Plus que jamais, les consommateurs sont devenus les électeurs décisifs du succès des produits. La plupart des personnes privilégient les sociétés qui manifestent un fort positionnement social, culturel, ou politique, mais plus particulièrement les entreprises respectueuses de l’environnement.

C’est ce qu’indique un sondage en ligne réalisé par Accenture Strategy auprès de près de 30 000 personnes dans 35 pays entre août et octobre 2018.


Qu’il s’agisse de sacs à crottes de chien compostables, de brosses à dents en bambou, d’interdiction de sacs en plastique ou de voitures électriques, les entreprises sont prêtes à relever le défi du respect de l’environnement imposé par des consommateurs toujours plus exigeants.

L’étude a révélé que près des deux tiers des consommateurs préfèrent acheter des biens et services auprès d’entreprises dont les valeurs correspondent aux leurs. Plus précisément, plus de 60 % des répondants ont dit qu’ils sont attirés par les entreprises qui s’engagent à réduire les plastiques et à améliorer l’environnement.
La moitié des personnes interrogées ont déclaré qu’elles préféraient les entreprises qui défendent les questions sociétales et culturelles et les causes qui s’y rattachent, et qui ne se contentent pas d’y adhérer seulement pour la forme. L’authenticité est également très appréciée. 
Les trois quarts ont déclaré aimer les entreprises qui utilisent des ingrédients de haute qualité, tandis que plus de 60 % ont déclaré favoriser les entreprises qui sont transparentes et qui traitent bien leurs employés.

Et les consommateurs abandonnent les entreprises qui ne sont pas à la hauteur. Près de la moitié ont déclaré avoir boycotté des entreprises à la suite des agissements de ces organisations, et les deux tiers sont convaincus que le refus d’acheter les produits d’une entreprise ou se plaindre sur les médias sociaux peut avoir un impact sur le comportement des entreprises.

Unilever, par exemple, peut en témoigner. Près de la moitié des 40 premières marques du groupe se concentrent sur le développement durable, et ces marques connaissent une croissance 50 % plus rapide que les autres. Les mêmes marques génèrent également plus de 60% des bénéfices de l’entreprise.

Une enquête plus modeste menée en 2018 auprès de 2 000 adultes au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Australie et en Chine a également révélé que la durabilité – reposant sur des piliers environnementaux, économiques et sociaux – était importante pour les consommateurs. Un autre rapport a également révélé que les consommateurs veulent que les entreprises prennent position en faveur des questions sociales.

Accenture Strategy a enquêté sur l’adoption des véhicules électriques (VE) et a mené une enquête distincte auprès de 6 000 personnes.

Ils ont constaté que le coût des batteries des VE avait chuté de plus de 80 % en seulement six ans, ce qui rendait le prix d’achat des véhicules alimentés par batterie comparable à celui des voitures à moteur thermique. Le rapport conclut que les VE sont sur le point de dépasser les voitures classiques d’ici l’an 2040.

Les consommateurs ont indiqué que les préoccupations environnementales seraient leur principal facteur de motivation pour l’achat de véhicules électriques, suivies par les possibilités d’économies à long terme offertes par rapport aux voitures traditionnelles.

On estime que l’Europe et les États-Unis auront 10 millions de véhicules électriques circulant d’ici 2025, et que le marché de la mobilité électronique devrait dépasser 2 billions de dollars américains d’ici 2040 dans ces seuls pays.

De telles tendances en matière de protestations publiques et de pouvoir d’achat pourraient créer un point de basculement, selon les scientifiques, que les entreprises ne pourront ignorer.