Pour la seconde année consécutive, Forbes France dévoile son classement des milliardaires français. Si le quinté de tête n’a pas évolué (exception faite de Françoise Bettencourt Meyers, héritière de sa défunte mère Liliane), le montant de la fortune des lauréats de ce palmarès – qui comprend deux nouveaux entrants – a justement connu des « fortunes diverses » notamment pour deux personnalités qui ont vu leurs gains respectifs « s’envoler » pour l’un et littéralement « s’évaporer » pour l’autre. Etat des lieux.

39. Pas un de plus, pas un de moins. Soit exactement le nombre de milliardaires portant l’étendard tricolore au sein de notre classement 2018 des fortunes françaises. Un nombre, presque rond, qui correspond précisément à celui des milliardaires déjà présents l’année dernière au sein du précédent palmarès concocté par les équipes internationales de Forbes. A tout seigneur, tout honneur, Bernard Arnault conserve les rênes du classement après les avoir arrachées de haute lutte à Liliane Bettencourt l’année dernière à pareille époque. Décédée au mois de septembre dernier, l’héritière de l’Oréal voit, évidemment, sa présence au sein de ce classement « perpétuée » par sa fille qui dispose désormais de sa fortune. Mais contrairement à la dernière mouture, la bataille entre les fers de lance de l’Oréal et de LVMH – respectivement crédité de 39,5 et de 41,5 milliards de dollars lors de la précédente édition – n’a absolument pas eu lieu puisque Bernard Arnault a vu sa fortune personnelle flamber pour atteindre les 72 milliards de dollars ! A des années-lumière de Françoise Bettencourt Meyers, qui reprend donc le flambeau familial, et une fortune estimée par nos soins à  42,2 milliards de dollars.


Une « envolée » du dirigeant de LVMH essentiellement imputable au renforcement du  groupe familial Arnault sur la structure du numéro 1 mondial de luxe, et l’absorption de la totalité de l’entité Dior Couture. Ajouté à cela l’excellent parcours boursier de LVMH – dont le titre est passé de 145 à 246,7 euros en un an au point de devenir la première capitalisation boursière du CAC 40 – et le chef de file du luxe mondial d’asseoir encore davantage son emprise sur un secteur qui a connu une année 2017 d’excellente facture. Comme en atteste l’autre « percée » de ce haut de tableau, en l’occurrence celle de François Pinault, chef d’orchestre de Kering,  grand rival de LVMH  qui a vu sa fortune presque doubler sur un an, passant de 15,7 milliards de dollars à 27 milliards. La bonne tenue de l’ex-PPR en Bourse (le titre Kering s’est apprécié de près de 70% en un an !) explique, en partie, cette montée en puissance. Sans oublier des résultats annuels record grâce à un Gucci revigoré et de nouveau prêt à en découdre avec la concurrence (+44,6% d’augmentation du chiffre d’affaires à 6,2 milliards d’euros) après une année 2015 cauchemardesque.

Fin de la « hype » Drahi

Toujours dans le wagon de tête, Serge Dassault échoue au pied du podium, doublé par la déferlante Kering, mais le propriétaire du Figaro continue pourtant de voir sa fortune croître passant en une année de 16,1 milliards de dollars à 22 milliards. Enfin, Emmanuel Besnier, de Lactalis, complète le quinté de tête et réalise lui aussi une  jolie culbute passant de la 8e à la 5e place avec un patrimoine personnel passant de 11,3 milliards à 14,7 milliards de dollars. Sous le feu nourri des critiques après le scandale sanitaire mettant en cause des boites de lait infantile produites dans son usine de Craon, le (très) discret patron du numéro 1 mondial des produits laitiers est brièvement sorti de son silence tentant d’endiguer la déferlante médiatique.  

En revanche, l’ancien « numéro 5 » du classement Forbes à littéralement disparu des écrans radars. En effet, il faut regarder au-delà du « top 10 » (11e) pour retrouver trace de son ancien occupant, le magnat franco-israélien des télécoms, Patrick Drahi qui a largement perdu de sa superbe. Voici un simple exemple pour illustrer les turpitudes de celui qui voulait œuvrer à la consolidation (un de plus) du secteur en France.

Retrouvez le top 20 mondial ci-dessous

#1 Bernard Arnault

Image 1 parmi 20

Né en 1949
Fortune nette (en milliards d’euros) : 60 Milliards
Source principale des revenus : LVMH

Classement  Prénom / Nom  Fortune ( en milliards d’euros ) Fortune ( en milliards de dollars )
#1 Bernard Arnault 60 Md€  $72,2 Mds
#2 Françoise Bettencourt Meyers 35 Md€  $42,2 Mds
#3 François Pinault 23 Md€ $27 Mds 
#4 Serge Dassault 19 Md€ $22,6 Mds 
#5 Emmanuel Besnier 12 Md€ $14,7 Mds 
#6 Alain Wertheimer 11 Md€ $13 Mds 
#7 Gérard Wertheimer 11 Md€ $13 Mds 
#8 Xavier Niel 7 Md€ $8,1 Mds 
#9 Vincent Bolloré  6 Md€ $7,4 Mds 
#10 Carrie Perrodo  6 Md€ $7,2 Mds 
#11 Patrick Drahi 6 Md€ $7,1 Mds 
#12 Jacques Saadé 6 Md€ $7 Mds 
#13 Pierre Bellon 5 Md€ $6,1 Mds 
#14 Jean-Michel Besnier 5 Md€ $5,4 Mds 
#15 Marie Besnier-Beauvalot  5 Md€ $5,4 Mds 
#16 Martin & Olivier Bouygues 4 Md€ $4,9 Mds 
#17 Jean-Pierre Cayard 4 Md€ $4,5 Mds 
#18 Michel Leclercq 3 Md€ $4 Mds 
#19 Marc Ladreit De Lacharrière 3 Md€ $3,7 Mds 
#20 Alain Mérieux  3 Md€ $3,2 Mds 
#21 Anne Beaufour 3 Md€ $3 Mds 
#22 Henri Beaufour  3 Md€ $3 Mds 
#23 Philippe Foriel-Destezet 2 Md€ $2,9 Mds 
#24 Louis Le Duff 2 Md€ $2,9 Mds 
#25 Nicolas Puech  2 Md€ $2,8 Mds 
#26 Mohed Altrad 2 Md€ $2,7 Mds
#27 Gilles Martin 2 Md€ $2,6 Mds
#28 Bernard Fraisse  2 Md€ $2,3 Mds
#29 Alain Taravella  2 Md€ $2,2 Mds
#30 Philippe Ginestet  2 Md€ $2,1 Mds
#31 Christian Latouche 2 Md€ $2,1 Mds
#32 Charles Edelstenne 2 Md€ $2,1 Mds
#33 Edouard Carmignac 2 Md€ $1,8 Mds
#34 Clément Fayat  2 Md€ $1,8 Mds
#35 Dominique Desseigne 1 Md€ $1,7 Mds
#36 Michel Chalhoub 1 Md€ $1,6 Mds
#37 Norbert Dentressangle 1 Md€ $1,2Mds
#38 Francis Holder 1 Md€ $1,2 Mds
#39 Yves-Loïc Martin 887 Millions $1,1 Mds
#40 François Feuillet  807 Millions $1 Mds

 

Retrouvez le magazine en kiosque