Dans ce numéro, Forbes innove en lançant un nouveau top 20, celui des patrons français préférés des Français. Notre partenaire, lnsightquest, a travaillé sur cette enquête avec un panel Kantar Profile.

 

L’enquête que vous proposent Forbes et son partenaire Insightquest avec Kantar Profile est inédite. On a souvent mesuré les cotes des Français préférés des Français, des hommes et femmes politiques préférés, des animateurs (trices) de télé préférés, mais jamais des patrons. Pourquoi ? Les Français n’aimeraient-ils pas les chefs d’entreprise ? La popularité de ces derniers ne serait-elle pas quantifiable ? Aujourd’hui, à l’heure des réseaux sociaux et des nouveaux médias, eux aussi communiquent différemment, expliquent mieux qu’auparavant leur activité et plus seulement dans la presse économique. L’autre question qui se pose est la suivante : un tel sondage a-t-il un sens et si oui, lequel ? À cet égard, le cas du numéro un de notre palmarès est édifiant. Michel-Édouard Leclerc, plus que n’importe lequel de ses homologues, a compris qu’être apprécié de ses compatriotes revêt au moins deux avantages : d’une part, à travers le lien personnel qu’il a su créer avec les Français, il renforce celui de ses clients avec les Centres Leclerc et donc, dynamise son business ; d’autre part, la motivation des équipes dans une entreprise tient en partie à la personnalité du manager. « C’est donc l’attractivité de son groupe qui est en jeu », analyse Marc Papanicola, président d’Insightquest.

Lorsqu’on se penche sur ce top 20 exclusif, il semble évident qu’il existe une prime à la notoriété comme le montrent les places de choix de l’ancien basketteur Tony Parker devenu président du club de Villeurbanne (2e) et de l’insubmersible opticien, Alain Afflelou. Mais d’autres critères entrent en ligne de compte dans les choix des sondés tels que la réussite, la fibre sociale et environnementale ou encore la défense du made in France. Revue de détail, au cas par cas.

 

1. Michel-Edouard Leclerc
2. Tony Parker
3. Alain Afflelou
4.Bernard Tapie
5. Xavier Niel
6.Arnaud Montebourg
7. Bernard Arnault
8. Vincent Bolloré
9. Clémentine Bonnet et Alexandre Bompard
11. Martin Bouyges 
12. Jean-Paul Agon
13. Arnaud Lagardère, Stéphane Richard et François Pinault
16. François-Henri Pinault
17. Emmanuel Faber
18. Sébastien Bazin
19. Antoine Frérot
20. Benoît Potierlk

 

 

 

1. Michel-Édouard Leclerc 

 

Le patron de l’entreprise de grande distribution qui porte son nom arrive en tête du classement, aussi bien en spontané que quand on présente une liste fermée aux personnes interrogées. Il domine ce top 20 de la tête et des épaules grâce à une popularité qu’il entretient savamment par des passages fréquents dans les médias traditionnels, mais aussi par une activité inlassable sur les réseaux sociaux, notamment LinkedIn où ses posts sont régulièrement mis en avant. Sa valeur cardinale qui est la plus associée à son image ? Sa défense inlassable de l’intérêt des consommateurs. Son atout maître ? Sa faculté à inspirer confiance lorsqu’il s’exprime en télé et radio, où sa voix douce et son sourire paisible font merveille.

 

2. Tony Parker 

L’ancien meneur de jeu des San Antonio Spurs, club phare de NBA, et de l’équipe de France de basket est assurément la grande surprise de ce palmarès. À noter qu’en spontané, il ne se hissait qu’en 20e position. Mais à partir du moment où l’on a soumis son nom aux personnes interrogées lors du « second tour de scrutin », il a accédé à la deuxième marche du podium, loin devant ses poursuivants. Assurément, Tony Parker bénéficie de sa popularité d’ex- champion, mais ce résultat montre aussi que sa reconversion comme président de club et actionnaire majoritaire a été identifiée par les Français. L’ASVEL (Lyon-Villeurbanne) marche bien en championnat de France et s’est distingué à plusieurs reprises sur la scène européenne, de plus, l’alliance qu’il bâtit avec l’OL de Jean-Michel Aulas est très ambitieuse. « Pour les sondés, il symbolise la réussite et le charisme » souligne Marc Papanicola, président de l’institut Insightquest, notre partenaire dans cette enquête. Deux caractéristiques appréciées des 18-34 ans qui le propulsent en première position.

 

3. Alain Afflelou 

L’opticien est le chéri de ces dames, cité deux fois plus par les femmes que par les hommes. Sa communication hyper personnalisée participe grandement à cette popularité, en même temps qu’elle sert les intérêts de la marque. Son nom, sa voix, son visage sont connus de tous. « Il pense à ses clients et incarne la réussite, constate Marc Papanicola, et, fait remarquable, pénètre autant toutes les classes d’âge. » Alors que certains de ses concurrents, tels qu’Optic 2000, font souvent appel à des stars pour promouvoir leurs produits, Afflelou fait des économies en s’impliquant personnellement et reste le meilleur ambassadeur de sa marque. Une stratégie gagnante sur tous les tableaux qui lui vaut la troisième marche du podium d’où il toise des patrons bien plus importants que lui dans la galaxie économique française.

 

4. Bernard Tapie 

Ex-président de l’OM, ex-ministre, ex-serial repreneur d’entreprises, Bernard Tapie conserve des activités dirigeantes à travers le quotidien La Provence dont il est l’actionnaire majoritaire. « Il n’a jamais quitté la scène médiatique, souligne le président d’Insightquest, qu’il s’agisse de ses succès, de ses échecs ou même des affaires qui ont débouché sur des condamnations. Sa popularité doit beaucoup à cette omniprésence et à ce caractère trempé qui le rend singulier. » Popularité particulièrement forte chez les 34 ans et plus qui l’ont aussi connu animateur de télé et incarnation vivante de la réussite dans les années 80.

 

5. Xavier Niel 

L’emblématique patron de l’opérateur téléphonique Free d’un millier de sociétés. La clef de sa popularité ? « Il s’est toujours exposé personnellement pour présenter ses offres nouvelles dans un format de keynote, popularisé par Steve Jobs », analyse notre expert. Ces dernières années, il a développé le plus grand incubateur de start-up du monde, Station F, qui lui a valu d’intenses campagnes de promotion dans les médias… dont il est devenu l’un des acteurs incontournables en France (Le Monde, L’Obs, Brut, etc.) !

 

6. Arnaud Montebourg 

Avec Tony Parker, l’ex-ministre du Redressement productif est l’autre grande surprise de notre top 20. Rapide flash- back : en 2014, Arnaud Montebourg prend ses distances par rapport à la politique et commence par intégrer une formation de dirigeant d’entreprise à l’Insead en vue d’une reconversion. Puis il crée plusieurs sociétés dans le secteur agroalimentaire, orientées « made in France ». Moqué par les caricaturistes, son parcours semble avoir séduit de nombreux Français. « Pour autant, il se distingue plus par les causes qu’il défend, notamment la promotion de l’image des entreprises françaises, que par la prise en main opérationnelle des affaires », précise Marc Papanicola.

 

7. Bernard Arnault 

Si le patron le plus riche de France n’est pas le plus aimé, il se situe néanmoins à un niveau de popularité élevé. À la tête d’un groupe qu’il a lui-même fondé, numéro un mondial du luxe, Bernard Arnault a multiplié les opérations caritatives au cours de ces dernières années (don exorbitant pour la restauration de Notre-Dame de Paris, fabrication urgente de gel hydroalcoolique au début de la crise du Covid-19, etc.). « Comme on pouvait s’y attendre, il obtient la meilleure note de tous les patrons cités dans la catégorie “réussite” », relève-t-on chez Insightquest.

 

8. Vincent Bolloré 

Malgré une image controversée et une affaire judiciaire en cours, le grand patron a sa place dans le top 10. À la tête d’un groupe puissant présent dans de nombreux secteurs très divers (logistique, transports, batteries électriques, communication, etc.), il tend à devenir l’un des plus importants tycoons des médias français (CNews, C8, CStar, presse gratuite).

 

9. ex aequo Clémentine Monnet 

La fondatrice de l’agence de conseil en management de projet, Clémentine Au Bureau, est la seule femme de ce top 20 ! En même temps, cette empreinte très masculine de notre palmarès reflète la réalité du patronat français qui laisse encore très peu de place aux femmes. « Ce résultat en contredit quelque peu un autre selon lequel l’égalité hommes-femmes est un critère considéré comme important dans la conduite des entreprises », décrypte Marc Papanicola. Clémentine Monnet qui gère la communication événementielle de grands groupes a été distinguée par le palmarès Women Equity. Elle est souvent citée par les femmes pour son « management humain » et son « esprit d’entreprise ».

 

9. ex aequo Alexandre Bompard  

Ce jeune patron français au parcours plus traditionnel que les premiers du top, puisqu’il est passé par l’ENA puis l’Inspection générale des finances, a plutôt réussi dans toutes les entreprises qui l’ont recruté : Canal Plus, Europe 1, la Fnac et maintenant Carrefour dont il est désormais le PDG. Loin derrière Michel-Édouard Leclerc dans notre palmarès, il communique de façon beaucoup plus discrète et incarne moins son enseigne que son principal concurrent en France.

 

 

11. Martin Bouygues

Il n’a pas manqué grand-chose au puissant patron du BTP pour entrer dans le top 10 puisque son indice de popularité s’élève à 263 alors que ceux d’Alexandre Bompard et de Clémentine Monnet qui le devancent culminent à 275. Et il creuse l’écart avec ses poursuivants puisque le 12e bénéficie d’un indice de 213.

 

12. Jean-Paul Agon

Le PDG du groupe L’Oréal est un patron engagé, qui a signé l’appel des 16 patrons en faveur d’une contribution exceptionnelle qui toucherait les Français les plus aisés. En 2009, il avait déjà renoncé à ses stock-options. Autant de prises de position généreuses qui ont façonné son image de dirigeant d’entreprise humain et solidaire.

 

Méthodologie

Pour le numéro d’hiver de Forbes France, nous avons réalisé une étude portant sur les personnalités dirigeantes préférées des Français. Deux conditions étaient requises pour faire partie de ce classement : qu’il s’agisse d’une personnalité française et qu’elle soit dirigeante d’une entreprise. Comme lors de nos précédents sondages pour Forbes France, nous avons procédé en deux temps. Une première étude nous a permis de recueillir les personnalités dirigeantes préférées sur la base d’une question ouverte. Une seconde étude nous a enfin permis de proposer une liste de 20 personnalités les plus citées lors de la première étude que les français ont ainsi pu classer.

 

13. ex aequo Arnaud Lagardère

Le dirigeant du groupe Lagardère n’est pas précisément ce qu’on appelle un patron successful. Le groupe a été très chahuté en 2020. Il apparait néanmoins dans ce classement en position honorable grâce à sa notoriété liée au nom qu’il porte, celui de son père Jean-Luc, fondateur du groupe éponyme, et à la peopolisation qu’il doit à son épouse, la mannequin Jade Foret.

 

13. ex aequo François Pinault 

Le fondateur du groupe Pinault Printemps Redoute (PPR) aurait sans doute caracolé en tête du top 20 s’il n’avait pas dû partager ses « suffrages » avec son fils François-Henri qui le suit au classement. François Pinault continue d’être actif au sein d’Artemis (actionnaire Kering, Puma, Courrèges ou Christie’s), et a marqué les esprits par sa générosité lors de la donation pour Notre-Dame et ses grands projets artistiques.

 

13. ex aequo Stéphane Richard  

Après Xavier Niel et Martin Bouygues, un troisième patron du secteur de la téléphonie mobile se classe dans le top 20, le PDG d’Orange. Charismatique, atypique, sympathique, Stéphane Richard a réussi une percée dans l’opinion sans chercher à se mettre personnellement en avant en dehors de l’événement annuel Hello Show, dédié à la présentation des nouvelles offres.

 

16. François-Henri Pinault 

Après le père, le fils, qui dirige désormais le groupe de luxe Kering. François-Henri Pinault fait les titres de la presse économique grâce à son groupe mais aussi ceux de la presse people du fait de son mariage avec l’actrice américaine Salma Hayek. Et parfois même, ceux de la presse sportive puisqu’il possède, avec son père, le Stade Rennais.

 

17. Emmanuel Faber 

Si son nom n’est pas très connu du grand public, le groupe qu’il dirige, Danone, est incontournable dans le monde de l’agroalimentaire. La cote de son PDG bénéficie indubitablement de la bonne image de la marque qui compte parmi les plus appréciées des Français. Emmanuel Faber a reçu en 2012 le prix Humanisme chrétien.

 

18. Sébastien Bazin 

Le président du groupe hôtelier Accor a gagné sa popularité personnelle lorsqu’il représentait le fonds d’investissement Colony Capital, ce qui l’a amené à prendre la présidence du Paris-Saint-Germain. Aujourd’hui, il siège dans plusieurs conseils d’administration dont celui du théâtre du Châtelet.

 

19. Antoine Frérot 

La notoriété d’Antoine Frérot a fait un bond quantitatif depuis qu’il a annoncé que son groupe, Veolia, veut racheter la totalité du capital du groupe Suez, fusse par une OPA inamicale. Les rebondissements politico-économiques de l’opération donnent lieu à un feuilleton médiatique dans lequel Antoine Frérot tient le rôle principal.

 

20. Benoît Potier 

PDG d’Air liquide depuis 2018, il se projette dans les nouvelles formes d’énergie, notamment l’hydrogène, ce qui vaut à son groupe des papiers élogieux dans la presse économique. C’est la réussite de cette vieille entreprise française qui rejaillit sur l’image de son président, homme discret qui quittera ses fonctions en 2022.

 

<<< À lire également : Valérie Duez-Ruff, l’avocate et “coach” des grands patrons >>>