Poolday est une nouvelle marque française de maillots de bain au style rétro, inclusive et green : fait main, chaque modèle se décline pour trois morphologies différentes. Ce jeune label dirigé par trois entrepreneures de 25 ans, apporte un nouveau souffle de liberté sur la plage, avec des maillots gainants mais confortables. Rencontre.

 


Désirée de Lamarzelle : Comment a commencé l’aventure de Poolday ? 

Julia Desvignes, Charlotte Brunel et Gaëlle Ibrahim : Cela a commencé par trois amies qui nourrissent un amour commun pour la mode tout en ayant des morphologies différentes mais un goût semblable et une volonté de porter des maillots de bain qui nous ressemblent et qui nous vont ! L’envie de créer une marque qui regroupe ces prérequis est née de nos recherches : tissus de qualité et éco-friendly, choix qui permet à différentes morphologies de trouver leur bonheur, minimaliste mais fashionable. Et voilà Poolday est née. 

Comment répartissez-vous les tâches entre vous trois fondatrices ?

On a toutes un parcours différent mais complémentaire : Julia est alumni en commerce, spécialisée en entrepreneuriat, Gaëlle étudie le stylisme et modélisme et souhaite se spécialiser en direction artistique, enfin Charlotte a étudié le commerce et s’est spécialisée en marketing. On se répartit les tâches : Charlotte met en place des plans marketing pour la marque, contacte les influenceuses, réfléchit à des idées novatrices pour les événement ; Julia supervise chaque détail, manage les relations avec les fournisseurs, décore et gère la boutique Poolday, elle se rend également dans les ateliers, s’occupe de la comptabilité.  Julia est proactive et fait en sorte que tout soit fait en temps et en heure ! Elle travaille avec Gaëlle dans la création des modèles, le choix des tissus. Gaëlle travaille sur l’image de marque, crée les moodboards pour les shoots, ainsi que le développement d’une ligne vestimentaire Poolday. Mais nous faisons en sorte d’être toutes les trois toujours impliquées dans chaque étape, car nous croyons en une synergie créative quand nous partageons nos idées et réfléchissons ensemble. 

 

Que veut dire une marque green aujourd’hui, sans récupération marketing ?

Pour nous, être une marque green c’est comme une seconde nature, un prolongement de ce que nous faisons chacune individuellement. Une marque green, c’est un état d’esprit, une façon de vivre et d’être conscient que chaque action a une répercussion sur notre planète. On voit de plus en plus de grandes marques lancer leur ligne green, elles surfent sur la vague, et même si c’est à des fins marketing, ça fait quand même avancer la cause, et les engage à respecter certaines normes…

Concrètement, cela signifie quoi pour Poolday ?

Penser dans la longévité. Le choix des tissus est primordial, nous tenons à ce qu’ils soient certifiés Oeko Tex pour des raisons écologiques évidentes, mais pas seulement. Nous choisissons des tissus extrêmement qualitatifs, car notre but est que nos clientes portent leurs maillots Poolday pendant des années, qu’ils les accompagnent. L’idée d’une mode éphémère et jetable va à l’encontre de nos principes, à la fois dans un souci économique et social ainsi qu’écologique. En faisant ce choix, les tissus sont plus onéreux, et pour que ça ne se répercute pas sur le prix, nous avons décidé de moins marger. Il s’agit d’une volonté engagée et ferme qui nous garantit la satisfaction de nos clientes, à long terme.

Par ailleurs, notre packaging, fait à partir de matières recyclées et entièrement recyclables, est biodégradable. La peinture que nous avons utilisée pour la boutique est écologique.  Une grande partie des meubles a été chinée et achetée aux puces. Être une marque green, c’est un ensemble de choix que l’on fait pour un plus grand respect de notre planète. Tous les jours, nous nous demandons comment faire mieux, comment faire plus ! 

Poolday est également une marque inclusive ?

Depuis le tout début chez Poolday, être une marque inclusive a toujours été une priorité. Nous avons pensé et créé Poolday comme un idéal du beachwear à nos yeux, ce qui implique que nous pouvons toutes les trois y trouver notre bonheur, mais pas seulement. Charlotte est fine avec une forte poitrine, Gaëlle est grande de taille et curvy, Julia a un corps athlétique avec des formes. Cela nous a incité à penser plus loin, aux femmes qui rencontrent la même frustration lors de leur shopping, nos mamans, nos grand-mères, et les femmes qui nous inspirent de manière générale. Cette année, nous avons ajouté la taille XL, et nous avons développé un haut de maillot avec armatures. Nous avons écouté nos clientes, leurs besoins, et nous avons cette volonté d’apprendre et de comprendre les besoins des femmes pour pouvoir leur proposer des maillots qui leur plairont, peu importe leur âge ou leur taille. 

Comment lutter contre les diktats de la minceur en tant que marque de maillots de bain ?

Les diktats de la minceur sont, pour nous, tout simplement obsolètes et inatteignables. L’industrie de la mode essaye de convaincre toutes les jeunes filles qu’elles devraient faire une taille 0, mais c’est tout simplement impossible. Il y a des éléments génétiques, hormonaux, médicaux etc. qui font que certaines personnes n’atteindront jamais cet « idéal » représenté dans les magazines de mode. Poolday ressemble à nos clientes, aux femmes d’aujourd’hui, du monde entier, c’est une marque auxquelles elles peuvent s’identifier. Pour notre première campagne nous avons choisi des « vraies » femmes qui n’ont pas l’habitude de poser, de différentes tailles, de différents âges, de différentes morphologies. Ce sont les femmes qui nous entourent, et ces femmes vont à la plage, à la piscine, se baignent, bronzent, et sont fatiguées de ne jamais être représentées par les marques. Nous essayons d’apporter un changement positif pour les jeunes filles qui se projettent et grandissent en ayant accès à Instagram et aux réseaux sociaux, mais aussi pour les femmes qui ont souffert de ces diktats ; savoir qu’il n’y a pas seulement un type de beauté mais que nos différences sont des atouts.

Comment organisez-vous votre communication ?

Notre communication digitale est bien sûr très poussée sur Instagram, mais nous utilisons aussi Facebook et LinkedIn. Nous aimons envoyer des maillots de bain à des filles que nous trouvons stylées sur Instagram et dont la personnalité et les valeurs correspondent à celles de Poolday. Nous ne voulons pas que notre communication soit uniquement digitale. Nous avons une clientèle qui voyage beaucoup et pour qui acheter un magazine est un plaisir. Pour mettre en avant Poolday, c’est vraiment la presse écrite qui fait la différence. C’est une preuve de rigueur et de sérieux à laquelle nous attachons beaucoup d’importance. Pour le moment, nous vendons dans notre boutique rue Dauphine et sur notre site internet. Nous avons aussi un point de vente à Biarritz mais c’est plutôt un projet qui est en cours de développement.

Quels sont vos projets de développement ?

Poolday devait être disponible dans une dizaine de boutiques en France à partir du printemps 2020, mais la crise du COVID nous a contraintes à reporter nos ambitions. Nous voulons être présentes sur divers marketplace online et offline afin d’accroître la notoriété de la marque et de la rendre disponible. Nous avons une stratégie à la fois digitale et physique. Dans beaucoup de secteurs, le digital prend le dessus, mais lorsqu’il s’agit de maillots de bain, c’est un peu différent. Nous voulons que les femmes puissent essayer les maillots, se faire conseiller, toucher les tissus… C’est une expérience que nous ne voulons pas mettre de côté au profit de notre développement digital. Nous voulons acquérir une clientèle internationale en rendant facile les commandes sur internet, et en proposant la livraison (souvent offerte) dans de nombreuses régions du monde. Nous travaillons depuis quelques mois sur la création d’une ligne de vêtements beachwear, homewear et underwear qui va sortir cet hiver. Pour cela, nous allons utiliser des matières douces et agréables à porter, pour rester dans l’état d’esprit de la marque. Les modèles que nous allons proposer seront tous pensés pour s’adapter à toutes les morphologies, comme les maillots. Nous utilisons des matières écologiques et naturelles.

Avez-vous des collaborations en vue ?

Une collaboration va aussi voir le jour très bientôt avec l’artiste peintre Caroline Faindt avec qui nous avons eu la chance de développer notre premier imprimé. Nous aimerions aussi créer un maillot pour homme car nous avons beaucoup de demandes de messieurs ! Le choix pour les hommes est plus réduit en matière de design alors nous allons proposer un tissu original qui sera super confortable. Nous sommes en ce moment en pleine recherche du tissu parfait et de la coupe idéale. Ce projet devrait voir le jour à l’été 2021.