Comme de coutume, les principales banques américaines, JPMorgan Chase, Bank of America ou encore Wells Fargo, ont donné le coup d’envoi de la saison des résultats. De solides performances, couplées à une note favorable de Macquarie sur la robustesse du secteur en Europe, qui permettent au CAC 40 d’effacer ces pertes de la semaine.

Les banques américaines au firmament entraînent, dans leur sillage, le CAC 40 qui se relève après avoir frôlé sa première perte hebdomadaire de l’année (+0,26% à 4 922,4 points). Comme chaque trimestre, le « trident » JP Morgan, Bank of America et Wells Fargo a donné le coup d’envoi de la saison des résultats et les trois établissements bancaires sont tous orientés positivement deux heures après l’ouverture de Wall Street. Dans le détail, JPMorgan Chase, première banque des Etats-Unis par les actifs, a fait état d’une hausse de 23,8% de son bénéfice trimestriel, ce qui la propulse en tête d’un indice Dow Jones évoluant proche de son point d’équilibre.

Bank of America est à loger à la même enseigne que sa consoeur et voit son titre s’apprécier, grâce à un bénéfice par action supérieur aux attentes qui parvient à reléguer, au second plan, un revenu trading action décevant. Enfin, la donne est peu ou prou similaire pour Wells Fargo qui, fort d’un bénéfice par action dépassant les attentes du consensus, est bien orienté à Wall Street. Une prouesse pour la banque spécialiste du crédit immobilier qui occulte ainsi un cinquième trimestre consécutif de baisse de son bénéfice. La banque, fragilisée depuis plusieurs mois par l’affaire dite des comptes fantômes, fait face à de multiples poursuites en justice et une forte baisse de ses ouvertures de compte.

Divers éléments qui ont permis au CAC 40 de relever la tête et d’achever la semaine sur une note positive. En outre, le broker Macquarie a dévoilé, ce matin, une note résolument optimiste sur le secteur bancaire européen. En effet, le bureau d’études, s’il fait état de sa préférence pour les banques de détail, estime que les bénéfices à venir des principaux établissements de la zone « Frenelux » devraient tous surpasser les attentes d’un consensus relativement peu exigeant. Conséquence : Crédit agricole (+3,88%) et Société Générale (+3,48%) sont restées solidement arrimées aux avant-postes du CAC 40 ce vendredi.

Kering s’envole, Sodexo reste à quai

Sur le front des valeurs, Kering (+7,09% en cinq jours) s’offre la première place du palmarès hebdomadaire grâce notamment au redressement de sa marque phare Gucci, qui a connu moult difficultés par le passé. Un retour en grâce salué par les brokers les plus influents, en l’occurrence UBS, Barclays, HSBC ou encore Natixis qui ont, tour à tour, relevé, ce mercredi, leurs objectifs de cours respectifs sur le titre.

A l’inverse, Sodexo (-4,40%) se voit relégué dans les bas-fonds du CAC 40. Un trou d’air imputable à chiffre d’affaires au premier trimestre en baisse, résultant notamment d’une base de comparaison élevée. Toutefois, le groupe de restauration d’entreprise qui table sur une atténuation progressive de cet effet négatif à partir du deuxième trimestre, a confirmé ses objectifs annuels. Insuffisant néanmoins pour rassurer les investisseurs.