Par Louis BERT, Directeur Général Délégué en charge des gestions, DORVAL AM 

Fin d’année 2017, le contexte macroéconomique favorable au niveau mondial soutient la dynamique de croissance de la zone euro. L’année 2018 sera sans doute l’année de la confirmation pour la croissance économique européenne. Dans ce contexte, comment aborder les actions européennes en 2018 ?

 

 

S’adapter au retour de l’optimisme

Après des années de pessimisme excessif à propos de la croissance mondiale, le retour de la confiance dans l’économie est désormais généralisé. Le PIB mondial a accéléré à 3,75 % au troisième trimestre 2017, et tout indique que les 4 % seront bientôt atteints, car la résilience et la diffusion de la croissance soutiennent l’optimisme. L’année 2018 sera sans doute l’année de la confirmation pour la croissance économique européenne – autour de 2 % en zone euro – comme pour celle des bénéfices par action, autour de 10 % en valeur médiane. Cette dynamique sera portée par un potentiel de rattrapage encore important en France et dans les pays du sud de l’Europe, où le chômage est encore élevé.

 

Choisir des thématiques en phase avec le cycle actuel de croissance mondiale


Un des enjeux importants à l’heure actuelle est celui de la diversification des thématiques d’investissement. A titre d’exemple, la numérisation de l’économie – avec les changements de modèle économique qu’elle induit dans de nombreux secteurs – demeure une thématique centrale de nos portefeuilles. On peut également donner l’exemple du secteur de la construction, qui devrait continuer sa lente remontée après la débâcle des années 2008-2014.

 

Flexibilité et sélectivité : une gestion active des risques sur les marchés européens


Avec une croissance des bénéfices qui devrait continuer d’être au rendez-vous, et des taux d’intérêt à long-terme qui devraient être – dans le pire des cas – un peu plus haut en 2018 qu’en 2017, les fondamentaux des marchés actions semblent solides. Les valorisations élevées et l’optimisme croissant des investisseurs justifient cependant une gestion active des risques.

Face au constat de cette dynamique positive, les épargnants devraient privilégier des valeurs à fort potentiel, en lien avec des thématiques porteuses en Europe, sans référence à la composition des indices mais pour leurs qualités intrinsèques (gestion de conviction). Les plus prudents pourront envisager des solutions de gestion flexibles, qui visent à s’adapter à l’environnement économique et financier.

 

Retrouvez toutes les perspectives sur le site « Placements financiers : Quelles opportunités en 2018 ? ».

Les perspectives mentionnées sur ce site sont susceptibles d’évolution et ne constituent pas un engagement ou une garantie de la part de Natixis Investment Managers Distribution.
Les analyses et les opinions mentionnées représentent le point de vue de l’auteur. Elles ont été émises entre le 20 et le 27 novembre 2017 et sont susceptibles d’évoluer. Elles ne sauraient être interprétées comme possédant une quelconque valeur contractuelle.