Les secrets de la réussite ? Il n’y en a pas, évidement. En revanche, les gens qui réussissent ont de nombreux points communs. Dans leur dernier ouvrage, « Ils ont osé réussir » (l’Harmattan, Antidotes 2018), Evelyne Chabrot et Bénédicte de Cibon, deux expertes des ressources humaines nous livrent les 7 bonnes pratiques des gens qui réussissent.

  1. Apprendre à se connaître tôt

L’expérience nous a démontrés que les personnes qui réussissent identifient très tôt leurs propres moteurs de réussite et savent capitaliser dessus. Ceci encourage donc chacune et chacun à mieux se connaître, à comprendre quels sont ses moteurs de réussite, à identifier ses propres leviers et forces pour poursuivre et atteindre ses objectifs. Bien sûr, ce travail de connaissance de soi, permet également d’identifier ses vulnérabilités, pour apprendre à les assumer pleinement et à « vivre avec ». Mieux se connaître, cela veut dire mieux interagir avec les autres, mieux s’adapter, et aussi savoir ce que l’on a envie de faire de sa vie et sur quoi on peut compter pour y parvenir. Pour mieux se connaître, il est nécessaire de demander du feedback, de ses collaborateurs, de ses hiérarchiques, de ses proches. Mener un travail d’introspection de type coaching permettra d’aller plus loin encore dans la compréhension de ses modes de fonctionnement et de la perception que les autres ont de soi.


  1. Apprendre à s’aimer soi

« L’amour de soi est un sentiment composé de bienveillance, de respect, d’ouverture envers notre personne dans son intégralité. Il s’agit d’une vibration, d’un élan intime qui va dynamiser, colorer, vivifier l’ensemble des ressources de notre vie. » Jacques Salomé.

Pas si facile de développer l’amour de soi, et pourtant, apprendre à s’aimer soi, c’est construire les fondations d’un parcours réussi.

L’amour de soi est essentiel. Cela donne accès aux plus belles expériences de vie. Cela permet d’être heureux et de vivre pleinement dans chaque instant avec soi-même, tel que l’on est, avec ses forces et ses points de vulnérabilité.

Ne pas s’aimer soi-même, cela revient à brandir un grand panneau sous le nez des autres : “gardez toutes les bonnes choses pour d’’autres, car moi je ne les mérite pas…! Pour aimer les autres, il faut apprendre à s’aimer soi. C’est le chemin.

  1. Faire preuve de discipline

Réussir n’est pas qu’une question de chance. Engagement, constance et répétition, faire preuve de détermination tout cela est essentiel pour atteindre l’objectif fixé.

Être rigoureux et discipliné, cela veut dire poursuivre son objectif initial quels que soient les obstacles et être exigeant vis à vis de soi-même. Surmonter le découragement et la fatigue. Car la discipline est une décision qui nous incombe. Thomas Edison « Le génie est fait d’1% d’inspiration et de 99% de transpiration ».

  1. Développer son humilité

Réussir c’est avoir confiance en soi. Et cela peut se transformer en ego ! D’où l’importance de l’humilité. 

Être humble, cela veut dire accepter ses limites et fournir des efforts sans attendre de reconnaissance. Les personnes humbles sont naturellement optimistes. Elles apprennent à être reconnaissantes de ce qu’elles ont tout en étant conscientes que les bonnes choses ne se produiront que si elles travaillent pour les obtenir.

Etre humble cela veut dire aussi accepter qu’il y aura toujours quelqu’un de meilleur que soi. Pour aller à la recherche de meilleur que soi, une option est de se former en permanence. L’un des dirigeants interviewés a partagé : « pour avancer, je me forme et cela m’aide à apprendre à progresser et à rester humble ».

  1. Se montrer authentique, en phase avec ses valeurs

Se montrer vrai, tel que l’on est, en toutes circonstances, c’est être authentique.

Les paroles et les actes d’une personne authentique sont en accord avec ce qu’elle est, sa personnalité. Une personne authentique fait preuve de transparence. Elle dit ce qu’elle est, fait ce qu’elle dit, et communique sans arrière-pensée.

Être authentique, c’est finalement s’assumer, et arrêter de se battre pour devenir ce que l’on n’est pas. Parler vrai au”boulot” pas si facile ! Dans toute relation peuvent survenir des difficultés à dire les choses, à nommer ce qui ne va pas ou plus. Et les raisons ne manquent pas de se murer dans un silence. Sans être parfait, le dirigeant authentique accorde ses actes à son discours et à sa personnalité profonde. Il s’assure en permanence que tout le monde soit bien tout en fixant des règles claires. 

  1. Se remettre en question

Pas de réussite sans remise en question. Oui mais comment faire ? C’est finalement un peu de chacun des points précédents.

  • Apprendre à se connaître, en allant rechercher du feedback, en écoutant ce que les autres ont à dire de soi.
  • Apprendre à s’aimer soi, tel que l’on est, en prenant conscience de ses qualités, mais plus difficile, de ses vulnérabilités, et apprendre à vivre avec.
  • Ne pas considérer comme acquis les premiers succès, mais conserver une discipline tout au long de son parcours. Définir des objectifs, s’y tenir, faire face au découragement mais toujours continuer parce que, dès le départ, on s’est fixé une discipline personnelle.
  • Développer son humilité en allant toujours chercher différent de soi car oui, le succès et la réussite galvanisent, peuvent isoler la personne, l’éloigner de la réalité.
  • Définir ses valeurs, les lignes rouges à ne pas franchir, son cadre de référence. Le partager et s’y tenir, mais savoir aussi le modifier si nécessaire.
  • La remise en question, c’est une boucle de progrès continue, sans cesse renouvelée, aller à la recherche du feedback de ses proches, de ses collaborateurs, leur demander quelle perception ils ont de la situation, des réactions du dirigeant, de son parcours. Etre à la recherche d’opinions divergentes, de confrontations diverses, pour pouvoir si besoin réajuster ses objectifs et ses modes de fonctionnement.
  • La remise en question, c’est continuer à se développer, à se former, à apprendre, toujours apprendre, à conserver de la souplesse. Se former 5 heures par semaine minimum pour rester au niveau.

Notre expérience nous a amenés à constater que les personnes qui ont réussi ont un petit plus, quelque chose d’indéfinissable qui les amène à démontrer une forme de réserve, d’indépendance d’esprit et d’action, de confiance dans leurs choix. C’est notre 7ème point.

  1. Savoir garder sa liberté

Les personnes qui réussissent ont toutes, d’une façon ou d’une autre, trouvé une façon de garder leur liberté de penser, d’agir, de faire des choix. En se formant toujours plus, en prenant des décisions à contre-courant des modes de pensée dominants, en faisant le choix de nommer des « outsiders » à des moments critiques, en prenant des virages stratégiques à 180°.

Si l’on interroge les uns et les autres, chacun a su écouter sa petite voix intérieure, se faire confiance et poursuivre ses convictions profondes lors des moments décisifs.

Finalement, le plus important est sans doute de ne pas laisser les autres décider ou agir à sa place et de rester maître à bord pour réussir sa vie.

 

« Ils ont osé réussir, Témoignages singuliers » par Evelyne Chabrot et Bénédicte de Cibon, L’Harmattan, collection Antidote(s), 15,5 euros.

 

Evelyne Chabrot et Bénédicte de Cibon

Evelyne Chabrot est Directrice Générale de United Coaching, société de formation et de coaching en management. Elle a passé plus de quarante ans au sein du groupe Accor. Elle est devenue Directrice des Ressources Humaines Groupe. Au cours de sa carrière, elle a occupé des fonctions opérationnelles puis ressources humaines, à l’international et en France.

Bénédicte de Cibon a créé et dirige aujourd’hui la société Human Matters Network, spécialisée dans l’accompagnement professionnel de dirigeants et de managers d’équipes. Elle a mené une carrière de vingt-cinq ans dans l’hôtellerie et le tourisme à des fonctions opérationnelles et ressources humaines. Elle a notamment été directrice de la mobilité internationale de Accor, puis Directrice des Ressources Humaines de la marque Novotel.

Article co-écrit avec Evelyn Chabrot et Bénédicte de Cibon