Créé par la loi de mars 2016, le Passeport Talents a officiellement été lancé à l’occasion de la deuxième édition du salon Viva Technology, organisé par Les Echos et Publicis, qui s’ouvrait ce 15 juin porte de Versailles. Le programme French Tech Visa permet aux entrepreneurs étrangers et à leur famille de bénéficier d’une procédure accélérée pour obtenir un titre de séjour d’une durée de quatre ans, renouvelable. Emmanuel Macron a profité de sa visite sur le salon ce jeudi après-midi pour annoncer l’ouverture officielle du programme aux candidatures. 

Après le French Tech Ticket, voici le French Tech Visa, un « Passeport Talents » pour faire venir – et retenir – en France les entreprises étrangères. Un lancement qui concorde, mais qui n’est pas en lien direct, avec l’appel « in english » d’Emmanuel Macron aux chercheurs déçus par la décision de Donald Trump de quitter l’accord de Paris – un « come to France » devenu depuis site internet. Le Passeport Talents a en effet été créé par la loi 2016-274 de mars 2016 (avec son décret d’application d’octobre 2016). Mais c’est Emmanuel Macron, en visite ce jeudi après-midi sur le salon, qui a tenu à en faire la promotion.

Macron Source AC
Le président de la République, qui souhaite que Viva Tech devienne 
« le nouveau CES », a mis en avant le « momentum » que le pays est en train de vivre : ce terme propre aux start-up qui marque le tournant positif de l’entreprise et qu’il a récupéré pour parler de l’augmentation du nombre « des femmes et des hommes du monde entier qui veulent réussir en France ». Selon Emmanuel Macron, c’est l’ensemble du système qui est à modifier pour gagner les deux transitions numérique et climatique. Pour cela, il souhaite que l’Etat facilite et accompagne, même dans l’erreur. Il a mis en avant la nécessité de « décloisonner entre recherche publique et entrepreneuriat, entre start-up et grands groupes.» Enfin, le président a mis l’international et la place de la France dans le monde à l’acmé de son discours. « Le French Tech Visa facilite toutes les procédures administratives, le site est ouvert aujourd’hui », a martelé Emmanuel Macron suscitant les applaudissements des entrepreneurs.


Procédure accélérée

Le French Tech Visa est une « procédure prioritaire » pour obtenir en accéléré le titre de séjour « Passeport Talents » d’une durée de quatre ans. Il s’adresse à trois catégories de personnes : les fondateurs de start-up du monde entier qui souhaitent s’installer en France pour développer leur entreprise, notamment ceux qui auront été admis au sein d’incubateurs français ; les travailleurs internationaux qui souhaitent intégrer l’équipe d’une jeune pousse française en pleine croissance ; et les investisseurs internationaux. « Un écosystème internationalisé fonctionne s’il attire les talents et les investisseurs étrangers », insiste David Monteau, directeur de la French Tech. De plus, cette procédure accélérée répond à « une demande des entreprises elles-mêmes » , ajoute-t-il, « notamment celles qui cherchent à se développer à l’international grâce aux talents étrangers. »  

La mission French Tech, les ministères de l’Economie, des Affaires Etrangères et de l’Intérieur ont travaillé conjointement sur « l’efficacité et la rapidité » de la procédure. « Un premier rendez-vous au consulat pourra ainsi être obtenu d’une semaine sur l’autre », précisent-ils. Côté candidat, celui-ci devra débourser 400 euros entre Visa et titre de séjour. Le tout, renouvelable. « This is the place to be », a scandé Emmanuel Macron.