D’après une étude mondiale, le groupe L’Oréal est la première entreprise sur le sujet de l’égalité homme-femme, suivi par Sodexo (4ème) et la Société Générale (14ème). Explications.

Cocorico ! L’entreprise la plus paritaire selon le rapport Equileap * est le groupe L’Oreal. L’organisation a recueilli les données de 3048 entreprises du monde entier (cotées en bourse dans l’un des 23 pays développés, avec une capitalisation boursière de plus de deux milliards de dollars) en se basant sur leurs rapports rendus publiques en 2016. Pour cela, les sociétés ont été notées selon 19 critères différents en faisant un premier tri des informations faciles à recueillir comme le nombre de femmes dans les boards et à des positions de manager. Puis, des chercheurs de l’université de Maastricht sont intervenus pour faire rentrer en ligne de compte des données sur l’égalité des salaires, le congé parental, la démarche d’un audit indépendant et si la firme est signataire des Women’s Empowerment Principles de l’ONU

 

15 entreprises françaises parmi le top 200


 

Parmi le top 200 des sociétés les plus en pointe sur l’égalité hommes-femmes, 15 sont françaises (seulement 13 %). Même si L’Oréal arrive en tête du classement mondial, la France ne se classe que 8ème dans la liste des pays « performants » (c’est-à-dire comptant des entreprises parmi le top 200), loin derrière la Suède, les Pays-Bas, la Finlande, la Grande-Bretagne, l’Australie et l’Espagne. Cette piètre place s’explique : « La France est performante en matière de parité au sein des conseils d’administration. Néanmoins, l’égalité entre les femmes et les hommes n’est pas qu’une histoire de quotas. D’autres nombreux critères rentrent en ligne de compte », révèle Diana Van Maasdijk, cofondatrice et CEO d’Equileap.

 

Pas de syndrome du bon élève

Parmi le top 200, aucune société n’a obtenu plus de 22 points sur 35 (l’équivalent d’un B). À titre comparatif, les 200 premières comptent environ 20 % de femmes dirigeantes (et 80 % d’hommes), alors qu’en moyenne les autres sociétés de la base comptent 10 % de femmes dirigeantes. Et seulement 5 d’entre elles n’ont aucune différence de salaire entre les femmes et les hommes (à plus ou moins 3 %) : L’Oréal, le groupe Transurban, Adobe Systems, Deutsche Boerse et Origin Energy. « Le rapport présente les meilleures sociétés en matière de parité mais également les points susceptibles d’être améliorés, conclut Diana Van Maasdijk. Le rapport sera édité chaque année pour promouvoir une plus grande transparence sur ce sujet et évaluer l’évolution des entreprises ». Bien mais peut mieux faire.

* equileap.org