Vendredi dernier, le couple de californiens au train de vie luxueux, a plaidé coupable, pour fraude et blanchiment d’argent. Jeff Carpoff, 49 ans et sa femme Paulette Carpoff, 46 ans, tous deux fondateurs de DC Solar, risquent 15 ans de prison pour avoir escroqué des dizaines d’investisseurs, dont Berkshire Hathaway, société dirigée par Warren Buffett.

Leur arnaque, caractérisée comme le plus grand stratagème de fraude criminelle jamais vu dans le district oriental de Californie, impliquait la fabrication et la location de tours d’éclairage et de communication portables à énergie solaire, dédiées à des évènements sportifs. Entre 2011 et 2018, les promesses des Carpoff, de juteux crédits d’impôts à l’investissement fédéral, ont attiré des investisseurs qui ont engagé des milliards, finalement pour payer le train de vie luxueux du couple… 

DC Solar affirme avoir construit 17 000 de ces panneaux solaires, et pourtant, seulement 6 000 existent réellement. En utilisant la technique que les enquêteurs appellent « smoke and mirrors », ils ont vendu le même matériel encore et encore à de nouveaux acheteurs, remplaçant simplement les vieux autocollants par des nouveaux.

Puisque DC Solar ne pouvait pas louer du matériel qui n’existait pas en réalité, le couple rémunérait les investissements des clients essentiellement par les fonds procurés par les nouveaux entrants. Progressive Insurance Co., East West Bancorp et Valley National Bancorp ont toutes été victimes. Berkshire Hathaway a été chargée de 377 millions de dollars par DC Solar, pour inverser la valeur des crédits d’impôt qu’elle avait réclamés contre des actifs qui se sont révélés irréels.

La vie de luxe des Carpoff est à présent terminée. Voitures, jets, biens immobiliers et bijoux, voici où partait l’argent des investisseurs. Une vente aux enchères de la collection des Carpoff de plus de 140 voitures aurait rapporté 8,3 millions de dollars. Les faits saillants comprenaient un Plymouth Road Runner de 1969 et un Pontiac Tans-Am de 1978 qui appartenait autrefois à Burt Reynolds.

Les Carpoff détenaient une équipe de baseball semi-pro, des parts dans un vignoble de la vallée de Napa, la Seagrape Villa au Four Season Resort de St. Kitts, pour laquelle ils ont payé 5 375 millions de dollars en espèces. Ils avaient également engagé Pitbull pour une soirée.

Le plus grand créancier chirographaire des Carpoff est le pilote de course Chip Ganassi, dont l’équipe Nascar doit 4,3 millions de dollars à l’ancien sponsor DC Solar.

Plus de 700 des unités solaires mobiles ont été vendues aux enchères l’année dernière. Pour le moment, l’enquête fédérale a saisi 120 millions de dollars de liquidités et a retourné 500 millions de dollars au Trésor américain. La peine sera prononcée en mai.

<<< À lire également : Comment La Blockchain Peut Mettre Fin Aux Fraudes >>>