Actuellement en salles et sur Amazon Prime Video, le film Annette met en scène Marion Cotillard dans le rôle de Ann, une cantatrice de renommée internationale, et Adam Diver, dans le rôle de Henry, une star du stand-up. Tous deux forment un couple épanoui constamment sous le feu des projecteurs, mais la naissance de leur premier enfant, Annette, une fillette mystérieuse au destin exceptionnel, va bouleverser leur vie.

 

« Je n’ai pas ressenti le besoin d’imaginer ce que cela allait être, mais je dois dire que j’ai été époustouflée lorsque tout s’est mis en place », a confié Marion Cotillard à Forbes au sujet du film Annette. Ce drame romantique et musical a été ovationné lors de l’ouverture du 74e Festival de Cannes. « J’ai essayé de vivre l’instant présent », explique l’actrice française.

Fruit de l’imagination de Ron Mael et de Russell Mael, le film est le premier long métrage en langue anglaise du réalisateur Leos Carax.

« Je sais que Leos a cet univers visuel qui est très intime, et en même temps, la cinématographie est immense. On le voit dans beaucoup de ses films, mais surtout dans Annette. Pour moi, Annette est plus qu’un film, plus qu’une comédie musicale et plus qu’un opéra. Il a livré un film qui est tellement artistique et qui a cette saveur poétique. »

Marion Cotillard dit vrai. Annette est l’un des ovnis cinématographiques de l’année, mais c’est également un film beau, stimulant et attachant.

« Tout le monde est différent, et chacun va retirer du film quelque chose qui lui est personnel, qui résonne en lui », indique l’actrice française. « C’est comme un voyage, une expérience à la Inception. C’est une véritable expérience cinématographique et intellectuelle. »

Marion Cotillard joue le rôle d’une célèbre cantatrice, Ann Desfranoux, qui épouse un humoriste controversé, Henry McHenry, joué par Adam Driver. Ils ont une fille, Annette, mais la jalousie et d’autres évènements font plonger leur relation dans l’obscurité et la tragédie. L’équilibre entre l’alchimie et l’éloignement du couple a été fondamental pour que l’histoire fonctionne.

« Pour ces deux personnes, leur histoire d’amour se déroule avec le public. Le fait que nous ne nous connaissons pas vraiment a ajouté quelque chose », explique Marion Cotillard. « Je pense que ce serait différent pour un film mettant en scène un couple marié depuis dix ans. Nous avons joué comme lorsque vous rencontrez quelqu’un le premier jour du tournage et que vous le regardez dans les yeux, jouant le rôle que vous êtes amoureux. Nous avons joué avec cette indication en tête. Bien sûr, vous commencez à travailler et vous apprenez à vous connaître, mais vous essayez de garder cette première sensation. »

Annette étant une comédie musicale, les acteurs devaient chanter. Il fallait également le faire sur le plateau pendant le tournage, et non après, ce qui constituait un défi supplémentaire. Marion Cotillard et Adam Driver ont tourné cela à leur avantage.

« Adam n’est pas un chanteur, et je ne suis pas une chanteuse, donc nous sommes arrivés sur le plateau avec la même anxiété à ce sujet, d’autant plus que tout le chant se faisait en direct. Nous étions dans le même bateau, nous regardant l’un l’autre, nous disant : “Ok, on va faire ça”. On était anxieux, mais on se soutenait mutuellement. Adam est un être humain si profond et si extraordinaire, il a donc été très facile d’établir cette connexion. »

L’un des éléments du film que Marion Cotillard souhaite que le public découvre par lui-même est l’interprète du rôle d’Annette, Devyn McDowell.

« Je ne veux pas en dire beaucoup sur elle. Je pensais que c’était une idée incroyable d’avoir cet enfant et de montrer la manière dont les adultes peuvent manipuler les enfants. C’était puissant d’explorer ce qu’ils projettent sur leurs enfants quand ils ne sont pas dans une bonne situation, ce qui peut parfois être éloigné de ce qu’ils sont. C’est le moi intérieur d’une personne. »

« Je ne veux pas trop parler d’elle, je veux que le public découvre cette partie, mais je pense que la façon dont cela a été réalisé était brillante. Quand je termine un film, j’oublie souvent tout ce qui s’y rapporte, mais celui-ci est différent. »

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Simon Thompson

<<< À lire également : Festival de Cannes 2021 | Films en compétition | Léos Carax en roue libre | Lancement de la Quinzaine des Réalisateurs et d’un Certain regard >>>