestre 2018, nettement supérieur au consensus des analystes financiers à mi-parcours de publication.

CAC 40 : graphique TradingView qui expose les bougies japonaises en données mensuelles.

 

 

2) En terme de structure, la reprise haussière des actions et des actifs risqués en général au mois de janvier 2019 est qualitative par de nombreux aspects qui vont au-delà de sa nature verticale en termes de momentum

En terme de structure, la reprise haussière des actions et des actifs risqués en général au mois de janvier 2019 est qualitative par de nombreux aspects qui vont au-delà de sa nature verticale en termes de momentum. Ce rebond en forme de creux en V (V-bottom) concerne toutes les zones géographiques boursières mondiales (Etats-Unis, Europe, Chine, Emergents) et repose donc sur un socle fondamental majeur, le retour du soutien monétaire des Banques centrales, en particulier la Réserve Fédérale (FED) patiente pour poursuivre la hausse de ses taux et « flexible » dans la gestion à venir de son bilan.

En termes de force relative sectorielle, les courbes sont à nouveau favorables aux secteurs les plus cycliques (industrie, consommation, valeurs technologiques, énergie, matériaux de base), permettant ainsi au cours du CAC 40 de tendre vers les 5100 points, le précédent plus bas des chocs de marché de l’été 2017 et février 2018 et une résistance technique relevée sur les graphiques de moyen/long terme. Ces 5100 points représentent aussi le point haut de la séance de renversement du 03 décembre dernier, un gap haussier à l’ouverture rapidement comblé, avant la chute vers les 4600 points.

 

3) Cependant, il reste encore des baromètres négatifs qui limitent encore la portée moyen/long terme du rebond – étudions le cas du VIX

Ce « FED put » a permis une baisse du niveau de la volatilité implicite, sans pour autant retrouver les niveaux d’avant octobre 2018 mais le VIX, l’indice de la peur par excellence, est maintenant au contact de la zone d’avant crise, c’est-à-dire sous 15. Tant que l’indice de la peur ne bascule pas à nouveau durablement sous 15, alors le marché ne sera pas encore dans un schéma classique d’attrait pour le risque durable.

VIX : graphique TradingView qui expose les bougies japonaises en données journalières

 

4) Quel est enfin le message de l’analyse du cours du CAC 40 à court terme ?

Sur le plan de l’analyse technique de court terme, le cours du CAC 40 a démarré une période de respiration sous la résistance à 5100 points. Le cycle de hausse depuis la fin du mois de décembre est interrompu dans l’immédiat. La progression du mois de janvier a cependant permis la création de solides nouveaux supports qui devraient être en mesure de stabiliser le marché et de relancer la reprise, le premier se trouve à 4930 points et le second à 4870 points. Au-dessus de ces niveaux, la baisse initiée jeudi 07 n’a la nature que d’une séquence de prise de profits et non de ré-engagement de la baisse du dernier trimestre 2018.